Philippe Lioret

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (97)

Articles (103)

"Welcome" de Philippe Lioret, Prix Lux ("lumière") du cinéma 2009

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Constitué des eurodéputés, le jury du Prix Lux du Parlement européen devait cette année choisir parmi trois finalistes dont Eastern Plays, film bulgare de Kamen Kalev photographié par Julian Atanassov, Storm film allemand de Hans-Christian Schmid photographié par Bogumil Godfrejow, et le film français Welcome de Philippe Lioret, photographié par Laurent Dailland, AFC, qui a été finalement retenu pour être le lauréat 2009.
Le trophée a été remis à Philippe Lioret, le 25 novembre dernier, des mains du président actuellement en fonction, Jerzy Buzek.

Interview with Jacques Delacoux, CEO of Transvideo
By Jean-Noël Ferragut, AFC and Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

An encounter with Jacques Delacoux, one of the AFC’s associate members who has remained as genuine and likeable as the first day his company, Transvideo, became an associate member of our association. An indefatigable globetrotter, he attends international trade fairs, workshops, festivals, and master classes all over the world. He opened the doors of his company in Verneuil-sur-Avre to us, in order to tell us about the company’s beginnings, the equipment it manufactures, his perspective on his profession, his encounters, his choices, and to sum it up, just what cinema means to him.

13e Micro Salon, un temps fort de l’année 2013
Par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard, AFC

2013

Les dernières lumières du 13e Micro Salon de l’AFC éteintes, celles et ceux qui l’auront visité ou qui y auront participé garderont en mémoire quelques-uns de ses principaux atouts, clés de voute de sa réussite : convivialité de tous les instants et à tous les étages, présentations et projections haut de gamme, multiplicité des rencontres et qualité des échanges.

Dans la presse Les acteurs français sont trop payés !
Par Vincent Maraval

Revue de presse

Le Monde, 28 décembre 2012
L’année du cinéma français est un désastre. Pendant que Gérard Depardieu fait l’actualité et que les ministres rivalisent d’esprit pour en faire le scandale du moment et dénoncer son exil fiscal à 2 kilomètres de la frontière d’un pays dont il ne se sent " plus faire partie ", personne ne parle du cinéma français. Or tous les films français de 2012 dits importants se sont " plantés ", perdant des millions d’euros : Les Seigneurs, Astérix, Pamela Rose, Le Marsupilami, Stars 80, Bowling, Populaire, La Vérité si je mens 3, etc.

Entretien avec Didier Diaz, président des Studios de Paris
par Eric Guichard AFC, Jean-Noël Ferragut AFC et Vincent Jeannot AFC

Les Entretiens AFC

A la veille de l’inauguration des Studios de Paris, courant septembre, et compte tenu de l’importance que revêt, à nos yeux d’opérateurs, l’ouverture d’un nouveau lieu où se fait le cinéma, nous n’avons fait ni une ni deux et sommes allés à la rencontre de Didier Diaz, qui les dirige actuellement. Après une visite guidée de la Cité du Cinéma et des studios eux-mêmes, Didier s’est entretenu avec nous.

Invitation de Cininter
par Jean-Noël Ferragut

Lumière, Energie et Accessoires

Michèle Pavesi avait convié, courant avril, quelques chefs électriciens et directeurs de la photographie à une présentation, suivie d’un buffet convivial, des dernières acquisitions de Cininter. Claire Marquet et deux ou trois chefs op’ de l’AFC avaient répondu à son invitation.

Références, clichés et exercices de style
par Lucie Adalid, David Chizallet, Louise Courcier, Matthieu-David Cournot, Samuel Lahu et Julien Poupard

Les Entretiens AFC

Les étudiants du département Image à La fémis nous proposent ce mois-ci un entretien entre William Lubchtansky et Patrick Blossier.

La lumière de votre dernier film, Petites coupures de Pascal Bonitzer, nous paraît être un intéressant point de départ pour aborder votre travail parce qu’elle rassemble des caractéristiques de ce qu’on pourrait appeler votre style, votre sensibilité ou votre recherche : une image très dense, un travail d’atmosphère à partir de la lumière naturelle, qui nous plonge progressivement dans le fantastique.
Comment s’est effectuée l’élaboration de ces différentes atmosphères ?

Où l’on crut voir La lettre de l’AFC déraper dans un virage
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

La réponse au problème posé dans un entrefilet de la revue de presse de la dernière Lettre ne saurait attendre ni la sortie du film Michel Vaillant, ni même son étalonnage numérique effectué ces jours-ci au laboratoire. Je me dois de vous la livrer sur le champ, " brut de pomme ", laconique, grave : Peut-on sourire de tout ? Bonne question me direz-vous, merci de l’avoir posée. La somme de travail qu’effectue un directeur de la photographie est une chose. La lettre de l’AFC, dont l’une des tâches avouées, rappelons-le, est, numéro après numéro, de (...)

