Les Lyonnais

Olivier Marchal et moi collaborons depuis 36, quai des Orfèvres. Contrairement à 36, MR 73 ou Braquo, ce projet ne nous plongeait pas dans le milieu des flics, mais celui des voyous, voyous qu’Olivier a connus lorsqu’il était lui-même flic.

C’est l’histoire du célèbre gang des Lyonnais. Le film est inspiré du livre d’Edmond Vidal, tiré à compte d’auteur, Pour une poignée de cerises. Edmond Vidal était la tête pensante du gang qui sévissait dans les années 1970. A son actif, trente-cinq braquages réalisés sans un seul coup de feu et surtout sans victime. Histoire passionnante de voyous de la vieille école. Edmond (Monmon) était consultant sur le film et garant de la véracité de certaines scènes. Michel Neyret (ex numéro 2 de la PJ lyonnaise), nous donnait amicalement des conseils. Se retrouver à table avec Monmon, et Michel Neyret pour la préparation du film était cocasse.

Côté cinématographique, aujourd’hui la question se pose avant chaque film : vidéo ou film ?
Olivier aime bien tourner en film, il en aime le grain, et moi j’avais envie de retourner en anamorphique, ses films s’y prêtent bien. On avait tourné Braquo en 35 mm 2 perf, et MR 73 en Scope anamorphique. J’avais adoré le rendu de ce format qui est pour moi, le format roi au cinéma.
On a tourné avec 2 caméras Arricam, une série Hawk, Berto au cadre, je cadrais la deuxième caméra, comme souvent avec Olivier.

J’ai tourné avec de la pellicule Kodak, 500 ISO, 5219 et de la 200 ISO tungstène.
Tournage intense, douze semaines, beaucoup de décors de scènes d’action.
Caméras et machinerie, TSF ; laboratoire Eclair, étalonnage Marjolaine Mispolaere. Il y avait deux sortes de flash back dans le film. Celui des années 1970 (tournés sans blanchiment négatif, ce que l’on ne retrouve jamais en numérique, même en tournant les boutons dans tous les sens) et un autre des années 1950.
Le film est très fort, même s’il a été compliqué au montage, il est rythmé et renoue avec les polars d’Olivier du type 36, Quai des Orfèvres, moins sombres que MR 73

Tournage à Lyon et dans sa région que j’ai eu plaisir à photographier.

(Propos retranscrits par Isabelle Scala)

Portfolio

Équipe

Directrice de la photo 2e équipe : Catherine Pujol
Cadreur : Berto
1ers assistants caméra : Marie-Laure Prost et David Frak
Chef électricien : Olivier Mandrin
Chef machiniste : Bruno Durand

Technique

Pellicules : Kodak, 500 ISO, 5219 et 200 ISO tungstène
Matériel caméra : TSF Caméra
Caméras : deux Arricam
Objectifs : série Hawk
Matériel machinerie : TSF Grip
_ Laboratoire : Eclair
Etalonnage : Marjolaine Mispolaere