Patrick Grandperret

Réalisation

Résultats de la recherche

Films (63)

Articles (112)

Disparition du cinéaste Patrick Grandperret

Patrick Grandperret

Peu connu d’un large public, le cinéaste Patrick Grandperret, qui s’est éteint à Saint-Maur-des-Fossé samedi 9 mars 2019 à l’âge de 72 ans, a séduit, par ses réalisations éprises de liberté, de poésie et de tendresse, une génération de cinéphiles que ses audaces ont parfois pu surprendre. Portée par la fluidité de style de sa caméra et l’énergie de ses interprètes, son œuvre, bien que rare mais reconnue par ses pairs, aura traversé le cinéma et la télévision pendant presque quatre décennies.

Death of filmmaker Patrick Grandperret

Patrick Grandperret

Although not well-known by audiences, filmmaker Patrick Grandperret, who passed away at Saint-Maur-des-Fossé on Saturday, 9 March at the age of 72, seduced generation of cinephiles with his films, which were full of freedom, poetry and tenderness, but also of surprising audaciousness. Borne by the fluidity of his camera style and the energy of his actors, his work, which, although it was not prolific was recognized by his peers, cut across the trends and changes in cinema and television for nearly four decades.

Physique et (al)chimie ou la "non-leçon" de cinéma selon Patrick Grandperret
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Patrick Grandperret

A la vieille de parrainer l’entrée à l’AFC de Jean-Michel Humeau, en janvier 1994, je venais de voir L’Enfant lion. C’était pour moi, toutes proportions gardées et encore aujourd’hui, le cousin germain d’Un monde à part (A World Apart), le film photographié par Peter Biziou, BSC. Tous deux mettaient en évidence la parfaite harmonie visuelle qui peut régner entre un réalisateur – Patrick Grandperret ou Chris Menges – et son directeur de la photographie – Jean-Michel ou Peter, déjà nommés.

Patrick Grandperret, le grand frère
Par Dominique Gentil, AFC

Patrick Grandperret

Pour ceux de ma génération, Patrick est une figure de l’univers cinématographique des années 1980. Photographe sportif et coureur à moto, inventeur, il a su mettre au point le premier casque intégral pour les motards et créé la société GPA, promise au plus bel avenir. Mais il en cède toutes ses parts pour financer ses films. « Je ne suis pas un épicier », disait-il…

Silverchrome
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Où l’on sera amené, du coq à l’âne, et sans fil ni aiguille, à parler de nouveau du problème que pose l’installation d’écrans métallisés due au " retour " en salles du cinéma en relief (3D) et de son " développement " annoncé.

Avant d’aborder ce sujet, signalons que l’on trouve en ce moment sur Internet, à ce qu’il paraît, des offres d’emploi dans lesquelles de petits plaisantins s’amusent à proposer aux hommes politiques n’étant plus en odeur de sainteté leur service comme, par exemple, " Tourneur de page "... On imagine sans peine une variante du genre " Finisseur d’époque " !

A propos, c’est bien de la fin d’une époque qu’il s’agit avec la récente annonce par Eastman Kodak de l’arrêt définitif de la fabrication et de la commercialisation de son " film-culte ", l’ô combien mythique Kodachrome !

L’AFC, une association (pas ?) comme les autres...
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Décidément, les associations ont le vent en poupe en ces temps incertains ! D’une part les Français comptent sur elles pour surmonter la crise, d’autre part l’Etat compte sur elles pour animer la vie sociale. Prises entre deux feux...
Tant et si bien que, pour la première fois, une conférence nationale de la vie associative s’est tenue à Paris le 17 décembre dernier.

