Roman Polanski

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (29)

Benjamin Kračun, BSC, talks about his work on "The Substance", by Coralie Fargeat
"Two Palm Trees and a Pink Wall", by François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

A steroid-enhanced variation on a classic piece of fantastic literature (Wilde’s The Picture of Dorian Gray or Balzac’s La Peau de chagrin), The Substance offers director Coralie Fargeat the opportunity to bring two 1980s superstars back into the limelight—and to pour thousands of blood gallons onto the Grand Théâtre Lumière screen. While homages to Stanley Kubrick’s The Shining and Alfred Hitchcock’s Vertigo are instantly recognizable, British cinematographer Benjamin Kračun also cites Roman Polanski’s Repulsion and Paul Verhoeven’s Total Recall, two other major studio films. He further explains how this strange film, which every single shot smells California , was entirely made in France, between Paris and Nice. The Substance is in competition for the 77th Palme d’Or. (FR)

Benjamin Kračun, BSC, évoque son travail sur "The Substance", de Coralie Fargeat
"Deux palmiers et un mur rose", par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Variation sous stéroïdes d’un classique de la littérature fantastique (Dorian Gray, d’Oscar Wilde, ou La Peau de chagrin, de Balzac), The Substance offre à la réalisatrice Coralie Fargeat l’occasion de repropulser en haut de l’affiche deux super stars des années 1980... et de déverser des milliers de litres de sang sur l’écran du Grand Théâtre Lumière. Si les hommages très affirmés au Shining, de Stanley Kubrick, ou au Vertigo, d’Alfred Hitchcock, se remarquent en un clin d’œil, le directeur de la photographie britannique Benjamin Kračun, BSC, cite également le Répulsion, de Roman Polanski, ou le Total Recall, de Paul Verhoeven, deux autres grands films de studio. Il vient également nous expliquer comment cet étrange film qui transpire la Californie a été tourné intégralement en France, entre Paris et Nice… The Substance est en compétition pour la 77e Palme d’or. (FR)

Retour sur la rencontre avec Paweł Edelman, PSC, au sujet du film "Le Pianiste", de Roman Polanski
Par Margot Cavret pour l’AFC

Camerimage 2023

A l’occasion des 75 ans de l’École de cinéma de Łódź, Camerimage a présenté quelques-uns des films de ses anciens élèves. Parmi ceux-ci, Le Pianiste, l’un des premiers films polonais à avoir une portée internationale, notamment en remportant une Palme d’or, sept César et trois Oscars. Le film marque également le premier d’une longue collaboration entre Roman Polanski et le direteur de la photographie Paweł Edelman, PSC. Profitant de la remasterisation 4K dont il vient de faire l’objet, Le Pianiste a été présenté en fin de festival, et suivi d’une séquence de Q&R avec Paweł Edelman.

Mes souvenirs du tournage du "Locataire", de Roman Polanski
Par François Catonné, AFC

Propos et entretiens

Le Locataire, de Roman Polanski, a été réédité en Blu-ray aux États-Unis. Une édition de qualité après la restauration du film. Les bonus contiennent des entretiens avec Polanski, Sylvette Baudrot, sa scripte, et moi, assistant de Sven Nykvist (Bruno de Keyzer était mon second). C’est mon entretien que je mets en ligne. Certains seront surpris par mon enthousiasme mais tels sont mes souvenirs. (FC)

Rencontre avec Yvan Lucas, étalonneur Senior

Propos et entretiens

Yvan Lucas vit et travaille à Los Angeles. Il a étalonné certains des plus grands longs métrages de ces trente dernières années, a collaboré avec les plus grands réalisateurs - Jean-Pierre Jeunet, Luc Besson, Robert Redford, Steven Spielberg, Martin Scorsese, Terrence Malick, Quentin Tarantino, Oliver Stone, Roman Polanski... -, et des directeurs de la photographie tels que Darius Khondji, AFC, ASC, Robert Richardson, ASC, Rodrigo Prieto, ASC, AMC, Janusz Kaminski, ASC, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, Emmanuel Lubezki…[1] Mais Yvan Lucas est français, et a commencé chez Eclair, dans les années 1980. FilmLight publie sur son site Internet, en anglais, un entretien dont nous vous proposons une traduction partielle.

