Steve McQueen

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (17)

Les diplômés de la spécialité Cinéma de l’ENS Louis-Lumière, promotion 2017-2020

Image : les dernières promotions

Différées depuis juin, les soutenances de mémoire de fin d’études des étudiants de la spécialité Cinéma de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, promotion 2017-2020, ont eu lieu les 9, 10, 11, 14 et 15 décembre. Les étudiants s’apprêtant, diplôme en poche, à entamer de façon active leur vie professionnelle, voici, afin de les contacter, leurs coordonnées précédées des sujets de leur mémoire.

Ces merveilleux collectionneurs fous dans leurs drôles de cabines
Ou la vie résumée de six mordus de pellicule embobinée

Revue de presse

La période estivale est généralement propice à la publication d’articles de presse qui, en se succédant, permettent au lecteur à la fois de s’instruire et de se divertir, ou vice-versa. Le Monde, dans ses feuillets intitulés "L’été en sériés", a tracé cet été, sous la plume de Samuel Blumenfeld, six portraits de collectionneurs de films : Nicolas Winding Refn, Serge Bromberg, Joe Dante, Jack Stevenson, Kevin Brownlow et Quentin Tarantino.

Kodak annonce la renaissance du Super 8 et de l’Ektachrome

Kodak

La pellicule provoque le buzz à Hollywood en ce moment, en tant que support de prédilection pour de nombreux films primés et succès commerciaux. Aujourd’hui, la renaissance du film Kodak Super 8 est applaudie par les plus grands réalisateurs, dont beaucoup avaient commencé grâce au Super 8. Celle de l’Ektachrome est en projet.

Retour sur l’exposition dédiée à Robby Müller au EYE Filmmuseum d’Amsterdam
Par Agnès Godard, AFC

Expositions et Musées

Bref voyage pour la clôture, le 4 septembre 2016, de la très belle exposition dédiée à Robby au EYE Filmmuseum d’Amsterdam. Belle et émouvante exposition, Robby n’est plus en mesure de travailler. C’est seulement en le rencontrant que j’ai mesuré l’ampleur de son handicap. Nous n’avons pu échanger aucun mot, il ne peut plus parler.

"L’opération séduction de Vivendi sur le cinéma"
Par Alain Beuve-Méry et Alexis Delcambre

Revue de presse

Le Monde, 1er octobre 2015
Vincent Bolloré, le nouveau président des conseils de surveillance de Vivendi et de Canal+, a engagé une vaste opération de séduction vis-à-vis du milieu du cinéma. Après être devenu le grand mécène de la Cinémathèque française et avoir acquis les emblématiques Studios de Boulogne, le groupe Vivendi a annoncé, mardi 29 septembre, une prise de participation de 30 % dans Mars Films, l’heureux producteur de La Famille Bélier, et un des leaders français de la production et la distribution de films. [...]

La directrice de la photographie Jordane Chouzenoux parle de son travail sur "Qui vive", de Marianne Tardieu

Les entretiens au Festival de Cannes

Jordane Chouzenoux est sortie de l’Ecole Louis-Lumière en 2003 et a notamment été l’assistante de Julie Grunebaum. C’est en éclairant Les Gueules noires, moyen métrage réalisé par Marianne Tardieu avec Rodolphe Bertrand en 2007, que Jordane consolide sa collaboration avec Marianne qui a suivi sa formation à Louis-Lumière dans la même promotion. Avec Qui vive, elles expérimentent ensemble un premier long métrage qui sera projeté sur la Croisette par la section parallèle de l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion). (BB)

Back to Camerimage 2013

Camerimage

AFC Associate Members K5600 Lighting, Transvideo and Thales Angénieux, invited students from two French cinema schools (six students from La fémis and six from ENS Louis-Lumière) and the Polish school in Lodz to attend the 21st Cameraimage Festival in Bydgoszcz, Poland. Five of them wrote articles published in English on [Film and Digital Times] website.

In the Name of... Simplicity
Par Lucile Mercier

Camerimage

A l’occasion du Festival Plus Camerimage 2013, K5600 Lighting et Transvideo, avec Thales Angénieux, membres associés de l’AFC, ont proposé à douze étudiants en image de nos écoles de cinéma, six de La fémis et six de Louis-Lumière, de faire le voyage en Pologne. Voici les réflexions dont fait part une étudiante sur l’image de cinéma après la vision du film polonais In the Name of..., de Małgośka Szumowska, photographié par Michał Englert.

