Nicolas Champeaux

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (105)

L’éditorial d’octobre
"Rendons à César", par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

C’était une nuit de février. Françoise, une amie qui travaille chez Paul Smith, m’avait prêté des chaussures et un costume noir sur lequel j’avais épinglé un pin’s : « Pas de culture sans droits sociaux ». Avant de pénétrer au théâtre du Châtelet, j’étais allé saluer des amis, intermittents, qui manifestaient de l’autre côté des barrières… Près d’eux, des visages croisés beaucoup plus au Nord de l’Hexagone, à la frontière franco-belge, très loin des problématiques d’intermittence.

L’éditorial de septembre
P… de virus !, par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Les feuilles de service… Le casque audio sur les oreilles… Bashung… Christophe… Johnny Cash... Les flèches fluo… Vert fluo… Jaune fluo… Orange fluo… Les ventouses... Le régisseur, agrippé à son talkie, qui te dit que ce n’est pas ici que tu dois te garer… Le camion caméra avec son nez rouge de clown… Les camions électros… Le camion machino… Le groupe électrogène… La bijoute... Les loges… Michèle… Patrick… Thierry… Isabelle…

Deux autres conférences confinées, avec Gilles Porte, AFC

Propos et entretiens

Durant la période de confinement, Gilles Porte, AFC, a participé à deux conférences, avec des étudiants de l’Ecole de la Cité et de l’ESEC, conférences aujourd’hui en ligne. Il répond aux questions concernant son parcours mais aussi son travail avec Nicolas Champeaux sur Le Procès contre Mandela et les autres.

L’éditorial de juillet
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Récemment, la chaîne américaine de diffusion en ligne HBO décide de retirer provisoirement de son catalogue le film Autant en emporte le vent pour y insérer un message de contextualisation : « Autant en emporte le vent est le produit de son époque et dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine », et HBO de préciser qu’il serait « irresponsable de maintenir ce film sans explication et dénonciation. »

L’éditorial de juin
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

J’avais 20 ans… Le volcan colombien Nevado del Ruiz, situé à plus de 5 300 mètres d’altitude, entre en éruption après 140 ans de sommeil… La neige et la glace fondent sous l’effet de la chaleur... Des milliers de tonnes de boue et de cendres dévalent la pente et ensevelissent la ville d’Armero Guayabal... Omayra Sanchez, 13 ans, a les jambes coincées sous la boue, dans la structure en ciment du toit de sa maison… Je me souviens de ce qu’elle dit à un secouriste : « Je voudrais pouvoir sortir… J’ai déjà manqué l’école… Je vais perdre mon année… » L’agonie d’Omayra Sanchez dure 60 heures… Ces images font le tour du monde et bouleversent celles et ceux qui les découvrent…

Rencontres confinées entre étudiants et chefs opérateurs

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

Depuis le 21 avril 2020, l’ENS Louis-Lumière propose pendant le confinement des rencontres avec des professionnels du cinéma, de la photographie et du son destinées à ses étudiantes et étudiants, et à celles et ceux de La Fémis, de la CinéFabrique et de l’École Kourtrajmé. Une série d’entretiens, réalisés via webcam, avec la participation d’étudiants des différentes écoles et en partenariat avec l’AFC.

L’éditorial de mai
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Cela fait donc plus d’un mois et demi que nous sommes confinés chacun d’un côté… Nous - ma fille, son chat et moi - avions débarqué au milieu de cerisiers en fleurs, dans une vieille maison familiale, au cœur d’un petit village agricole du sud de la France… Nous venons aujourd’hui de manger nos premières cerises… Ces simples constats n’auraient sans doute pas accompagné mon édito si le contexte avait été différent mais la situation imposée a déplacé mon regard et tous mes sens.

La Master Class de Pierre-William Glenn au Festival du film français de Richmond est en ligne

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

En 2019, la 27e édition du Festival du film français de Richmond (Etats-Unis) s’est déroulée du 28 au 31 mars, accueillant films et cinéastes français et francophones tout en proposant des Master Classes de certains de ses invités. Gilles Porte, AFC, ayant été l’un d’entre eux, présente ici une vidéo de la rencontre avec Pierre-William Glenn, AFC, autre invité de marque du festival.