Au palmarès des César 2020

Les César

Lors de la 45e cérémonie - mouvementée et controversée - de remise des César, vendredi 28 février 2020 à la salle Pleyel, à Paris, Les Misérables, de Ladj Ly, photographié par Julien Poupard, AFC, a reçu le César du meilleur film et Roman Polanski, celui de la meilleure réalisation pour J’accuse, photographié par Paweł Edelman, PSC. Le César de la Meilleure photo a récompensé Claire Mathon, AFC, pour son travail sur Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma.

"An Officer and a Spy", a (true) film about a false verdict
Interview with cinematographer Paweł Edelman, PSC, about his work on Roman Polanski’s film "An Officer and A Spy"

Les entretiens de Camerimage

For his latest film, director Roman Polanski decided to create an extremely historically accurate adaptation of a major event of the late 19th century : the Dreyfus Affair. Despite the very large number of characters and the frequent shifts between different time periods, the Franco-Polish filmmaker shows his excellence as a director and editor with this simple and captivating story. At the camera, once again, his Polish countryman Paweł Edelman officiates (his sixth film with Polanski, starting with The Pianist in 2002). A film in glacial tones, shot in large part in the authentic locations of the story. This film will open the new EnergaCamerimage 2019 Festival in Toruń. (FR)

"J’accuse", un (vrai) film sur un faux coupable
Entretien avec le directeur de la photographie Paweł Edelman, PSC, à propos de son travail sur "J’accuse", de Roman Polanski

Les entretiens de Camerimage

Pour son nouveau film, le réalisateur Roman Polanski a décidé de porter à l’écran une adaptation extrêmement fidèle d’un événement majeur de la fin du XIXe siècle, l’affaire Dreyfus. Malgré le très grand nombre de personnages et les allers retours entre différentes époques, le cinéaste franco-polonais excelle dans la mise en scène et l’art du montage pour rendre à l’écran une histoire simple et captivante. À la caméra, c’est de nouveau son compatriote polonais Paweł Edelman qui officie (après six films avec lui depuis Le Pianiste, en 2002). Un film tout en teintes glaciales dont une partie non négligeable s’est tournée dans les lieux authentiques du drame. Ce film fait l’ouverture à Toruń de la nouvelle édition d’EnergaCamerimage 2019... (FR)

Death of Witold Sobociński, PSC (1929-2018)
By Marc Salomon, consulting member of the AFC

In memoriam

Witold Sobociński, PSC, died on 19 November 2018, just a few days after having been honoured by a Lifetime Achievement Award at the Festival EnergaCamerimage at Bydgoszcz in Poland. Jazzman, cinematographer, and pedagogue, he left his mark on Polish cinematography through his collaborations with directors Jerzy Skolimowski, Andrzej Wajda, Kryzystof Zanussi, Wojciech Has, Jerzy Kawalerowicz, Roman Polański, etc.

Articles (20)

Disparition de Witold Sobociński, PSC (1929 - 2018)
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

In memoriam

Witold Sobociński, PSC, est décédé le 19 novembre 2018, quelques jours après avoir été honoré par un Lifetime Achievement Award dans le cadre du Festival EnergaCamerimage à Bydgoszcz, en Pologne. Jazzman, directeur de la photographie et pédagogue, il aura marqué de son empreinte la cinématographie polonaise au travers de ses collaborations avec les réalisateurs Jerzy Skolimowski, Andrzej Wajda, Krzysztof Zanussi, Wojciech Has, Jerzy Kawalerowicz, Roman Polański...

