Le laboratoire argentique mobile Alpha Lab

La Lettre AFC n°258

A l’heure où nombre de laboratoires cessent leur activité de traitement photochimique de la pellicule, Alpha Grip, fondée dans les studios anglais de Shepperton, a conçu le premier laboratoire argentique mobile. L’Alpha Lab, une remorque de 13 mètres de long, démontre que la mobilité mise au service du traitement argentique peut offrir une grande flexibilité aux chefs opérateurs qui préfèrent le film.
Le semi-remorque de l’Alpha Lab aux studios de Pinewood
DR

Cette installation high-tech permet le traitement de laboratoire sur le lieu de tournage, en éliminant les allers-retours quotidiens. Elle permet de traiter 6 000 mètres de film par session de huit heures. Alpha Lab travaille en coordination avec les sociétés de traitement de rushes, de sorte que le réalisateur sache si les plans sont bons avant de quitter un décor. Les déchets chimiques sont conservés et traités ensuite, hors du site.

Visitez le labo :

La chambre noire est équipée d’une enrouleuse, d’un scanner, d’un densitomètre et divers accessoires
DR
La station de contrôle qui pilote et surveille la circulation des bains, leur filtration, les températures et appoints
DR
Vue d’ensemble montrant le poste de chargement du film en lumière du jour et la station de contrôle
DR
Vue de dessus de la section "lumière du jour" et de ses roulements
DR
Armoire de séchage et enroulement
DR
Vue extérieure de l’Alpha Lab
Alimentation électrique, préparation des bains chimiques et récupération de l’argent métal à l’extérieur du labo. En situation, le sol est protégé par des dalles de caoutchouc. - DR

Traduit de l’anglais par Laurent Andrieux