Vues de Montréal : la Viper et l’Origin, deux caméras HD non compressées
par Jean-Noël Ferragut, AFC, membre du département Image-Prise de vues de la CST

Caméras numériques

Dans le cadre des échanges professionnels entre la CST et la province du Québec (Canada) et répondant à l’invitation du Festival international nouveau cinéma nouveaux médias Montréal (FCMM) et du Programme de perfectionnement professionnel du Syndicat des techniciennes et techniciens du cinéma et de la vidéo du Québec (STCVQ), la CST, l’AFC et Thomson ont présenté les essais réalisés en commun avec la nouvelle caméra cinéma numérique Viper FilmStream.

Micro Salon AFC 2019, le pari gagnant d’un déplacement réussi
Par Jean-Noël Ferragut pour l’AFC

2019

Pour sa dix-neuvième édition, les 8 et 9 février 2019, le Micro Salon a pris un tournant décisif, prévu depuis deux ou trois ans, grâce à un souffle nouveau qui l’a déplacé jusqu’au Parc Floral de Paris. Là où l’attendait un vaste plateau unique, permettant une installation facilitée, un agencement des stands rendant la visite agréable, de larges espaces de rencontre où la convivialité, l’une de ses spécialités, allait de pair avec les présentations de matériel et la projection d’images dont la fabrication est le principal sujet d’intérêt de tous.

"Une histoire du flou – Aux frontières du visible"
Notes de lecture sur l’essai de Michel Makarius, par Jean-Noël Ferragut, AFC

Livres et revues

« Le point s’il vous plaît ! », « C’est flou ! » Ces expressions entendues ici ou là sont l’une des hantises de tout assistant opérateur en charge de cet ingrédient parfois pimenté entrant dans la composition du plat de résistance qu’est la fabrication des images d’un film de cinéma. Si, pour nous gens d’image, la mise au point mérite toute notre attention, le flou ne nous laisse pas indifférent et il est l’objet d’un petit nombre d’ouvrages publiés par des universitaires et chercheurs. On pense, par exemple, à la thèse de doctorat soutenue par Pascal Martin, enseignant à l’ENS Louis-Lumière.

CQ2 (Seek You Too)
de Carole Laure, photographié par Gérard Simon

Semaine de la critique

Le film de Carole Laure était un tout petit budget à tourner en 29 jours entre Montréal et forêt canadienne. Il suit à la trace l’itinéraire d’une " enfant perdue " (Clara Furey) du monde carcéral à celui de la danse moderne.
Prison de Montréal (où venait de passer Kassovitz et son Gothica), studios de danse très vitrés (et très miroir aussi !) en étage et au cœur de la ville, motel perdu en forêt, rues de Montréal de nuit, intérieurs véhicules nuit/jour, presque autant de décors que de jours de tournage, équipe compacte, presque pas de groupe, bref, il fallait faire vite et efficace.

Micro Salon AFC, ses 15 bougies soufflées
Par Jean-Noël Ferragut, Eric Guichard et Vincent Jeannot, membres de l’AFC

2015

Pour son quinzième anniversaire, le Micro Salon de l’AFC aura su une nouvelle fois soutenir sa réputation en répondant, du moins nous l’espérons, aux attentes non seulement de ses visiteurs mais aussi de nos membres associés qui, avec la remarquable énergie qu’on leur connaît, ont animé les plus beaux moments de ces deux intenses journées.

Y être, ou ne pas en être, telle était la question…
Retour sur Camerimage, par Jean-Noël Ferragut, AFC

Camerimage 2014

Lorsque le CA de l’AFC décide, en réunion, que les directeurs de la photographie de l’association devraient, cette année, être mieux représentés au Festival Camerimage et qu’une bonne idée en valant une autre, j’y serais envoyé en tant qu’" expert commis d’office " afin de publier des articles sur le site et envoyer une lettre d’information quotidienne, version Cannes modifiée Camerimage, j’imagine à l’avance, et à quelques détails près, à quelle sauce aigre-douce je risquais d’être mangé…

Micro Salon 2014, deux journées intenses aux multiples facettes
Par Jean-Noël Ferragut, AFC, et Vincent Jeannot, AFC

2014

Les pages du 14e Micro Salon tournées, que retenir de ces quelques heures passées à la vitesse de l’éclair, entre découvertes et retrouvailles, dans cet heureux mélange de dernières nouveautés, de clins d’œil au passé, d’innovations en devenir, mais surtout d’aura de convivialité que les directeurs de la photographie de l’AFC tentent de maintenir contre vents et marées ?

Claude Ruellan et le bras du Teppaz
par Jean-Noël Ferragut

Claude Ruellan

Sur les plateaux de cinéma, lorsqu’un film se termine et que la caméra s’arrête de tourner pour la dernière fois, le directeur de la photo et toute son équipe sont toujours un peu tristes. Lorsqu’un proche collaborateur s’éteint, c’est un peu de la mémoire et du savoir-faire collectifs qui disparaissent avec lui.