Darius Khondji, AFC, ASC, sheds light on his retrospective at the Cinémathèque française
By François Reumont for the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Before he was fêted within the temple of French cinephilia, Darius Khondji agreed to participate in a particular sort of interview during which we asked him to react to a series of surprise images. The DoP of Delicatessen and Seven discussed some of his memories, inspirations, anxieties, and passions with us. (FR)

Où Darius Khondji, AFC, ASC, éclaire sa rétrospective à la Cinémathèque française
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avant d’être célébré dans le temple de la cinéphilie française, Darius Khondji s’est prêté au jeu d’une interview où une série d’images surprises lui ont été proposées. Le chef opérateur de Delicatessen et Seven revient sur quelques souvenirs, inspirations, angoisses et passions. (FR)

Le Molière 2015 de la Création Visuelle attribué au "Bal des vampires"

Scènes et Lumières

Lors de la 27e Nuit des Molières, qui a eu lieu lundi 27 avril 2015 au théâtre des Folies Bergère, le Molière 2015 de la Création Visuelle a été décerné au "musical" Le Bal des Vampires, mis en scène par Roman Polanski et coécrit avec Gérard Brach. Désormais, ce ne sont plus trois prix attribués à des professionnels nommés pour les lumières, les décors et les costumes mais un seul attribué à un spectacle auquel sont associés créateur lumière, décorateur et créateur costumes.

In memory of Gilbert Taylor, BSC
By Marc Salomon, AFC’s consulting member

Gilbert Taylor

A few weeks ago we announced the death of British cinematographer Gilbert Taylor, BSC, aged 99. Marc Salomon, a consulting member of the AFC, presents the biofilmography of this director of photography whose career began in 1929 and whose talented shadow is still visible in the more than sixty feature-length fictional films he shot.

Gilbert Taylor, BSC
Par Marc Salomon

Gilbert Taylor

Nous annoncions, il y a quelques semaines, le décès du directeur de la photographie britannique Gilbert Taylor, BSC, à l’âge de 99 ans. Marc Salomon, membre consultant de l’AFC, retrace ici la biofilmographie de cet opérateur dont la carrière débuta en 1929 et dont l’ombre du talent plane encore sur la plupart des quelque soixante longs métrages de fiction qu’il a photographiés.

Cinematographer Darius Khondji, AFC, ASC, discusses his work on "Love" by Michael Haneke

Les entretiens au festival de Cannes

Since his beginnings as a director of photography in the early 1990’s alongside Jean-Pierre Jeunet and FJ Hossang, Darius Khondji, AFC, ASC, has developed an international reputation through his work on films by some of the greatest directors on both sides of the Atlantic. His impressive filmography includes David Fincher’s Seven, Roman Polanski’s The Ninth Gate, Wong Kar-wai’s My Blueberry Nights, or Midnight in Paris by Woody Allen. Today, he is competing in the 65th Cannes Film Festival with his film Love, directed by Michael Haneke.
This is his second film with this great director, following Funny Games in 2007.

Articles (30)

Irina Lubtchansky, AFC, parle de sa collaboration avec Arnaud et Jean-Marie Larrieu sur "Le Roman de Jim"
Par Brigitte Barbier pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Adapté du dernier roman éponyme de l’écrivain Pierric Bailly, Le Roman de Jim (paru chez POL en 2021), interroge la paternité en dehors des liens du sang. Le tournage s’est passé entièrement dans le Haut-Jura, dans les décors décrits dans le livre. Ce sont les frères Larrieu, Arnaud et Jean-Marie – le tandem de réalisateurs qui tournent tous leurs films à la montagne, Peindre ou faire l’amour, Tralala…– qui s’emparent de ce mélodrame. Ils font appel à la directrice de la photographie Irina Lubtchansky, AFC, pour signer l’image de cette saga qui s’étale sur 25 ans. Elle nous propose un retour sur cette première collaboration avec deux réalisateurs qui donnent le ton au cinéma d’auteur français. Avec Le Roman de Jim, les frères Larrieu sont de retour au Festival de Cannes 2024, en sélection officielle Cannes Première. (BB)

