La Daronne

La Daronne est une comédie policière adaptée du roman de Hannelore Cayre qui a co-écrit le scénario avec Jean-Paul Salomé. Le tournage a eu lieu en novembre et décembre, en décor naturel, dans les quartiers parisiens situés entre Ménilmontant et Barbès.

Comme le plan de travail était très chargé et que les heures de jour étaient comptées, nous avons préparé ce film minutieusement afin que l’organisation du tournage soit le plus rapide et le plus fluide possible. Jean-Paul Salomé voulait que l’énergie du personnage interprété par Isabelle Huppert impose son rythme au récit, et c’est ce qui a guidé nos choix lorsque nous avons découpé le film ensemble en utilisant majoritairement les codes du film d’action plutôt que ceux de la comédie.

Isabelle Huppert dans "La Daronne"
Photogramme


Isabelle Huppert
Photogramme

Le Stabe One et la caméra à l’épaule m’ont permis une grande liberté de mouvement pour accompagner les personnages dans leurs nombreux déplacements, et, grâce aux Skypanels 30 et 60, j’ai pu m’adapter rapidement aux variations de luminosité et de température de couleur de la lumière naturelle.

Julien Hirsch, à la caméra, et Isabelle Huppert sur le tournage de "La Daronne"
Photo Guy Ferrandis

Les électriciens Olivier Abelé et Damien Bret m’ont permis aussi de les utiliser en lumière portée en extérieur, au prix d’efforts physiques extraordinaires. Ainsi, j’ai pu garder une unité photographique entre les séquences intérieures et extérieures.

Bande-annonce officielle


https://youtu.be/VYORD1EBFw0

Portfolio

Crew

Premier assistant opérateur : Raphaël André
Deuxième assistante opératrice : Marie Deshayes
Chef électricien : Christophe Duroyaume
Chef machiniste : Edwin Broyer

Technical

Matériel Caméra : Vantage Paris (caméra Arri Alexa Mini en RAW 3,2K, série Leitz Summilux-C Prime et zoom Angénieux Optimo 45-120 mm)
Matériels électrique et machinerie : Transpalux et Transpagrip
Laboratoire : M141
Etalonneur : Richard Deusy

synopsis

Patience Portefeux est interprète judiciaire franco-arabe, spécialisée dans les écoutes téléphoniques pour la brigade des Stups. Lors d’une enquête, elle découvre que l’un des trafiquants n’est autre que le fils de l’infirmière dévouée qui s’occupe de sa mère. Elle décide alors de le couvrir et se retrouve à la tête d’un immense trafic ; cette nouvelle venue dans le milieu du deal est surnommée par ses collègues policiers "La Daronne".