Tarak Ben Ammar

Résultats de la recherche

Articles (7)

Tarak Ben Ammar acquiert Duran Duboi

Revue de presse

Le Monde, 21 septembre 2003

Tarak Ben Ammar, président de la société Quinta Communications, s’est porté acquéreur du groupe Duran Duboi, spécialiste de la postproduction cinéma en numérique, en redressement judiciaire depuis le mois d’avril.

Heure noire chez Quinta
Par Philippe Loranchet

Revue de presse

Ecran total, 16 décembre 2011
Ouverts en 1935, les laboratoires LTC sont sur le point de fermer leurs portes. Une menace qui pèse également sur les autres sociétés de Quinta Industries, telles Duran, Scanlab et SIS, que contrôle Tarak Ben Ammar.

Le rachat d’Eclair inquiète
par Nicole Vulser

Revue de presse

Le Monde, 23 décembre 2007

Le cinéma français comptait deux grands laboratoires de développement des films, LTC et Eclair. Il n’en restera plus qu’un, ce qui n’est pas sans susciter des inquiétudes chez les producteurs et les industriels du cinéma, mais aussi au ministère de la culture. Le détenteur de ce nouveau monopole est le producteur franco-tunisien Tarak Ben Ammar, déjà propriétaire de LTC et qui vient de s’offrir son concurrent, Eclair, une entreprise centenaire (Le Monde du 21 décembre).

Technicolor pressenti comme repreneur du groupe Quinta Industries et de son laboratoire LTC
Par Alain Beuve-Méry

Revue de presse

Le Monde, 14 janvier 2012
Le démantèlement du groupe Quinta Industries, placé en liquidation judiciaire en décembre 2011, se précise. C’est la société Technicolor, actionnaire minoritaire (17 %) de ce joyau de la postproduction française – le financier franco-tunisien Tarak Ben Ammar en détient 83 % –, qui devrait reprendre la majeure partie des activités.