Laurent Tirard

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (47)

Les diverses sélections de Cannes 2020 annoncées

Festival de Cannes 2020

En cette année particulière privée d’un 73e Festival de Cannes et de tout événement sur la Croisette, Thierry Frémaux, délégué général du Festival, a révélé la Sélection officielle 2020 composée de 56 films. Ces films seront accompagnés par le Festival lors de leur sortie en salles et de leur présentation dans certains festivals. La Semaine de la critique et l’ACID ont aussi annoncé leur sélection, dite "Hors les murs". Parmi tous les films en lice, onze membres de l’AFC figurent aux génériques.

Les actualités du Groupe Transpa en novembre

Technique

En partenariat avec l’AOA, Transpacam a réalisé un workshop avec l’équipe anglaise de RED. Sept longs métrages sont en tournage avec les moyens techniques du groupe Transpa et ses sociétés Transpacam, Transpalux et Transpagrip, dont quatre photographiés par des membres de l’AFC, et, en novembre, six longs métrages sortent en salles, dont un photographié par un membre de l’association.

Matthieu Straub rejoint l’équipe de FilmLight en France

Laboratoires, Postproduction, VFX

Dans le cadre du renforcement de FilmLight en France, Matthieu Straub a rejoint la société anglaise depuis le 15 juillet 2019. Basé à Paris, il fournira des conseils techniques et une assistance pratique aux clients de FilmLight en France, et plus largement en Europe. Il sera également le porte-parole de l’entreprise en France dans les principaux événements, les formations, ainsi qu’avec les prestataires de tournage et de postproduction.

Les actualités du groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité mensuelle du groupe Transpa, l’arrivée de nouveaux collaborateurs, le renforcement du parc optique de Transpacam, des nouveautés dans la machinerie de Transpagrip, dix films en tournage et dix sortant en salles.

Denis Rouden, the Benefits of Windsurfing
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

First things first. When you are the eldest son of a merchant navy captain whose ancestors, fishermen and sons of fishermen, came all the way from Ukraine..., when you were born and grew up in Marseilles as a certified "Corniche Kid" (the local equivalent to a Bow-bell Cockney)..., when you’d always dash wherever the fancy takes you - preferably beyond the horizon..., somehow, "moving up" to Paris to make movies in the 1980’s is not exactly the "normal" thing to do.

Interview with cinematographer Guillaume Schiffman, AFC, about his work on Michel Hazanvicius’ film "Redoubtable"
"Shooting Godard", by François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

This unexpected biopic on Jean-Luc Godard’s life was a brave project by Michel Hazanavicius. The movie lover and director of hit comedies OSS 117 and The Artist decided to pay a trenchant tribute to the internationally-renowned symbol of the Nouvelle Vague.
Shooting this out-of-the-ordinary film suddenly took on a personal and emotional dimension for Guillaume Schiffman, AFC, because of the family relationship between him and the emblematic director of the Nouvelle Vague.

A propos du "Redoutable", de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC
"Filmer Godard", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Un projet courageux que cet inattendu biopic consacré à Jean-Luc Godard de la part de Michel Hazanavicius. Ce réalisateur de comédies à succès (OSS 117, The Artist), et cinéphile a décidé de rendre un hommage mordant à l’icône mondiale de la nouvelle vague. Pour Guillaume Schiffman, AFC, le tournage de ce film pas comme les autres a soudain pris une dimension personnelle et sentimentale en raison des liens familiaux qui unissent le chef opérateur au réalisateur emblème de la nouvelle vague.

Denis Rouden, de l’utilité de la planche à voile
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand on est le fils aîné d’un capitaine de la marine marchande dont les ancêtres, tous pêcheurs et fils de pêcheurs, viennent de la lointaine Ukraine, quand on est né, qu’on a grandi à Marseille et qu’on est un "fils de la corniche", un enfant qui file nez au vent et regard vers l’horizon, "monter" à Paris pour faire du cinéma dans les années 1980 n’avait rien de directement évident.