Yann Le Masson, si grand, si sage…
Par Jean-Michel Humeau, AFC

Yann Le Masson

C’est par une belle journée d’hiver, avec un mistral ébouriffant les branches effeuillées des aulnes, que notre ami Yann s’est éloigné de nous.
Dans la cabine du Nistader, allongé sous la barre, jamais il ne m’a paru si grand, si sage. Ses amis lointains et proches sont venus. Pierre Lhomme, condisciple de Vaugirard, mais aussi René Vauthier, des assistants comme Richard Copans, Eric Pittard, Jean-Pierre Thorn. Un parfum de Mai 68 et de lutte anticolonialiste flottait sur l’assistance tandis que des trompettes désaccordées jouaient sur un mode mineur l’Internationale.

Compte rendu sur le pouce de Plus Camerimage à Łódź
par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

Camerimage

La 17e édition du Festival de l’image de film Plus Camerimage s’est tenue entre les 28 novembre et 5 décembre 2009 à Łódź en Pologne. Composé du chef décorateur Alan Starski et des directeurs de la photographie Dean Cundey, ASC, CSC, Edward Lachman, ASC, Igor Luther, Phil Meheux, BSC, et Anastas Michos, ASC, le jury international a eu à départager cette année 17 longs métrages.

Ecoprod ou l’art et la manière de réduire l’impact de la pratique des tournages sur l’environnement
par Jean-Noël Ferragut

Côté profession

Conviée par Olivier-René Veillon, directeur général de la Commission du film Ile-de-France, à rejoindre un groupe de travail initié à cet effet, l’AFC est depuis l’été dernier partie prenante d’une réflexion menée par des professionnels concernés et « pour des productions cinématographiques et audiovisuelles respectueuses de l’environnement ».

Micro Salon AFC 2010 : à la lumière de ses 10 bougies d’anniversaire
par Caroline Champetier, Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

2010

Il aurait fallu bien plus que neige en bourrasques et frisquet matinal pour arrêter dans leur élan les quelques 2 500 visiteurs venus fréquenter les différents espaces que La fémis avait une fois encore mis aimablement à notre disposition pour cette 10e édition du Micro Salon.

Ce rendez-vous annuel étant devenu au fil des ans un moment de saine curiosité pour les cinéastes de tous poils, de convivialité partagée, d’échanges plus personnels, professionnels ou techniques, peu souhaitent le manquer, même si l’air du temps ne facilite pas aujourd’hui le quotidien de nombre d’entre nous.

Suite à la 11e édition du Micro Salon, l’AFC exprime ses plus vifs remerciements...
par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

2011

Chaque année, depuis 2001, le fait d’organiser le Micro Salon, pour une association telle que l’AFC, tient à peu de chose près du miracle... S’il s’est produit une nouvelle fois, ce n’est pas uniquement dû à la volonté acharnée de quelques-uns mais grâce à l’aide efficace et sans faille offerte par nombre d’organismes, sociétés et personnes sans lesquels le Micro Salon ne pourrait se tenir.
Qu’au nom des directeurs de la photographie de l’AFC, ils en soient vivement, chaleureusement et personnellement remerciés...

Le Micro Salon 2011 en quelques mots
par Eric Guichard et Jean-Noël Ferragut

2011

Difficile de trouver de nouveaux qualificatifs pour ce cru 2011.
Tout d’abord, de grands remerciements sincères et chaleureux vont à toute l’équipe de La fémis qui, malgré la lourde charge de l’enseignement, nous accueille et nous soutient chaque année depuis onze ans déjà. Merci aussi à cette météo si clémente qui permit aux fumeurs de ne pas mourir de froid…

Election au département Image de la CST
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Vie des associations, sociétés et fédérations

Lors de sa dernière réunion, qui s’est tenue le 15 février 2012, le département Image de la CST, suite à la ­récente refonte des départements et conformément aux nouveaux statuts de l’association ainsi qu’à son règlement ­intérieur, a élu un deuxième représentant amené à siéger au conseil d’administration. En l’occurrence, c’est Thierry Beaumel, directeur de la Fabrication vidéo et numérique aux Laboratoires Eclair, qui a obtenu la majorité de suffrages.