Irina Lubtchanksy, AFC, talks about her collaboration with Arnaud and Jean-Marie Larrieu on "Le Roman de Jim"
By Brigitte Barbier for the AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Adapted from the latest novel by writer Pierric Bailly, Le Roman de Jim (published by POL in 2021) explores fatherhood outside of blood ties. The film was shot entirely in the Haut Jura, in the settings described in the book. The Larrieu brothers, Arnaud and Jean-Marie, - the directing duo who shoot all their films in the mountains, such as Peindre ou faire l’amour and Tralala – directed this melodrama. They called on cinematographer Irina Lubtchansky, AFC, to craft the visuals of this saga spanning 25 years. She reflects on this first collaboration with two directors who set the tone for French auteur cinema. With Le Roman de Jim, the Larrieu brothers return to the Cannes Film Festival in 2024, in the Cannes Première official selection. (BB)

Benjamin Kračun, BSC, talks about his work on "The Substance", by Coralie Fargeat
"Two Palm Trees and a Pink Wall", by François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

A steroid-enhanced variation on a classic piece of fantastic literature (Wilde’s The Picture of Dorian Gray or Balzac’s La Peau de chagrin), The Substance offers director Coralie Fargeat the opportunity to bring two 1980s superstars back into the limelight—and to pour thousands of blood gallons onto the Grand Théâtre Lumière screen. While homages to Stanley Kubrick’s The Shining and Alfred Hitchcock’s Vertigo are instantly recognizable, British cinematographer Benjamin Kračun also cites Roman Polanski’s Repulsion and Paul Verhoeven’s Total Recall, two other major studio films. He further explains how this strange film, which every single shot smells California , was entirely made in France, between Paris and Nice. The Substance is in competition for the 77th Palme d’Or. (FR)

Benjamin Kračun, BSC, évoque son travail sur "The Substance", de Coralie Fargeat
"Deux palmiers et un mur rose", par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Variation sous stéroïdes d’un classique de la littérature fantastique (Dorian Gray, d’Oscar Wilde, ou La Peau de chagrin, de Balzac), The Substance offre à la réalisatrice Coralie Fargeat l’occasion de repropulser en haut de l’affiche deux super stars des années 1980... et de déverser des milliers de litres de sang sur l’écran du Grand Théâtre Lumière. Si les hommages très affirmés au Shining, de Stanley Kubrick, ou au Vertigo, d’Alfred Hitchcock, se remarquent en un clin d’œil, le directeur de la photographie britannique Benjamin Kračun, BSC, cite également le Répulsion, de Roman Polanski, ou le Total Recall, de Paul Verhoeven, deux autres grands films de studio. Il vient également nous expliquer comment cet étrange film qui transpire la Californie a été tourné intégralement en France, entre Paris et Nice… The Substance est en compétition pour la 77e Palme d’or. (FR)

Chronique de plusieurs morts annoncées
Par Marc Galerne, One Stop

Billets d’humeur

En 1981, l’écrivain et Prix Nobel Gabriel Garcia Marquez publie Chronique d’une mort annoncée. En 1987, Francesco Rosi en fait un film. Dans ce roman, tous les habitants d’un village savent qu’un jeune homme est menacé de mort, mais personne ne prend l’information au sérieux. Chacun participant, sans même s’en douter, au destin tragique de la victime.

