Présentation de Victor Seguin, nouveau membre actif de l’AFC

Par Agnès Godard, AFC, et Julien Poupard, AFC


Récemment admis à l’AFC en tant que membre actif, le directeur de la photographie Victor Seguin est présenté ici par ses marraine et parrain, Agnès Godard et Julien Poupard, AFC eux-mêmes, de telle façon qu’ils ont proposé sa candidature à leurs pairs.

Victor Seguin, nous rejoindre est formidable, par Agnès Godard, AFC
Dimanche 31 juillet, nous avons eu rendez-vous, Julien Poupard et moi, chez Victor Seguin
qui désire devenir membre de l’AFC.
Il a fait, entre autres…, l’image du magnifique Gagarine, et prépare son 5e long métrage.
Nous avons relaté chacun à notre tour le chemin parcouru : à chaque époque sa géographie !
Nous avons surtout évoqué des films, des images qui nous ont procuré une expérience visuelle marquante.
Nous aurions pu prolonger l’échange sans limite tant il était passionnant et passionné, je regrette du reste de ne pas avoir enregistré cette conversation libre et spontanée pour la partager avec vous tous.
Tout cela pour vous dire qu’il serait formidable que Victor nous rejoigne à l’AFC.
C’est un plaisir d’être sa marraine au côté de Julien, que j’ai pu connaître lui aussi davantage à cette occasion.
Un moment vivifiant.
Un beau dimanche aux Lilas.

Victor Seguin, opérateur curieux et inventif, par Julien Poupard, AFC
Je connais Victor depuis longtemps et j’ai toujours suivi sa carrière.
Victor a commencé par faire des courts métrages, des publicités et puis des longs métrages avec
des réalisateurs de sa génération.
Il a fait l’image remarquable du film Gagarine, de Fanny Liatard et Jérémie Trouilh. Plus récemment celle de À plein temps, d’Eric Gravel. Son dernier film Blue jean, de Georgia Oakley, est sélectionné au festival de Venise.
J’ai particulièrement apprécié son travail en clip et en pub avec les Truman & Cooper.
Victor est un opérateur curieux, inventif et il a toute sa place à l’AFC.
Victor a eu l’excellente idée de nous inviter, Agnès et moi, aux Lilas, chez lui pour prendre un café.
Et nous avons passé une formidable après-midi à discuter à bâtons rompus. Un véritable ping-pong d’opérateurs passionnés. Grace a toi, Victor, j’ai rencontré Agnès.
Alors voilà, nous sommes maintenant liés tous les trois par cette après-midi aux Lilas. C’est aussi
cela, le sens du parrainage, un trio, comme un lien intergénérationnel.