La Master Class "Spectrophotomètres" au Cercle Rouge en PDF

Les spectrophotomètres dans tous leurs états

La Lettre AFC n°263

A​ l’initiative de Danys Bruyère, DGA Exploitation & Tecnnologies de TSF, et François Roger, directeur commercial de Ciné Lumières de Paris, Benoît Gueudet, formateur et directeur de la photo, animait, samedi 19 mars 2016 au Cercle Rouge,​ une fort intéressante Master Class intitulée "Comment utiliser un spectromètre en tournage". Pour ceux qui n’auraient pu y assister mais qu’une mesure "pointue" de la qualité colorimétrique des sources de lumière intéresse, à suivre un PDF des planches illustrant son propos.

Les spectrophotomètres existent depuis longtemps. Ce sont des appareils de laboratoire assez onéreux et totalement inadaptés aux tournages. Depuis que l’on utilise d’autres types de sources lumineuses que l’incandescence, beaucoup de directeurs de la photographie et de chefs électriciens se trouvent démunis pour mesurer la qualité des nouveaux projecteurs. En effet le thermocolorimètre ne suffit plus et, de toute manière, n’est plus adapté à ces nouvelles sources.

En 2013, on voit paraître de nouveaux spectrophotomètres, petits, autonomes et performants. Mais que valent-ils, comment comprendre les informations délivrées si différentes de celles utilisées jusqu’alors ? Cette année en 2016, lors de l’actualisation de l’étude des projecteurs à LED à la CST, nous avons pu tester et comparer de nouveaux appareils.
C’est de là qu’est venue l’idée de faire une communication plus générale sur les spectrophotomètres et d’étudier les nouveaux indices que l’on utilise en colorimétrie. Comment interpréter ces indices, et comment les utiliser de façon pratique dans l’audiovisuel, telles sont les thèmes qui ont été abordés lors de la Master Class.

Benoît Gueudet

Télécharger le PDF de la Master Class du 19 mars 2016 au Cercle Rouge

Master Class "Spectrophotomètres"
Master Class "Spectrophotomètres"