Le directeur de la photographie anglais Gilbert Taylor, BSC, nous a quittés

La Lettre AFC n°234

Mort le même jour que le Russe Vadim Yousov, une autre grande figure de l’image cinématographique s’est éteinte le 23 août dernier, le directeur de la photographie anglais Gilbert Taylor, BSC. Il était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans.
Peter Brook et Gilbert Taylor, à droite, sur le tournage de "Rencontres avec des hommes remarquables", en 1979
DR


Né en 1914 (et donc décédé presque centenaire), Gilbert Taylor avait débuté à la toute fin du muet aux studios de la Gainsborough puis, avec le parlant, il seconde les opérateurs Jack Cox (Number Seventeen, d’Alfred Hitchcock en 1932), Freddie Young et Franz Planer avant de servir dans la RAF durant la guerre. Il poursuit ensuite son apprentissage comme cadreur auprès de Jack Hildyard, Harry Waxman et Gunther Krampf.
Promu chef opérateur en 1948 (The Guinea Pig, de Roy Boulting), Taylor collabora fréquemment avec Jack Lee-Thompson dans les années 1950 (Peine capitale et Le Désert de la peur, entre autres). À partir des années 1960, il acquiert une renommée internationale en signant successivement la photographie d’un film de Stanley Kubrick (Dr Folamour), de trois des premiers films de Roman Polanski (Répulsion, Cul de sac et Macbeth), mais aussi de Richard Lester (Quatre garçons dans le vent), George Lucas (La Guerre des étoiles), Peter Brook (Rencontre avec des hommes remarquables).

Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Nos confrères de la British Society of Cinematographers avaient tenu à rendre hommage en 2001 à Gilbert Taylor, l’un des membres fondateurs de la BSC, en lui décernant un Prix pour l’ensemble de son œuvre.

Marc Salomon devrait revenir prochainement sur la carrière et le travail de Gilbert Taylor.