Retour sur la rencontre avec Paweł Edelman, PSC, au sujet du film "Le Pianiste", de Roman Polanski
Par Margot Cavret pour l’AFC

Camerimage 2023

A l’occasion des 75 ans de l’École de cinéma de Łódź, Camerimage a présenté quelques-uns des films de ses anciens élèves. Parmi ceux-ci, Le Pianiste, l’un des premiers films polonais à avoir une portée internationale, notamment en remportant une Palme d’or, sept César et trois Oscars. Le film marque également le premier d’une longue collaboration entre Roman Polanski et le direteur de la photographie Paweł Edelman, PSC. Profitant de la remasterisation 4K dont il vient de faire l’objet, Le Pianiste a été présenté en fin de festival, et suivi d’une séquence de Q&R avec Paweł Edelman.

Laurent Tangy, AFC, évoque le tournage de "L’Amour et les forêts", de Valérie Donzelli
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Pour son sixième long métrage, la comédienne et réalisatrice Valérie Donzelli adapte le roman éponyme L’Amour et les forêts, d’Éric Reinhardt publié, en 2014. Ce thriller psychologique nous montre la mécanique de la culpabilité et de la maltraitance dans une mise en scène tenue et une direction d’acteurs impeccable. L’image qui accompagne la tension dramaturgique du film est signée par Laurent Tangy, AFC. Il revient sur ce tournage entre mer et forêt, entre argentique et numérique. L’Amour et les forêts est présenté à Cannes Première au Festival de Cannes 2023. (BB)

Nicolas Bolduc, CSC, revient sur le tournage des "Trois Mousquetaires : d’Artagnan", de Martin Bourboulon
Pâques, Mousquetaires et Chocolat, par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après presque un an de tournage entre août 2021 et juin 2022, le premier des deux films consacrés à l’œuvre intemporelle d’Alexandre Dumas est sur les écrans depuis le 5 avril. Une nouvelle adaptation, assez fidèle au roman, mais dont la direction artistique, les costumes et la photographie viennent parfois lorgner du côté du cinéma bis, assumant une certaine filiation avec le western italien des années 1970. C’est Nicolas Bolduc, CSC, qui a été choisi par le réalisateur Martin Bourboulon pour mettre en image cette saga. On rentre avec lui dans ce "blockbuster" à la française de 72 millions d’euros... (FR)

Retour sur la conférence, suivie d’un entretien, de Lol Crawley, BSC, à propos de "White Noise", de Noah Baumbah
"Family Trip", par Clément Colliaux

Les entretiens de Camerimage

De retour dix ans après sa dernière venue à Camerimage, Lol Crawley, BSC, est venu présenter durant cette édition le nouveau film Noah Baumbach (Frances Ha, Marriage Story…), prévu pour une sortie sur Netflix le 30 décembre. Pour son projet le plus ambitieux, le réalisateur adapte le roman éponyme de Don DeLillo, White Noise. A l’occasion d’une conférence et d’une interview en tête-à-tête, Lol Crawley est revenu en détails sur le tournage de cette épopée familiale, qui se retourne avec un regard critique et amusé sur la société américaine des années 1980. (CC)

Articles (26)

Mes souvenirs du tournage du "Locataire", de Roman Polanski
Par François Catonné, AFC

Propos et entretiens

Le Locataire, de Roman Polanski, a été réédité en Blu-ray aux États-Unis. Une édition de qualité après la restauration du film. Les bonus contiennent des entretiens avec Polanski, Sylvette Baudrot, sa scripte, et moi, assistant de Sven Nykvist (Bruno de Keyzer était mon second). C’est mon entretien que je mets en ligne. Certains seront surpris par mon enthousiasme mais tels sont mes souvenirs. (FC)

Rencontre avec Yvan Lucas, étalonneur Senior

Propos et entretiens

Yvan Lucas vit et travaille à Los Angeles. Il a étalonné certains des plus grands longs métrages de ces trente dernières années, a collaboré avec les plus grands réalisateurs - Jean-Pierre Jeunet, Luc Besson, Robert Redford, Steven Spielberg, Martin Scorsese, Terrence Malick, Quentin Tarantino, Oliver Stone, Roman Polanski... -, et des directeurs de la photographie tels que Darius Khondji, AFC, ASC, Robert Richardson, ASC, Rodrigo Prieto, ASC, AMC, Janusz Kaminski, ASC, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, Emmanuel Lubezki…[1] Mais Yvan Lucas est français, et a commencé chez Eclair, dans les années 1980. FilmLight publie sur son site Internet, en anglais, un entretien dont nous vous proposons une traduction partielle.