L’éditorial d’avril
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« L’ombre est noire toujours même tombant des cygnes. » (Victor Hugo, La Fin de Satan, 1886)
Étrange de constater que le retour officiel de l’AFC à IMAGO*, début mars, coïncide avec la fermeture de frontières d’un grand nombre de pays… Eric Gautier - représentant de l’AFC pour les questions internationales - et moi-même, présents à l’Assemblée générale annuelle d’Imago, à Bruxelles, nous nous doutions que l’AFC allait être désignée comme un vilain petit canard par quelques-uns pour avoir claqué la porte d’Imago en 2013…

A propos des César 2020
Billets d’humeur de DoP de l’AFC

Billets d’humeur

A la suite de la 45e cérémonie des César, et en raison de la pluralité des réactions et des ressentis des DoP qui composent l’AFC, le conseil d’administration, réuni ce lundi 2 mars 2020, et moi-même avons décidé de ne pas faire "l’édito du président" à propos de cet événement mais de nous exprimer personnellement et librement dans la rubrique "billets d’humeur". (Gilles Porte, président de l’AFC)

Editorial de la Lettre de février 2020
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Qu’est-ce que c’est, dégueulasse ? »
« Dégueulasse », c’est évoquer la qualité des images censées « mettre en lumière le travail des techniciens français, reconnus à l’international »* et faire dégueuler, en boucle, une bouillie de pixels carrés surexposés sur un écran qu’il eut été plus élégant de laisser immaculé, lors de la remise des Trophées César & Techniques, mardi 7 janvier...

Editorial de la Lettre de janvier 2020
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Conscient que j’avais utilisé beaucoup plus de caractères qu’il ne m’était autorisé lors de mes éditos précédents, j’imaginais, pour ce premier édito de l’année 2020, ne mettre en avant que 71 signes [voir la photo ci-dessous]… Des signes en adéquation avec cette période de vœux qui feraient écho, en même temps, aux festivals qui placent leurs rencontres avec les étudiants au centre de leurs préoccupations. Mais cette idée, qui pouvait me laisser espérer la possibilité de sortir du cadre au cours d’une prochaine Lettre, était sans compter les événements majeurs organisés par l’AFC dès le mois de janvier !

Watts in the Wadding
Interview with cinematographer Gilles Porte, AFC, about his work on Safy Nebbou’s film "Who Do You Think I Am"

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC is an operator who likes changing visual universes on each project. For example, in 2017, on The Royal Exchange [1], by Marc Dugain, a film set in the French royal court during the 18th century, or the following year on Budapest [2], by Xavier Gens, a much more festive contemporary comedy. For this 2019 edition of Camerimage, he is presenting Who Do You Think I Am ? [3], the latest film by Safy Nebbou, starring Juliette Binoche (released in Paris in February 2019). This is a film about the lies and the dangers of social networks which has been a hit abroad [4] since its release (ranked 3rd-highest French film by ticket sales abroad). (FR)

Des watts dans la ouate
Entretien avec le directeur de la photographie Gilles Porte, AFC, à propos de son travail sur "Celle que vous croyez", de Safy Nebbou

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC est un opérateur qui aime changer d’univers visuel à chaque projet. Par exemple, en 2017, avec L’Échange des princesses [1], de Marc Dugain, dont l’intrigue se situe en plein XVIIIe siècle à la cour royale de France, ou l’année suivante avec Budapest [2], de Xavier Gens, une comédie contemporaine beaucoup plus festive. Pour cette édition 2019 de Camerimage, il présente Celle que vous croyez [3], le dernier film de Safy Nebbou avec Juliette Binoche (sorti en février 2019 à Paris). Un film sur le mensonge et les dangers des réseaux sociaux qui cartonne à l’international [4] depuis sa sortie (classé 3e meilleur film français de l’année en entrées à l’étranger, tous pays confondus). (FR)

Editorial de la Lettre de novembre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Réflexion automnale… Alors que ma fille Syrine, en classe de terminale, est invitée à émettre ses vœux afin de choisir ce vers quoi elle se destinera, je me souviens qu’à un âge proche du sien, je débarquais à Paris avec, pour seuls compagnons d’escapade, un appareil photo argentique et un agrandisseur. C’était en 1987… Cette année -là, on avait posé une question à 700 cinéastes du monde entier dans un hors-série du journal Libération : Pourquoi filmez-vous ?

Editorial de la Lettre d’octobre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lors de notre dernier conseil d’administration – alors que certains d’entre nous imaginent une soirée hommage en l’honneur de Pierre Lhomme, disparu cet été – nous décidons d’élire un nouveau président d’honneur à l’AFC, conscients que les notions de "repères" et de "filiations" demeurent primordiales au sein de notre association. Plutôt que de choisir un seul individu, nous en désignons deux, à l’unanimité : Monsieur Pierre-William Glenn et Monsieur Ricardo Aronovich, membres faisant partie des fondateurs de l’AFC.

