Parler cinéma aux Cinégraphies Arles 2019

Par Nathalie Durand, AFC

by Nathalie Durand AFC newsletter n°300

A Arles l’été, l’image photographique est présente dans tous les lieux qui peuvent se prêter à l’exposer. Jusque sur les murs de la ville, les photos s’affichent, les expos s’annoncent. C’est un plaisir de déambuler dans la ville, loin des voitures, aller d’un lieu à l’autre, croisant touristes et amateurs de photo d’art (les deux se combinant parfois), entrer dans une boutique au détour d’une rue pour y découvrir les travaux d’un(e) artiste.

La ville entière est dédiée à la photographie pendant les mois d’été. Et le temps d’une semaine en juillet, le cinéma s’invite aussi. Notamment avec Cinégraphies, association toute nouvelle qui aime le cinéma et souhaite donner la parole à celles et ceux qui le font en assurant une mission de partage, de transmission et d’éducation à l’image.

A l’invitation de Cinégraphies donc et pour une première édition, l’AFC a participé à deux "Ciné-Radio-Apéro" et une Master Class. Une première émission de radio avec Nathalie Durand et Isabelle Razavet a abordé le métier de directrice de la photo.

Nathalie Durand et Isabelle Razavet lors de leur émission de radio
Photo Léo Mermillod-Blardet/Cinégraphies

La deuxième émission rassemblait Rémy Chevrin, Pierre-Hugues Galien et Christophe Offenstein sur les liens entre cinéma et photographie. Ces deux émissions, enregistrées en plein air et devant un public attentif, étaient modérées par Philippe Rouyer avec la présence bienveillante de Marie-Noëlle Dana.

Rémy Chevrin, à droite, Pierre-Hugues Galien et Christophe Offenstein lors de leur émission de radio
Photo Léo Mermillod-Blardet/Cinégraphies

La Master class d’Eric Gautier, modérée elle aussi par Philippe Rouyer, s’est déroulée au cinéma le Méjan. Philippe Rouyer, critique de cinéma, est un parfait partenaire pour ces échanges. Autant pour les apéro-radio que pour la Master Class, il connaît son affaire et a bien mené les débats.
Marie-Noëlle Dana et l’équipe de Cinégraphies ont montré leur capacité à faire partager leur passion du cinéma (il y a eu d’autres apéro-radio sur des thèmes liés au cinéma tout au long de la semaine).
Espérons que cette première expérience avec Cinégraphies se pérennise. Il faut vraiment prendre le temps d’aller flâner à Arles l’été prochain... et y parler de cinéma.