Le choix de la chimie des batteries, les normes et responsabilités

Par Régis Prosper, Cartoni France

by Cartoni France Contre-Champ AFC n°327

[English] [français]

La généralisation de l’utilisation des batteries et notamment l’arrivée des UME (unités mobiles électriques), qui remplacent progressivement les groupes de faible puissance, posent plusieurs problèmes qui imposent une réflexion quant au choix de la chimie des batteries.

Risques Incendie
Les incendies de batteries Lithium-Ion deviennent une réalité sur les tournages et il est indispensable de s’assurer que les UME soient certifiées. En effet, en cas de sinistre, l’expert d’assurance demandera les documents de certification (CE, UN, électriques (EN) EMC…) et refusera la prise en charge si les documents ne sont pas conformes.

Le Lithium-Ion
Le Li-ion s’est imposé pour les batteries caméra (Monture V) en raison de son ratio Puissance/capacité/poids.
Les trois principaux problèmes liés à cette chimie sont :

  • le risque d’incendie élevé (auto-combustion, risques d’incendie en cas de choc ou de court-circuit, fiabilité des BMS), ainsi que la toxicité des fumées.
  • la durée de vie courte, environ 300 à 500 cycles de charges (généralement 2 à 3 ans d’exploitation)
  • les problèmes de pollution liés à la fabrication et la difficulté de recyclage.
    Pour les UME, le choix du Li-ion est discutable en raison des problèmes évoqués ci-dessus, qui se démultiplient en raison des quantités de lithium ion contenues. Par exemple, la durée de vie de 3 ans est acceptable pour une batterie à 250 €, beaucoup moins sur un UME de plus de 5 000 €.

Le Lithium-Fer-Phosphate
Les batteries Fer-Phosphate (LiFePo4) sont bien plus indiquées pour cette application : durée de vie autour de 2 000 cycles, non inflammables et beaucoup moins polluantes à fabriquer et recycler.
Le problème de cette chimie est lié au ratio poids/puissance légèrement plus élevé de la batterie mais sur une UME, cela n’a que peu de conséquences, de par le poids élevé, quelle que soit la chimie utilisée.

The Axsol Arvey Série E - E5, Mobile Electric Unit LiFePO4 (Lithium Iron-Phosphate) 5 000Watts / 6 144Wh.
The Axsol Arvey Série E - E5, Mobile Electric Unit LiFePO4 (Lithium Iron-Phosphate) 5 000Watts / 6 144Wh.

Normes et responsabilité
Une des caractéristiques de notre industrie est la nécessité d’une production artisanale : nous sommes dans un marché de niche et les quantités fabriquées sont souvent insuffisantes pour intéresser un industriel. C’est un des attraits majeurs de nos métiers mais aussi une problématique lorsque l’on va sur des produits dangereux.
En matière de batteries, beaucoup de loueurs créent leurs propres solutions, souvent bien pensées et bien faites mais qui, faute de temps et de moyens, ne passent pas forcément toutes les certifications nécessaires.
En cas de sinistre, le problème de responsabilité se posera, avec des conséquences majeures pour les dirigeants.
Pour les produits fabriqués en intra-communautaire, le fabricant est responsable.
Pour les produits importés, ce sont les sociétés de distribution qui endossent la responsabilité pour le compte du fabricant.
Pour les productions qui assurent leur tournage, elles doivent se renseigner et demander les certifications des batteries à leurs fournisseurs.
La démarche d’adapter des solutions validées dans l’industrie et le domaine militaire offre donc l’avantage de répondre à l’ensemble des normes et certifications nécessaires pour les UME.