Où Claude, Evelyne et bien d’autres cessèrent de se languir au fond d’une boîte à chaussures...
par Eric Dumage, AFC, et Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

Le hasard fait parfois bien les choses. Nous sommes un dimanche soir, juste avant la fermeture du dernier Salon des vieux papiers – il s’est tenu en février, pour la première fois cette année sous la Halle Freyssinet (Paris 13e) –, quand une boîte en carton rectangulaire ne payant pas de mine, à première vue, du genre boîte à chaussures passablement écornée, attire notre attention.
Sur celle-ci, remplie à ras bord d’une pile de petits tirages photographiques (13 x 18 au plus), de toute évidence d’époque, on peut lire, écrit en travers de la main du marchand qui la propose, la mention " Collection Chevereau ". Ça alors !

Kiss Me Deadly…
par Jean-Noël Ferragut

festival de Cannes 2009

Dans l’éditorial de la dernière Lettre, Caroline Champetier écrivait à propos du Festival qu’« il n’y a pas de limitation de vitesse à Cannes... ». Continuons sur sa lancée en usant, par métaphore et course automobile interposées, d’un style qui semble lui être cher.
Si la vitesse est effectivement de mise sur le circuit de la Croisette, les festivaliers ne carburent pas tous à plein régime... Question de mécanique, d’entraînement, de volonté, de chrono, ou tout simplement de pilote !

Leçon de choses ou de l’usage de la fiction pour adoucir les mœurs…
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Parmi les billets d’humeur auxquels vous aurez eu la chance d’échapper ces dernières années, il en est un provoqué en son temps par la disparition annoncée des lucioles et autres vers luisants due à la prolifération tous azimuts de l’éclairage urbain. Etait-ce l’informatique l’une des causes, elle a bon dos parfois, qui a fait que ce billet, n’ayant sans doute pas bonne presse à ses yeux, a été relégué dans les colonnes de la rubrique " documents écrasés "…

Diplôme Image de La fémis 2007, une très bonne cuvée !
par Jean-Jacques Bouhon

Image : les dernières promotions

Lundi 25 et mardi 26 mai avait lieu le diplôme Image de la dix-huitième promotion de La fémis.

Le jury était composé de Patrick Grandperret, réalisateur, Jean-Claude Larrieu et Charlie Van Damme, tous deux directeurs de la photo et membres de l’AFC, Marc Nicolas, directeur de La fémis, Carole Desbarats, directrice des études, Pierre-William Glenn et moi-même, directeurs du département Image.

Festival Grandeur Nature, 3e édition
du 5 au 15 août 2007 dans les montagnes du Queyras

Festivals divers

Notre confrère Dominique Gentil, AFC, nous signale que la 3e édition du Festival de cinéma et d’arts plastiques Grandeur Nature, dont il est l’un des animateurs, se déroulera du 5 au 15 août 2007 dans les vallées du Parc Naturel régional du Queyras (Abries, Aiguilles, Arvieux, Ceillac, Château Ville Vieille, Molines, Ristolas, Saint-Veran).
Au programme cinéma : L’Enfant lion de Patrick Grandperret (photo Jean-Michel Humeau), Congo River de Thierry Michel, Genesis de Claude Nuridsany et Marie Pérennou, Au sud des nuages de Jean-François Amiguet, Samsara de Nalin Pan, Himalaya, l’enfance d’un chef d’Eric Valli (photo Eric Guichard et Jean-Paul Meurisse), Urga de Nikita Mikhalkov.

  • Vous trouverez le programme complet, les lieux de projection et des images de l’édition 2006 dans la suite de cet article.

Rectificatif
de Dominique Bouilleret et Jean-Noël Ferragut

festival de Cannes 2008

Dans notre élan de vouloir rendre compte au mieux, dans la précédente Lettre, de l’activité de l’AFC au dernier Festival de Cannes et de celle de ses associés, nous avons omis de signaler qu’étaient à l’honneur de la cimaise du Pavillon de l’Image des tirages couleurs au format 38 x 67 cm que notre partenaire et membre associé Agfa avait aimablement effectués d’après des photogrammes issus de films sélectionnés et photographiés par des DP de l’AFC.

