Thales Angénieux au 69e Festival de Cannes

"Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography", hommage à Peter Suschitzky, ASC

par Angénieux La Lettre AFC n°264

Partenaire officiel du Festival de Cannes depuis 2013, Thales Angénieux rend hommage chaque année à un directeur de la photographie ayant marqué l’histoire du cinéma. Depuis plus de 80 ans, l’exigence esthétique et technologique des directeurs de la photographie ont fait le succès des optiques Angénieux.

Angénieux se devait à son tour de mettre en lumière le travail de ces hommes et de ces femmes sans qui le cinéma n’existerait pas. Après Philippe Rousselot, AFC, ASC, en 2013, Vilmos Zsigmond, HSC, ASC, en 2014, et Roger A. Deakins, BSC, ASC, en 2015, c’est Peter Suschitsky, ASC, qui sera mis à l’honneur cette année.

Peter Suschitzky et le réalisareur M. Night Shyamalan sur le tournage de "After Earth"
Optique Angénieux Optimo et caméra Sony F65 - Photo Frank Masi, SMPSP © 2012

Peter Suschitzky : La photographie et le cinéma, une histoire de famille
Né à Londres au Royaume-Uni en 1941, Peter Suschitzky est le fils du chef opérateur et photographe, Wolfgang Suschitzky, aujourd’hui âgé de 103 ans. Wolfgang Suschitzky a fait les beaux jours du documentaire anglais du service public dans les années 1930. En 1971, il a notamment travaillé pour le film de gangsters Get Carter, réalisé par Mike Hodges.
Peter va suivre les traces de son père et photographie son premier film en 1964 à seulement 23 ans. Une précocité dans le métier qui lui permettra de se faire un nom rapidement et surtout de développer son propre style sur des films aux thèmes différents et aux budgets variés. Il est le père d’Adam Suschitzky, membre de la British Society of Cinematographers (BSC), lui aussi directeur de la photographie.
Une filmographie prestigieuse et une renommée internationale

Depuis plus de 50 ans, Peter Suschitzky signe l’image des cinéastes les plus prestigieux à travers le monde : Peter Watkins, Joseph Losey, M. Night Shyamalan, Matteo Garrone, Tim Burton… Mais sa collaboration la plus approfondie reste celle qu’il entretient avec David Cronenberg : Faux semblants (1988), Le Festin nu (1992), Crash (1996), eXistenZ (1999), Spider (2001), Une histoire de violence (2005), Les Promesses de l’ombre (2007), Une méthode dangereuse (2011), Cosmopolis (2012) et La Carte des étoiles (2014).

Il a aussi joué un rôle important auprès de John Boorman, Leo The Last (1970) et Tout pour réussir (1990), et de Ken Russell, Lisztomania (1975), Valentino (1977), et a signé l’image de films cultes comme le Rocky Horror Picture Show (1975), de Jim Sharman, ainsi que l’épisode le plus noir des aventures de Luke Skywalker, L’Empire contre-attaque (1979), d’Irvin Kershner, ou encore la biographie originale de Beethoven, Immortal Beloved (1994).
En tout, ce sont plus de quarante productions majeures auxquelles Peter Suschitzky a apporté son talent et sa sensibilité artistique, une filmographie d’exception qui lui vaut de nombreuses reconnaissances internationales.

En 1977, en Angleterre, Valentino est nommé à la fois par la BSC et la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA) pour le Prix de la Meilleure Photographie. En 1991, aux Etats-Unis, la National Society of Film Critics lui remet le Prix de la Meilleure Photographie pour Tout pour réussir. Dans les années 1990, il reçoit quatre fois le Genius Award, de la meilleure photographie qui distingue l’excellence du cinéma canadien, pour quatre des films de Cronenberg, Faux semblants, Le Festin nu, Crash, Les Promesses de l’ombre. En 2009, en Macédoine, the International Cinematographers Film Festival Manaki Brothers lui remet un Life Achievement Award. En avril 2016, Il s’est vu remettre à Rome le prix David di Donatello de la meilleure photographie pour Tale of Tales.

Rencontre avec Peter Suschitzky
En parallèle de cette soirée d’hommage, à l’initiative d’Angénieux, se tiendra une rencontre avec Peter Suschitzky autour de son œuvre qui sera animée par le journaliste Benjamin Bergery – correspondant en France pour l’American Cinematographer, auteur du blog thefilmbook, et membre consultant de l’AFC
Samedi 21 mai – de 11h à 13h – lieu à confirmer.
Entrée libre – Places limitées.

En 2016, dans la liste des films sélectionnés à Cannes, les objectifs Angénieux ont participé, entre autres, au tournage de :
Compétition officielle
- Ma loute, de Bruno Dumont, DP Guillaume Deffontaines, AFC
- Mal de pierres, de Nicole Garcia, DP Christophe Beaucarne, AFC, SBC
- Julieta, de Pedro Almodóvar, DP Jean-Claude Larrieu, AFC
- The Last Face de Sean Penn, DP Barry Ackroyd, BSC

Un Certain Regard
- Voir du Pays, de Delphine et Muriel Coulin, DP Jean-Louis Vialard AFC

Hors compétition
- The Nice Guys, de Shane Blake, DP Philippe Rousselot, AFC, ASC.

A noter : Guillaume Deffontaines, Christophe Beaucarne et Philippe Rousselot ont utilisé les zooms compacts anamorphiques Angénieux sur leurs films en sélection à Cannes cette année.

Suivez l’actualité de Thales Angénieux :
- Site Internet
- Facebook
- Twitter
- Instagram