Le directeur de la photographie Sean Bobbitt, BSC, parle de son travail sur "12 Years a Slave", de Steve McQueen

Propos et entretiens

Lors du 21e Festival Plus Camerimage, K5600 Lighting et Transvideo, avec Thales Angénieux, membres associés de l’AFC, avaient invité douze étudiants en image de nos écoles de cinéma, six de La fémis et six de Louis-Lumière, à séjourner à Bydgoszcz. Deux d’entre eux se sont entretenus avec Sean Bobbitt, BSC, à propos de son travail sur 12 Years a Slave, de Steve McQueen.

Cinematographer Sean Bobbit, BSC, discusses his work on "12 Years a Slave", a film by Steve McQueen
Interview by Noé Bach and Eva Sehet

Propos et entretiens

During 21th Plus Camerimage Festival, K5600 Lighting and Transvideo, with Thales Angénieux, AFC’s Associate Members, invited twleve French cinema schools students – six of La Fémis, six of Louis-Lumière – to stay in Bydgoszcz. Two of them interviewed DoP Sean Bobbit, BSC. He speaks about the shooting of 12 Years a Slave, by Steve McQueen.

Agnès Godard, AFC, récompensée à Séville, Bruno Delbonnel, AFC, ASC, et Darius Khondji, AFC, ASC, nommés aux "EFA Awards"

Côté profession

Lors de la 9e édition du Festival du Film Européen de Séville, qui s’est déroulée du 2 au 10 novembre 2012, l’" European Film Academy " a révélé les nominations aux " European Film Awards " 2012. Bruno Delbonnel, AFC, ASC, et Darius Khondji, AFC, ASC, sont parmi les cinq directeurs de la photographie nommés pour le Prix Carlo Di Palma 2012 (Prix européen de la meilleure photographie).

Le festival Plus Camerimage annonce sa sélection et le programme des projections et ateliers

Camerimage

Le 19e Festival de l’image de film Plus Camerimage se tiendra à l’Opera Nova de Bydgoszcz (Pologne) du 26 novembre au 3 décembre 2011 (Voir précédentes infos). Il comprendra huit sections de films en compétition. Le jury de la compétition internationale sera présidé par le directeur de la photographie australo-néo-zélandais Roger Donaldson ; Joel Schumacher présidera quant à lui le jury de la compétition des films polonais, Haskell Wexler, ASC, celui des courts métrages documentaires et Jay Rosenblatt (...)

Clap de fin sur la 61e édition du Festival de Cannes

festival de Cannes 2008

Kodak vous donne rendez-vous l’année prochaine du 13 au 24 mai 2009 !
Nous étions comme beaucoup d’entre nous présents à ce rendez-vous annuel incontournable.
L’appartement Kodak et les autres lieux dont nous sommes partenaires se sont vus, cette année, encore très fréquentés. Pas moins d’une soixantaine d’événements se sont tenus sous l’égide de Kodak cette année.
De nombreux directeurs de la photographie sont venus nous rendre visite, sans compter les membres associés de l’AFC issus des industries techniques ainsi que les producteurs et réalisateurs des Cinq continents.

Et la Palme d’or est attribuée à...
Les Palmarès de la 61e édition du Festival de Cannes

festival de Cannes 2008

La Palme d’or a été décernée à Laurent Cantet pour son film Entre les murs, photographié par Pierre Milon, AFC. Cette récompense du Festival de Cannes n’avait pas été attribuée à un film français depuis 21 ans.
Le Grand prix a été décerné à l’Italien Matteo Garrone, pour Gomorra, photographié par notre confrère Marco Onorato.
Le Prix de la mise en scène est attribué à Nuri Bilge Ceylan
pour son film Üç Maymun (Les Trois singes), photographié par notre confrère turc Gökhan Tiryaki.
Le Prix du Jury est attribué à Paolo Sorrentino pour son film Il divo, photographié par notre confrère italien Luca Bigazzi.
Le réalisateur roumain Marian Crisan reçoit la Palme d’or du Court métrage pour son film Mégatron.
Les autres prix...

L’enfer d’"Apocalypse Now"
par Didier Peron

Revue de presse

Libération, https://www.liberation.fr/futurs,13

« Ses propres ténèbres étaient impénétrables. Je le regardais comme on regarde un homme gisant au fond d’un précipice où le soleil ne pénètre jamais. » C’est ainsi que Marlow, le narrateur d’Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad décrit Kurtz, ce négociant d’ivoire devenu fou au fin fond de la jungle africaine (le Congo belge des années 1870) et régnant en despote illuminé sur des indigènes anthropophages ayant fait de lui un dieu blanc « vacillant, long, pâle, indistinct comme une vapeur exhalée par la terre ».