Nouveaux horizons pour le site des anciens Laboratoires Éclair

Contre-Champ AFC n°319

Un article publié sur le site Internet du CNC rappelle à qui aurait gardé en mémoire l’agréable sensation olfactive des bains de révélateur éprouvée en passant dans les couloirs du rez-de-chaussée d’Éclair, à Épinay-sur-Seine, que la fermeture du site, en 2013, a incité la Ville à acquérir les terrains occupés par les laboratoires. Depuis 2019, la mairie a l’intention de les transformer en un lieu ouvert et atypique, artistique et culturel, et d’ainsi faire revivre l’âme de cet endroit auquel restent attachés de multiples souvenirs.

Installés sur un domaine de plus de quatre hectares en plein cœur de la ville, les laboratoires offraient un cadre idéal avec sa forêt d’un hectare et ses 18 000 mètres carrés de bureaux. Et puis, à partir du début des années 2000, le numérique a peu à peu supplanté le celluloïd. L’obsolescence programmée de la pellicule a obligé les laboratoires Éclair à réduire leurs activités.
En 2013, la famille Dormoy, propriétaire historique de l’entreprise, s’est vue contrainte de vendre le terrain qu’elle occupait depuis 1907. Un véritable choc pour la commune de Seine-Saint-Denis et ses habitants pour qui les laboratoires Éclair représentaient une immense fierté : « Voir le nom de notre ville au générique de la majorité des films français était incomparable », explique Hervé Chevreau, l’actuel maire de la ville. « Épinay-sur-Seine a toujours eu un lien étroit et particulier avec l’industrie du cinéma. Le paradoxe, c’est que ce lieu était fermé aux habitants qui ne pouvaient évidemment pas y avoir accès. Les Laboratoires Éclair pouvaient employer jusqu’à huit cents personnes. »

Source CNC

Lire l’article en entier sur le site Internet du CNC

Façade côté entrée avenue de Lattre-de-Tassigny
Façade côté entrée avenue de Lattre-de-Tassigny
Photo Ville d’Épinay-sur-Seine

Façade côté arrière du bâtiment donnant accès, par un escalier hélicoïdal, aux bureaux et salles de projection
Façade côté arrière du bâtiment donnant accès, par un escalier hélicoïdal, aux bureaux et salles de projection

Lire aussi les intentions de la Ville d’Épinay-sur-Seine

Lire plus en détails le projet de Plaine Commune – Grand Paris

Image extraite d’une commande artistique de la Ville d’Epinay offrant une relecture de son histoire urbaine
Image extraite d’une commande artistique de la Ville d’Epinay offrant une relecture de son histoire urbaine
Arthur Crestani, photographe, pour Manifesto

Voir l’inventaire, établi par "L’atlas de l’architecture et du patrimoine de la Seine-Saint-Denis", se rapportant aux bâtiments des Laboratoires et studios Éclair.