Méliès inédits, films en papier : le "Cinématographe de poche" de Léon Beaulieu

Conférence de Thierry Lecointe, Pascal Fouché, Jacques Malthête et Robert Byrne

La Lettre AFC n°313

Pour la deuxième séance des conférences de sa nouvelle saison, le Conservatoire des techniques cinématographiques de la Cinémathèque française feuillettera quelques-uns des folioscopes que Léon Beaulieu édita entre 1896 et 1901. On pourra y découvrir quelques raretés de l’œuvre de Méliès, à qui sept de ces exemples de "Cinématographe de poche" ont été attribués.

Des flip books édités dans plusieurs pays à partir de 1896 ont utilisé des images photographiques à la place de dessins. En y regardant de plus près, bon nombre de ces photographies successives sont en fait extraites de films. En France, un fabricant parisien, Léon Beaulieu, en édita vingt-sept, de 1896 à 1901. À la croisée des chemins entre film celluloïd, paper print et source non-film, grâce à un corpus atypique précieusement collecté par Pascal Fouché, numérisé par Onno Petersen et magnifié par l’animation de Robert Byrne, Thierry Lecointe, grâce à une étude précise, a permis d’établir que vingt d’entre eux sont attribuables à Méliès (sept de manière irréfutable). Il révèlera quelques raretés de l’œuvre de Méliès dont bien peu s’imaginaient pouvoir retrouver certains de ses plus anciens films présumés perdus et d’autres complètement inconnus.

En collaboration avec le San Francisco Silent Film Festival.

Robert Byrne est président du San Francisco Silent Film Festival. En 2013, il a restauré Le Métis, d’Allan Dwan en collaboration avec la Cinémathèque française.
Jacques Malthête, historien du cinéma, expert de l’œuvre de Georges Méliès, a publié plusieurs contributions en ligne sur le site Miscellanées Méliès.
Thierry Lecointe, chercheur indépendant, est l’auteur d’articles sur les débuts du cinéma dans des livres et revues spécialisés. Il a aussi publié
Le Cinématographe Lumière dans les arènes (1896-1899).
Pascal Fouché est historien (
L’Édition française sous l’Occupation, Céline : "Ça a débuté comme ça") et éditeur. Collectionneur de flip books, c’est à partir de sa collection qu’a été établi le corpus étudié.

  • Vendredi 6 novembre, à 14h30
    Cinémathèque française
    51 rue de Bercy – Paris 12e
  • Prochaine conférence le vendredi 11 décembre 2020 , à 14h30 :
    - Histoire de la bande annonce a travers l’évolution des procédés cinématographiques
    Conférence de Jean-Pierre Verscheure, avec projections de bandes annonces originales rares !