Tristesse et amertume
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

un sentiment entendu et partagé au moment de prendre congé de l’Assemblée générale ordinaire, samedi 13 mars. Un sentiment de tristesse.
Tristesse due aux propos tenus ce jour-là, tristesse de découvrir, de nouveau, les maux dont souffre l’AFC.

Entretien avec François Reumont et Henrik Moseid à propos d’exposition photo et de rétroéclairage à LEDs
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Propos et entretiens

A l’occasion de " Lumières du Nord ", exposition photographique que l’on pourra voir encore jusqu’au 10 mai dans les locaux de Softlights, membre associé de l’AFC, nous avons demandé à François Reumont, directeur de la photographie et auteur des clichés, et à Henrik Moseid, dirigeant de la société d’éclairage fluorescent, de parler de la façon peu commune dont ils ont éclairé les tirages par l’arrière en combinant des LEDs.

Les tics du secrétaire général...
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Cela sent bon la rentrée... et l’heure de reprendre nos inombrables (!) activités, dont la Lettre, a sonné.
Nous nous battons de conserve, Jean-Jacques et moi-même, pour que la Lettre arrive dans les boîtes aux lettres de ceux qui la reçoivent au plus tard le 1er de chaque mois. Ce qui, ces derniers temps, n’a pas été aussi souvent le cas que nous l’aurions souhaité. Si je viens, derechef, insister quelque peu sur ce sujet, ce n’est bien sûr pas pour systématiquement vous embêter. Nous sommes bien conscients qu’aujourd’hui, à la vitesse à laquelle passent les heures et les journées, prendre le temps de rédiger quelques lignes d’information pour notre Lettre n’est pas chose aussi facile qu’il y paraît.

Bruno Nuytten at the Cinémathèque française : "a critical lens"
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

To Bruno Nuytten and Caroline Champetier, AFC
Although it might seem an exaggeration, this little wink at Robert Doisneau is the opportunity to remind our readers that over a dozen members of the AFC – and I may not have had the opportunity of recognizing everyone in attendance – attended a nearly-full auditorium on Wednesday, 20 March at 8pm to support Bruno Nuytten at the opening of the retrospective that was dedicated to him at the Cinémathèque française.

Bruno Nuytten à la Cinémathèque française, "au plus-que-parfait de l’objectif"
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

A Bruno Nuytten et Caroline Champetier, AFC
S’il peut paraître exagéré, ce petit clin d’œil à Robert Doisneau est l’occasion de rappeler que nous étions une douzaine de membres l’AFC – peut-être n’ai-je pas eu l’occasion de croiser tous les regards présents –, mercredi 20 mars à 20 heures, à venir au milieu d’une salle quasi comble entourer Bruno Nuytten lors de l’ouverture de la rétrospective qui lui est consacrée à la Cinémathèque française.

Rien n’arrêtait Agnès Varda
Par Patrick Blossier, AFC

Agnès Varda

L’affiche du festival de Cannes 2019 est sublime. Très bel hommage qui résume tout Agnès Varda. Rien n’arrête Agnès pour tourner un plan, rien n’est impossible, sa petite taille ne l’empêchera pas d’atteindre le viseur de la caméra haute perchée. L’image vient du tournage de son premier long métrage, La Pointe courte, tourné à Sète en 1954 alors qu’elle est photographe du TNP de Jean Vilar.

"Ah pie beurre ce dé touille où !", en français dans le texte…
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Billets d’humeur

Il est des jours où vous n’avez rien à regretter de vous trouver au bon endroit, au bon moment ! Ce qui peut vous arriver, dans la vie, une fois tous les soixante ans, comme, par exemple, si vous avez la chance d’assister à une de ces cérémonies traditionnelles qui ont lieu chez les Dogons du Mali. Et si vous avez de la chance à revendre, tous les soixante-dix ans, peut-être plus encore…

Les cols empesés de Georges Méliès
Péril en sa dernière demeure, par Jean-Noël Ferragut, AFC

Billets d’humeur

Alors que l’on sait quasiment tout de l’œuvre et de la vie de Georges Méliès - dont nous sommes, cinéastes, les enfants spirituels -, vouloir s’intéresser aux cols de ses chemises et tenter de savoir s’ils étaient ou non amidonnés est non seulement une gageure mais encore, du point de vue de l’histoire du cinéma avouons-le, absolument dénué d’intérêt ! A ceci près...

Passing away of cinematographer Jean-Jacques Bouhon, AFC

Jean-Jacques Bouhon

It is with deep sadness that the AFC cinematographers share the news of the passing away of their friend and colleague Jean-Jacques Bouhon, AFC, on Wednesday, 27 September 2017 following a serious illness, at the age of 70. Besides his cinematographic work – notable examples of which are Coline Serreau’s Three Men and a Cradle, Thomas Gilou’s La Vérité si je mens, Patrick Bouchitey’s Lune froide, and Michel Sibra’s La Soule –, and his great human qualities, Jean-Jacques was an active member of our association, of the Image department of La fémis film school, and of the Superior Technical Commission (CST).