Présentation d’Irina Lubtchansky, venue rejoindre l’AFC

La Lettre AFC n°303

La directrice de la photographie Irina Lubtchansky vient de nous rejoindre à l’AFC. Jean-Marie Dreujou et Eric Gautier, ses deux parrains, font ci-dessous les présentations d’usage, lui souhaitant chacun la bienvenue.

Irina Lubtchansky, par Jean-Marie Dreujou, AFC
Irina a été mon assistante sur Dialogues avec mon jardinier, film de Jean Becker. Nous tournions en argentique et c’était encore le temps où l’assistant était près de nous, relié à la caméra, la main sur le "follow-focus". Nous discutions agréablement de lumière, de cadre, de cinéma et de plein d’autres choses. Je sentais que c’était un de ses derniers films comme assistante, elle était prête à fabriquer ses propres images, c’était en 2006. Depuis, Irina a entamé brillamment sa carrière de directrice de la photographie, sa place est avec nous. Un de ses derniers films, Roubaix, une lumière, en est encore la preuve.
Bienvenue Irina !

Irina Lubtchansky, par Eric Gautier, AFC
Je suis très heureux d’accueillir Irina parmi nous.
Elle a été longtemps l’assistante de William Lubtchansky, son père. Ils avaient une très belle complicité. Et quand elle ne tournait pas avec lui, j’ai eu la chance de l’avoir à mes côtés (Raoul Ruiz, Patrice Chéreau, Claude Berri...).
Elle a toujours été bienveillante, calme et forte, dans un monde que l’on connaît si angoissé. J’adore cette photo d’elle pendant le tournage des Âmes fortes, de Raoul Ruiz, face à John Malkovich et Arielle Dombasle.

John Malkovich, Arielle Dombasle, Eric Gautier et Irina Lubtchansky, sur le tournage des "Âmes fortes", de Raoul Ruiz, en 2001
Photo Laurence Trémolet

C’est exactement tout ce que j’admire chez Irina, qu’elle partageait avec son père, et qui m’a rendu encore plus fort. Ce regard pénétrant, plein de foi dans le cinéma.
Et c’est ce qu’elle a démontré depuis, chef opératrice, avec, entre autres, Arnaud Desplechin (je suis fier de cette relève, Arnaud est vraiment très fort), et des cinéastes passionnants comme Rabah Ameur-Zaïmeche (j’ai hâte de découvrir Terminal Sud qui vient de sortir).
Bienvenue Irina ! L’AFC a besoin de toi. Et on va enfin se voir un peu plus souvent…