Bienvenue à Tariel Melavia !
Par Philippe Piffeteau, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai rencontré Tariel il y a des années sur les bancs d’essais de Samuelson Alga à Vincennes. Diplômé de l’Ecole Louis-Lumière, il fut l’assistant de Pierre Lhomme, AFC. Il travailla avec Thierry Arbogast, AFC, Tetsuo Nagata, AFC, Peter Suschitsky, ASC et Dante Spinotti, AIC, ASC… notamment sur Baptême, de René Féret, Le Hussard sur le toit et Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau, Ma saison préférée, d’André Téchiné...

Le directeur de la photographie Guillaume Schiffman, AFC, parle de son travail sur "Bonne figure", de Sandrine Kiberlain
Le Graal des Actrices

Les entretiens au Festival de Cannes

Réunies en clôture de cette 55e Semaine de la critique, les comédiennes Laeticia Casta, Chloé Sevigny et Sandrine Kiberlain sont venues montrer au public cannois leurs première œuvres respectives en tant que réalisatrices. Si les deux comédiennes françaises ont toutes deux choisi un thème lié au showbusiness (une soirée dans la vie d’une actrice pour Bonne figure et la journée d’un metteur en scène au bord de la crise de nerf pour En moi), l’égérie du cinéma indépendant US a, elle, opté pour un film plus onirique mettant en scène la très simple mutation d’une fillette en chaton. Guillaume Schiffman, AFC, nous parle du tournage de Bonne figure. (FR)

Le directeur de la photographie Guillaume Schiffman, AFC, parle de son travail sur "The Search", de Michel Hazanavicius
The Search : la guerre sans artifices (conversation avec Michel Hazanavicius)

Les entretiens au Festival de Cannes

Après le succès international de The Artist (initié au Festival de Cannes 2011), Michel Hazanavicius retrouve Thomas Langmann, Bérénice Bejo et Guillaume Schiffman, AFC, pour un film se déroulant pendant la guerre de Tchétchénie. Un sujet entre actualité et histoire à l’heure où la pression russe s’exerce de nouveau sur les ex-territoires de l’Empire soviétique... Entretien à deux voix recueilli lors de l’étalonnage du film The Search. (FR)

Conversation with Guillaume Schiffman, AFC, and the director Michel Hazanavicius about their collaboration on "The Search"

Les entretiens au Festival de Cannes

After the international success of The Artist (first screened at the Cannes Film Festival in 2011), Michel Hazanavicius has once again joined forces with Thomas Langmann, Bérénice Bejo and Guillaume Schiffman, AFC, for a movie that takes place during the war in Chechnya. The subject is somewhere between current events and history at a time when Russian pressure is once again being exerted on the former territories of the Soviet Empire... This dual interview was conducted during colour timing on the film The Search. (FR)

"La fabuleuse histoire des studios d’Arpajon"

Revue de presse

A l’heure où nombre de professionnels sont préoccupés par l’arrêt programmé, en novembre 2014, des activités des Studios de Bry-sur-Marne (lire l’article), le quotidien Le Parisien daté du vendredi 28 février 2014 publie quant à lui un article d’une pleine page consacré au documentaire de Sabine Chevrier et Gaëlle Girard-Marchandise, Les Studios d’Arpajon ou la fabuleuse histoire d’un hangar à pommes.

Le Spiac-CGT dénonce les conditions de travail sur le tournage de "La Vie d’Adèle"
Par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 23 mai 2013
« On lâche rien ! On lâche rien ! », crient les manifestants dans la rue, dès les premières images de La Vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, sélectionné en compétition officielle. Un peu avant la projection du film, au Palais des festivals, jeudi 23 mai à 11h30, une autre musique syndicale s’est fait entendre, tambours battants : un communiqué du Spiac-CGT, le syndicat des professionnels de l’industrie de l’audiovisuel et du cinéma, est venu jouer les trouble-fête en relayant les plaintes des ouvriers et des techniciens du Nord-Pas-de-Calais embauchés sur le tournage.