Au palmarès des César 2020

Les César

Lors de la 45e cérémonie - mouvementée et controversée - de remise des César, vendredi 28 février 2020 à la salle Pleyel, à Paris, Les Misérables, de Ladj Ly, photographié par Julien Poupard, AFC, a reçu le César du meilleur film et Roman Polanski, celui de la meilleure réalisation pour J’accuse, photographié par Paweł Edelman, PSC. Le César de la Meilleure photo a récompensé Claire Mathon, AFC, pour son travail sur Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma.

"An Officer and a Spy", a (true) film about a false verdict
Interview with cinematographer Paweł Edelman, PSC, about his work on Roman Polanski’s film "An Officer and A Spy"

Les entretiens de Camerimage

For his latest film, director Roman Polanski decided to create an extremely historically accurate adaptation of a major event of the late 19th century : the Dreyfus Affair. Despite the very large number of characters and the frequent shifts between different time periods, the Franco-Polish filmmaker shows his excellence as a director and editor with this simple and captivating story. At the camera, once again, his Polish countryman Paweł Edelman officiates (his sixth film with Polanski, starting with The Pianist in 2002). A film in glacial tones, shot in large part in the authentic locations of the story. This film will open the new EnergaCamerimage 2019 Festival in Toruń. (FR)

"J’accuse", un (vrai) film sur un faux coupable
Entretien avec le directeur de la photographie Paweł Edelman, PSC, à propos de son travail sur "J’accuse", de Roman Polanski

Les entretiens de Camerimage

Pour son nouveau film, le réalisateur Roman Polanski a décidé de porter à l’écran une adaptation extrêmement fidèle d’un événement majeur de la fin du XIXe siècle, l’affaire Dreyfus. Malgré le très grand nombre de personnages et les allers retours entre différentes époques, le cinéaste franco-polonais excelle dans la mise en scène et l’art du montage pour rendre à l’écran une histoire simple et captivante. À la caméra, c’est de nouveau son compatriote polonais Paweł Edelman qui officie (après six films avec lui depuis Le Pianiste, en 2002). Un film tout en teintes glaciales dont une partie non négligeable s’est tournée dans les lieux authentiques du drame. Ce film fait l’ouverture à Toruń de la nouvelle édition d’EnergaCamerimage 2019... (FR)

Death of Witold Sobociński, PSC (1929-2018)
By Marc Salomon, consulting member of the AFC

In memoriam

Witold Sobociński, PSC, died on 19 November 2018, just a few days after having been honoured by a Lifetime Achievement Award at the Festival EnergaCamerimage at Bydgoszcz in Poland. Jazzman, cinematographer, and pedagogue, he left his mark on Polish cinematography through his collaborations with directors Jerzy Skolimowski, Andrzej Wajda, Kryzystof Zanussi, Wojciech Has, Jerzy Kawalerowicz, Roman Polański, etc.

Disparition de Witold Sobociński, PSC (1929 - 2018)
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

In memoriam

Witold Sobociński, PSC, est décédé le 19 novembre 2018, quelques jours après avoir été honoré par un Lifetime Achievement Award dans le cadre du Festival EnergaCamerimage à Bydgoszcz, en Pologne. Jazzman, directeur de la photographie et pédagogue, il aura marqué de son empreinte la cinématographie polonaise au travers de ses collaborations avec les réalisateurs Jerzy Skolimowski, Andrzej Wajda, Krzysztof Zanussi, Wojciech Has, Jerzy Kawalerowicz, Roman Polański...

Films (1)