Comment ça va à l’AFC ?
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Il faut avouer qu’on ne se lassera jamais de cette question combien de fois entendue à l’occasion de rencontres ici ou là et qui laisse, on doit le dire, pantois, venant de membres de notre chère association, une pirouette à chaque fois renouvelée en guise de réponse, histoire de se donner une contenance.

Ouagadougou, extérieur petit matin
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

NB Ce billet aurait dû paraître dans la Lettre de décembre, mais les surprises que réservent l’Internet et ses serveurs pour le moins facétieux en ont décidé autrement.

Nul besoin, à Ouagadougou, de réveil-matin pour vous sortir de la torpeur d’une nuit finissante. Les coqs environnants, nombreux même en pleine ville, se sont chargés de vous chanter en écho la bonne nouvelle : il est 5 heures et quelques et le jour va bientôt se lever.

Le dernier cours de Madame Tulli
par Jean-Noël Ferragut

Michèle Tulli

Si l’on fait le décompte des figures qui ont marqué des générations d’élèves venus apprendre les secrets de fabrication du cinématographe, sous le regard paternel de Louis Lumière en personne, Madame Tulli, Michèle pour les intimes, a été l’une, parmi les enseignants, des plus emblématiques, depuis la rue de Vaugirard à Paris jusqu’à l’allée du Promontoire à Noisy-le-Grand.

Micro Salon 2008, une réussite à la hauteur de l’événement
par Isabelle Scala et Jean-Noël Ferragut

2008

Entre 1 500 et 2 000 visiteurs se sont donné le mot cette année pour franchir le pas de La fémis, sous un ciel non pas azuré mais couvert de ballons et autre dirigeable chargés de les accueillir avec hauteur dès leur arrivée, et se diriger vers les différents niveaux réservés aux espaces prise de vues, lumière, machinerie, supports et postproduction. Une quarantaine de nos membres associés ont joué le jeu de rencontrer nos invités d’un jour, toujours plus curieux de découvrir outils et savoir faire en constante évolution.

Jacques Baratier, or carefree irreverence
by Jean-Michel Humeau

Jacques Baratier

Director Jacques Baratier left us very discretely, almost as if he had hid for a joke, or as if he was worried about the disorder that would result. He was there, but he still is, to mark his difference by his humor, his impatience, his pleasure in loving and being loved without allegiance or dependence, convinced that he could, that he would enlighten his era again and always with that elegance, lightness, carefree irreverence, and extravagance mismatched with the conventional milieu of French cinema.

L’AFC à Cannes
par Dominique Bouilleret et Jean-Noël Ferragut

festival de Cannes 2008

Lors de cette 61e édition du Festival de Cannes qui s’est déroulée du mercredi 14 au samedi 24 mai, l’AFC a été présente pendant toute sa durée à travers le Pavillon de l’Image, grâce au soutien financier de certains de nos membres associés : Agfa, Cininter, Fujifilm, K5600, Kodak, Mikros Image, Quinta, Panavision et TSF. Nous les remercions tous vivement, notamment nos trois " fées pellicule " qui ont facilité le gîte des DP afcéens... Le pavillon a existé aussi grâce à la volonté et le dévouement de ses membres.

Situé au sein du Village International – Pantiero, non loin du CNC, de l’ARP et de la SACD, de la CST, de la Commission du Film France et de la Ficam, de la Commission Ile-de-France, de la région PACA, pour ne citer que ses voisins les plus proches, le Pavillon de l’Image se veut le lieu de rencontre de tous ceux qui travaillent à l’élaboration des films dans leur aspect visuel, tant artistique que technique.

Rubriques (1)