Le directeur de la photographie Denis Rouden, AFC, parle de son travail sur "Zulu", de Jérôme Salle

Les entretiens au Festival de Cannes

Denis Rouden, AFC s’est illustré notamment auprès de Olivier Marchal, en signant l’image de plusieurs polars assez sombres (36 quai des Orfèvres, MR73, Les Lyonnais...). Il est aussi le fidèle collaborateur de Laurent Tirard avec qui il a fait deux films, dont le dernier Astérix, l’un des plus gros budgets de l’année 2012. Zulu est également son quatrième film avec Jérôme Salle, après Anthony Zimmer et les Largo Winch.

L’équipe d’ACS France présente au Micro Salon 2013

2013

Depuis 15 ans, ACS France s’appuie sur la qualité de ses produits pour proposer à ses clients l’image unique et parfaite au moment souhaité. Retrouvez toute l’équipe d’ACS France au 2e étage de La fémis pour le salon des directeurs de la photographie.

Alain Derobe ou l’invention au service de la création
Par Natasza Chroscicki (Image Works)

Alain Derobe

Alain Derobe, superviseur stéréographe, nous a quittés dimanche 11 mars 2012.
Expert de la 3D de renommée internationale, il venait de superviser la 3D du tournage d’Astérix et Obélix : Au service de sa majesté de Laurent Tirard. En 2010, il avait supervisé et étalonné le relief de Pina, de Wim Wenders ; film nommé aux Oscars du meilleur documentaire de fiction cette année et qui vient de recevoir le Prix Spécial du Jury remis par l’International 3D Society de Los Angeles.

Alain Derobe, ce "jeune homme" exalté...
par Denis Rouden, AFC

Alain Derobe

Derobe nous a quittés un après-midi de mars...
Mais j’aime à croire qu’Alain va continuer à suivre passionnément la fin du travail sur le relief qu’il avait entrepris sur le tournage d’Astérix.
Encore la veille de son départ, contre avis médical, il était présent en salle d’étalonnage pour le premier " teaser " du film

Entretien avec Joséphine Derobe, stéréographe

Alain Derobe

Joséphine Derobe est stéréographe depuis sept ans. Elle dit malicieusement : « Tout le monde pense que je suis tombée dans la potion magique de la stéréoscopie depuis mon enfance mais pas du tout ! ». Elle a fait des études de journalisme presse écrite puis a été reporter et photographe. Elle ne connaissait pas le métier de son père car à la maison, « il était taciturne et secret ». Et puis un jour, il a eu besoin d’une 2e assistante photo à la dernière minute pour un projet d’AmaK Studio.

Entretien avec Alain Derobe, stéréographe
A propos d’"Astérix et Obélix : Au service de sa majesté"

Alain Derobe

L’AFC souhaite rendre hommage à Alain Derobe en publiant un entretien réalisé au moment du tournage d’Astérix et Obélix au service de sa Majesté, en Hongrie, en juillet 2011. Alain a parlé à bâtons rompus pendant qu’il surveillait du coin de son œil très affuté l’écran qu’il n’a pas quitté des yeux pendant ces cinq mois du tournage de ce quatrième opus d’Astérix et Obélix qui sortira en octobre 2012.

Disparition d’Alain Derobe, directeur de la photographie et stéréographe

Alain Derobe

Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès aussi brusque qu’inattendu de notre confrère directeur de la photographie et stéréographe Alain Derobe. D’une éternelle jeunesse professionnelle, il travaillait encore récemment sur la postproduction en 3D relief d’Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté, le film de Laurent Tirard photographié par Denis Rouden, AFC. Rappelons qu’Alain fut l’un des directeurs de la photographie dont l’initiative conduisit à la création de l’AFC.
Nos premières pensées vont bien sûr à sa famille et sa fille Joséphine, qui a hérité, selon toute logique, des gènes stéréoscopiques de son auguste père.

  • Nous vous proposons, dans la suite de cet article, des liens vers divers témoignages et entretiens à la mémoire d’Alain Derobe.

Films (102)