René Clair

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (12)

Jimmy Berliet, Henri Alekan et Louis Page à réécouter sur France Culture

Propos et entretiens

Au cours du mois d’août 1982, était diffusée sur France Culture une série d’entretiens sur l’histoire du cinéma français, dans le cadre d’émissions intitulées "Cinéromans", de Philippe Esnault. Deux d’entre elles furent exclusivement consacrées à des opérateurs : Jimmy Berliet, d’une part, Henri Alekan et Louis Page, d’autre part. On peut toujours écouter ces archives sonores du cinéma français dans le cadre des "Nuits de France Culture".

Les "Rencontres Audiens" de son magazine "Art de Vivre"
Ou comment avoir vu "Blanche Neige", enfant, peut susciter des vocations

Propos et entretiens

Le groupe de protection sociale des professionnels de la culture, de la communication et des médias Audiens met en lumière, dans la rubrique "Les Rencontres" de son magazine Art de Vivre n° 61 d’avril 2020, deux figures emblématiques des plateaux de cinéma. Florence Batisse-Pichet s’entretient avec le directeur de la photographie Pierre-William Glenn, AFC, d’une part, et retrace, en lui donnant la parole, le parcours de la scripte Sylvette Baudrot, d’autre part. Extraits...

La Cinémathèque française lance "Henri", une plateforme de collections de films

Les Cinémathèques

Dans un communiqué datant du jeudi 10 avril, la Cinémathèque française annonce le lancement de "Henri", une plateforme qui propose, tous les soirs à 20h30, la surprise d’un film rare qu’elle aura sauvegardé et restauré au cours des vingt dernières années. Elle s’est ouverte avec le mise en ligne, ce même jour, du film de Jean Epstein La Chute de la maison Usher (1928), photographié par Georges Lucas.

Les quotidiennes "Un jour, un décor" de l’ADC

Vie des associations, sociétés et fédérations

L’ADC (Association des chefs décorateurs et cheffes décoratrices de cinéma) propose sur son site Internet, dans le rubrique "A voir, à lire, à écouter…", la quotidienne "Un jour, un décor", coup de cœur d’un des décorateurs "maison". Depuis le 18 mars dernier, vingt-et-un décors de film ont été revisités par l’ADC, de Blade Runner à Pierrot le fou, de Fenêtre sur cour au Silence des agneaux ou d’Alien à Une étoile est née...

Georges Périnal (1897-1965)
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Lire, voir, entendre

La ressortie sur les écrans, le 21 novembre 2018, dans une version restaurée, de The Fallen Idol (Première désillusion), un film de Carol Reed datant de 1948, nous offre l’opportunité de revenir sur la carrière exemplaire d’un chef opérateur français dont le parcours, comme le travail, ont marqué le premier demi-siècle de l’histoire du cinéma, d’abord en France puis en Grande-Bretagne.

L’éditorial de la Lettre d’avril 2015 Ecrire sur du sable
Par Matthieu Poirot-Delpech, coprésident de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Le musée de Mossoul en Irak (2015), les mausolées de Tombouctou au Mali (2012), les Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan (2001). « Misérables hommes, et si imbéciles qu’ils ne comprennent même pas qu’ils sont des barbares ! Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous tous. Donc, le détruire, c’est dépasser son droit. » Cette réflexion de Victor Hugo dans le manifeste Guerre aux démolisseurs conserve deux siècles plus tard sa sinistre actualité…

Entretien avec Diane Baratier, AFC, à propos de son documentaire "Portrait de mon père, Jacques Baratier"
L’envers du désordre

Propos et entretiens

L’œuvre de Jacques Baratier est un continent méconnu, un archipel d’une dizaine de longs métrages et d’une vingtaine de documentaires, en attente d’être exploré.
De dix ans l’aîné des enfants terribles de la Nouvelle Vague (exception faite de Rohmer dont il est quasi contemporain), Jacques Baratier n’obtiendra jamais les faveurs des Cahiers du cinéma.

Jack Cardiff
by Marc Salomon, AFC’s consultant member

Jack Cardiff

The British cinematographer and director Jack Cardiff died at his home in Cambridgeshire, Kent, on April 22, at the age of ninety-four. Passing away in his 95th year, Jack Cardiff, became during his lifetime, a legendary cinematographer the mere mention of whose name immediately evokes in the cinephile several major works shot in Technicolor.
Among the legendary films photographed by Cardiff, excluding three shot in with Michael Powell, we can list Under Capricorn for Hitchcock (with Ingrid Bergman), Pandora and the Flying Dutchman for Lewin (with Ava Gardner and James Mason), The African Queen for Huston (with Katherine Hepburn and Humphrey Bogart), The Barefoot Contessa by Mankiewicz (with Ava Gardner and Humphrey Bogart), The Prince and the Showgirl by Laurence Olivier (with Marilyn Monroe), not to mention War and Peace by King Vidor (in VistaVision) and The Vikings by Richard Fleischer (in Technirama).

Jack Cardiff, BSC
par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Jack Cardiff

Décédé dans sa 95e année, Jack Cardiff était devenu, de son vivant, un opérateur légendaire dont le simple nom évoque immanquablement chez le cinéphile quelques œuvres majeures en Technicolor.
Parmi les films mythiques photographiés par Cardiff, outre trois avec Michael Powell, on citera Les Amants du Capricorne d’Hitchcock (avec Ingrid Bergman), Pandora de Lewin (avec Ava Gardner et James Mason), The African Queen de Huston (avec Katharine Hepburn et Humphrey Bogart), La Comtesse aux pieds nus de Mankiewicz (avec Ava Gardner et Humphrey Bogart), Le Prince et la danseuse de Laurence Olivier (avec Marylin Monroe), sans oublier le Guerre et paix de King Vidor (en VistaVision) et Les Vikings de Richard Fleischer (en Technirama).

Films (98)