Le Torrent

Anne Le Ny m’a confié pour la deuxième fois l’image d’un film. Sa mise en œuvre a été longue et délicate au milieu des déconvenues budgétaires.

Move Movie (Bruno Levy) n’a réuni que 2,6 M €, malgré ce casting incroyable mais évidemment, c’est loin d’être une comédie… Un thriller psychologique que nous avons dû tourner en 26 jours tout compris.
Le film écrit pour les Alpes, s’est finalement tourné dans les Vosges, vu que la région Grand
Est nous a donné une subvention…
De toutes ces contraintes est née une exigence et une préparation formidable. Dans l’ordre chronologique : réécriture pour les Vosges, repérages de grande valeur artistique et scénarique (Sophie Musset), deux semaines de préparation et découpage sur place avec les quatre mousquetaires (Anne Le Ny, son assistante Catherine Cambier, sa scripte Marie Gennesseaux, et moi-même). Une équipe formidable et investie nous a rejoint dont le chef décorateur Stéphane Taillasson qui a fait des merveilles avec sa petite enveloppe. L’accueil en province en plein crise Covid, un peu de froid et de neige pour compléter les ingrédients et nous voilà prêt à tourner.
Le Torrent est un thriller psychologique et familial.

Le Torrent
Un film d’Anne Le Ny
Production : Move Movie
Avec José Garcia, André Dussolier, Capucine Valmary, Victor Pontecorvo
Chef décorateur : Stéphane Taillasson
1ére assistante mise en scène : Catherine Cambier
Scripte : Marie Gennesseaux
Repérages : Sophie Musset.

Bande-annonce officielle


https://youtu.be/RCVQ64yBZlQ

Crew

Image : Laurent Dailland/Océane Lavergne/Kinda Le Parc/Mike Bayard/Olivier Ludot
Lumière : Pascal Pajaud/Thibault Charles
Machinerie : Gil Fontbonne/Julien Cottret

Technical

Fournisseur : Groupe TSF
Caméra : Arri Alexa LF Studio
Objectifs : Série anamorphique grand format P+S Technik Technovision New Classic

synopsis

Lorsqu’Alexandre découvre que sa jeune épouse, Juliette, le trompe, une violente dispute éclate. Juliette s’enfuit dans la nuit et fait une chute mortelle. Le lendemain, des pluies torrentielles ont emporté son corps. La gendarmerie entame une enquête et Patrick, le père de Juliette, débarque, prêt à tout pour découvrir ce qui est arrivé pendant cette nuit d’inondations. Alexandre qui craint d’être accusé, persuade Lison, sa fille d’un premier lit (18 ans), de le couvrir. Il s’enfonce de plus en plus dans le mensonge et Patrick commence à le soupçonner. C’est le début d’un terrible engrenage.