Présentation de la caméra Aaton Delta Penelope

Une conférence de Jean-Pierre Beauviala

La Lettre AFC n°229

[English] [français]

Rien ne remplacera la pellicule et le grain photochimique pour fixer idéalement les images. Pourtant le numérique s’est infiltré aujourd’hui dans toutes les strates de la technique : prise de vues, prise de sons, montage, postproduction, étalonnage, projection, restauration…

Avec le numérique, les pixels sont fixes, l’aléatoire du grain disparaît, les informations sont égalisées les images deviennent surdéfinies mais pas pour autant mieux comprises par le cerveau. Les fabricants de caméra peuvent-ils encore proposer des instruments de qualité pouvant répondre aux exigences des directeurs de la photographie et des cinéastes encore sensibles à la lumière et aux couleurs ?
Il se trouve que la société Aaton, qui a été l’une des premières à adopter le numérique pour l’enregistrement des sons, vient de concevoir une caméra numérique qui fait suite à la Penelope : la très attendue Delta, équipée d’une visée optique reflex d’un capteur CCD spécifique commandé au constructeur canadien Dalsa, d’un codec RAW Cinéma DNG Adobe, le tout en une résolution époustouflante proche du 8K.

Comment concevoir une caméra numérique aujourd’hui ? Pour quels usages ?
Jean-Pierre Beauviala est ingénieur et inventeur. Après un passage chez Éclair, il crée et dirige la société Aaton, sise à Grenoble. Il est actuellement le seul fabricant français de caméras professionnelles. Jean-Pierre Beauviala est l’auteur de caméras révolutionnaires portables, silencieuses, miniatures, équipées du fameux time-code ; il a travaillé étroitement avec Godard, Rouch, Depardon ; il est aussi le concepteur d’un enregistreur de son numérique, le Cantar. Ses dernières créations : la Penelope, la Delta numérique.

Vendredi 22 mars 2013 - 14h30
Salle Henri Langlois
Cinémathèque françaaise
51, rue de Bercy – Paris 12e

  • Prochaine conférence : Le Cinéma en-chanté selon Jacques Demy
    Vendredi 19 avril 2013 - 14h30 - Salle Henri Langlois