Le procédé support de caméra Steadicam

Une conférence de Noël Véry, avec démonstrations, projections de films rares et le témoignage de Pierre-William Glenn

La Lettre AFC n°217

Un support de caméra exceptionnel est présenté au musée Guimet à Paris en 1976 : le procédé Steadicam, stabilisateur de caméra portée, inventé par l’Américain Garrett Brown. Jeune cadreur, Noël Véry s’intéresse alors immédiatement à cette machine, y voyant, avec raison, un grand avenir. Quelques années plus tard, le Steadicam s’impose grâce à quelques films essentiels dont Shining de Stanley Kubrick.
Garrett Brown, l’inventeur du Steadicam, et Noël Véry avec un Steadicam et une caméra Aaton
Garrett Brown, l’inventeur du Steadicam, et Noël Véry avec un Steadicam et une caméra Aaton

Cette conférence décrira la découverte du Steadicam, ses origines, l’histoire du premier exemplaire, son utilisation, son évolution, puis le modèle définitif. On retracera l’histoire de l’évolution durant trente années de ce procédé et la manière dont il s’est imposé sur les tournages. Noël Véry témoignera de sa propre expérience de cadreur sur les tournages de Subway, Valmont ou Carmen. Des démonstrations de Steadicam seront réalisées en direct sur scène. Projections d’extraits de films représentatifs et de films d’essai.

Noël Véry, diplômé de l’Ecole Louis-Lumière en 1966 (aujourd’hui ENS Louis-Lumière), a mis son Steadicam au service de nombreux réalisateurs depuis 1977. Il a travaillé avec Michael Crichton, Terence Young, Molinaro, Luc Besson, Claude Zidi, Bertrand Blier, Arthur Penn, Pinoteau, Jankso, Manzor, Schatsky, Henneman, Francesco Rosi, Nicole Garcia, Muyl, Sussfeld, Bob Swaim, Alexandre Arcadi, Gilles Béhat, Pierre Boutron, Robin Renucci, Gérard Vergez, Giorgio Capitani, Jean-Louis Lorenzi, Nadir Moknèche, etc.

  • Prochaine conférence, vendredi 16 mars, 14h30 :
    Gilles Penso : Motion capture, Performance capture, effets spéciaux, des origines à Tim Burton