C’est la rentrée !
Editorial de la Lettre de septembre 2019, par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Bien que nous ne soyons plus écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants, ces quatre mots continuent de rythmer nos années malgré des tournages peu souvent en adéquation avec "les grandes vacances"… Ce qui vaut pour un(e) directeur(trice) de la photographie vaut évidemment pour tout autre technicien de cinéma qui s’engage sur un film entre juin et juillet, autant dire pour la plupart d’entre nous. Pour des impératifs de tournage estivaux, combien sommes-nous à avoir raté les premiers pas de nos enfants, leurs premiers mots et leurs premiers tours de manivelle… à bicyclette ?

Editorial de la Lettre de juin 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Il y a un an, jour pour jour, je déplorais, lors d’un édito adressé à Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, l’absence de techniciens au Festival de Cannes [1]. Cependant, alors que la 72e édition vient de fermer ses portes, saluons l’initiative de deux autres festivals, en France, qui viennent d’enrichir leur programmation d’une présence qui honore l’association que je représente.

Moi, Président
Par Gilles Porte, président de l’AFC 2018-2019

Actualités AFC

Pas certain du tout, lors du mandat qui s’achève, d’avoir été un président à la hauteur de ce que vous attendiez de ma fonction. Pour être sincère – et certains d’entre vous le savent – je ne souhaitais pas être président l’année dernière, pensant que j’avais encore beaucoup de choses à apprendre sur le fonctionnement d’une association et sachant que je risquais de tourner beaucoup.

Editorial de La Lettre de Mars 2019
Une petite musique…, par Gilles Porte, Président de l’AFC, et Caroline Champetier, Vice Présidente

Editoriaux de la Lettre

A la 44e édition des César 2019, il était donc possible de montrer ses fesses à Robert Redford ou de faire remettre par son père un César au champion du box-office, mais il était impossible de pointer du doigt quelques interrogations saillantes du cinéma français sans risquer de se faire interrompre par une petite musique...

Editorial de la Lettre de février 2019
"Mais qui a viré la cale sif’ qui tenait la lourde de La Fémis ?", par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lorsque j’ai été admis à être l’un des membres de l’AFC, je me souviens avoir été interpellé par une affiche sur un des murs de l’association… Cette affiche annonçait la deuxième édition du Micro Salon. Si je n’ignorais rien de cette manifestation publique que l’AFC organisait, une fois par an, pour présenter les derniers outils de tournage dans le domaine de l’image (caméras, objectifs, lumière, machinerie, etc.), je me demandais quel directeur ou directrice de la photographie avait eu la géniale idée de mettre à l’honneur de cette deuxième édition du Micro Salon une cale sifflet !

Un nouveau membre associé accueilli à l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Lors de sa dernière réunion, le CA de l’AFC a décidé d’admettre en tant que membre associé la société Sous-Exposition, spécialisée dans les prises de vues sous-marines. Gilles Porte, AFC, l’un de ses parrains avec Philippe Ros, AFC, et Laurent Tangy, AFC, présente ci-après ce nouvel arrivant à qui nous souhaitons dès maintenant, ainsi qu’à son équipe, une chaleureuse bienvenue !

Editorial de la Lettre de janvier 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Un soleil est une lumière que faute de mieux je ne puis appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle, or… C’est si beau le jaune ! » [1]
Au début de son œuvre picturale, Vincent Van Gogh cherche à capter les clairs-obscurs dans le paysage. La petite note jaune n’est encore que le rayon horizontal du soleil couchant. Puis il éclaircit sa palette. La lumière vibre au sein des autres couleurs. Il suit la route du soleil et s’installe à Arles.

Jean-Pierre Beauviala Honored by the ASC
"Like a heartbeat…", by Gilles Porte, President of the AFC

Actualités AFC

Jean-Pierre Beauviala, is an inventor amongst whose many creations are the Aaton cameras and Cantar recorders. He is also a consulting member of the AFC. In Paris, on Wednesday, 7 December 2018, he received a “Special Award” presented by Kees van Oostrum, President of the ASC, which honoured his exceptional contribution to the field of cinema. Accompanied by a few friends from the association, Gilles Porte, President of the AFC, addressed Jean-Pierre with the words in the following text.

Mon premier Camerimage
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Camerimage 2018

J’ai aimé le petit aéroport de Bydgoszcz… J’ai aimé l’immense affiche de Roma annoncer son passage sur grand écran… J’ai aimé lire sur un mur « Painting still alive »… J’ai aimé la direction d’acteurs de certains courts métrages étudiants… J’ai aimé entendre des applaudissements à l’apparition du nom de la directrice ou du directeur de la photographie dans le générique de films courts…

Films (27)