Tom Stern

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (25)

Articles (97)

Entretien avec le directeur de la photographie Tom Stern, AFC, ASC, à propos de son travail sur "Le 15:17 pour Paris", de Clint Eastwood
À 300 km/h

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Adapté du fait divers terroriste d’août 2015 au cours duquel trois jeunes touristes américains ont pu éviter un carnage à bord du Thalys, Le 15:17 pour Paris est un étrange mélange au grand écran entre fiction et réalité. Interprété par les trois héros en personne, ce film passe du drame adapté au cinéma pour sa première partie (l’enfance des trois garçons) à une sorte de docu fiction où chaque élément semble sorti de la réalité jusqu’à l’intégration d’images d’archives pour l’épilogue élyséen. Tom Stern, ASC, AFC, fidèle directeur de la photographie du cinéaste californien, explique les enjeux photographiques de ce film pas comme les autres. (FR)

Tom Stern, ASC, and now AFC
by Willy Kurant ASC, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

We are pleased to welcome Tom in his migration to the AFC.
Usually, it’s AFC members who knock on the door of the ASC to become members !
Why this attachment to France for a DP who is à la mode because of his work on the films of Clint Eastwood ? He started as a gaffer for 18 years with Clint… and DPs Bruce Surtees, Owen Roizman and Jack Green.

Interview with Cinematographer Tom Stern, AFC, ASC, about his work on Clint Eastwood’s film “The 15:17 to Paris”
At 186 mph

Revue de presse

An adaptation of the real-life event of August 2015 in which three young American tourists prevented carnage on board a Thalys train, The 15:17 to Paris is a strange cinematographic mix of fiction and reality. The movie stars the three heroes themselves, and the film transitions from an adaptation of a drama (about the three boys’ childhoods) to a sort of documentary-fiction style in which each element seems to have been drawn straight from reality, down to the integration of archival footage for the epilogue in the Elysée Palace. Tom Stern, AFC, ASC, the Californian director’s loyal cinematographer, explains the cinematographic issues facing this extra-ordinary film. (FR)

Tom Stern, ASC, et maintenant AFC
par Willy Kurant ASC, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Nous sommes heureux d’accueillir Tom dans cette migration vers l’AFC.
D’habitude, ce sont les membres AFC… qui frappent à la porte de l’ASC… pour en devenir membres !
Pourquoi ce rattachement à la France d’un opérateur très à la mode via son travail sur les films de Clint Eastwood ? D’abord " gaffer " pendant 18 ans avec Clint… et les D.P Bruce Surtees, Owen Roizman et Jack Green.

Tom Stern, ASC, président du Jury de la CST

festival de Cannes 2007

Pour la cinquième année consécutive, la CST décerne le prix Vulcain de l’Artiste Technicien honorant un collaborateur artistique ayant œuvré sur l’un des films sélectionnés à Cannes.
Présidé par le directeur de la photographie américain Tom Stern, le jury est composé de Monique Koudrine, vice-présidente de la Ficam, Alain Coiffier, président de Panavision Alga Techno, Didier Diaz, président du groupe Transpalux, Pierre Lavoix, conseiller technique, et Yoan de Montgrand, étudiant à La fémis, tous les cinq membres de la CST.

Tom Stern
by Bruno Delbonnel

Nouveaux venus à l’AFC

I am very honored to sponsor Tom Stern to the AFC. I met him two years ago at Camerimage. I was impressed by his work on Mystic River and Million Dollar Baby. I saw in those films what I found absolutely remarkable in the work of Haskell Wexler, Vilmos Zsigmond or Conrad Hall : the distortion of what could be described as a realistic image.

Tom Stern, ASC, at the AFC
by Remy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

It was during an evening in Cannes that I had the pleasure and the honor to meet Tom Stern : he was the president of the jury for the Vulcan prize for Technical Artist awarded by the CST, and I was able to spend a few hours talking with him about the business and the responsibilities it engenders.

Tom Stern, ASC, talks about his work with Clint Eastwood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Having worked for over 20 years as a gaffer to the greatest American cinematographers of the 1970s (Bruce Surtees, Owen Roiszman, Haskell Wexler, Conrad Hall…), then 46-year-old Tom Stern started a new career as a cinematographer on Clint Eastwood’s Blood Work. His faithful collaborator since 1981 Honkytonk Man, he has photographed all of the star’s films since 2002 and subsequently won several international awards.
Four years after Mystic River, Tom Stern returns to Cannes as foreman of the CST jury.

Tom Stern
par Bruno Delbonnel

Nouveaux venus à l’AFC

Je suis très honoré de parrainer Tom Stern à l’AFC. Je l’ai rencontré il y a deux ans à Camerimage. J’avais été impressionné par son travail sur Mystic River et Million Dollar Baby. J’y retrouvais ce que je trouvais d’absolument remarquable chez Haskell Wexler, Vilmos Zsigmond ou Conrad Hall. Une distorsion d’une image que l’on pourrait qualifier de réaliste.

Tom Stern à l’AFC
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

C’est à l’occasion d’une soirée à Cannes que j’ai eu le plaisir et l’honneur de rencontrer Tom Stern : il était alors le président du jury du prix Vulcain de l’Artiste Technicien décerné par la CST et il m’avait consacré quelques heures pour parler de notre métier et des responsabilités qu’il engendrait.

Tom Stern, ASC, parle de son travail avec Clint Eastwood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Travaillant plus de 20 ans en tant que " gaffer " avec les plus grands opérateurs américains des années 1970 (Bruce Surtees, Owen Roizman, Haskell Wexler, Conrad Hall…), Tom Stern, ASC, a démarré à 56 ans une nouvelle carrière de directeur photo auprès de Clint Eastwood (sur Blood Work). Fidèle collaborateur de ce dernier depuis 1981 (depuis Honkytonkman), il a depuis 2002 signé les images de tous les nouveaux films de la star, remportant également récompenses sur récompenses dans les festivals internationaux.
Après Mystic River en 2003, Tom Stern revient cette année à Cannes en tant que président du jury de la CST.

Tzar (Le Tsar)
de Pavel Lounguine, photographié par Tom Stern, ASC, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

De nouveau cette année, Tom Stern, ASC, AFC a enchaîné les tournages à travers la planète. Se consacrant la plupart du temps aux projets de son ami Clint Eastwood (Gran Torino et depuis Le Facteur humain), il s’est également autorisé un petit détour en Russie au coté de Pavel Lounguine pour les besoins de Tzar… Une chronique de la vie d’Ivan le Terrible présente cette année à Un Certain Regard…
Entre deux avions, il nous accorde cet entretien téléphonique.

Lumières sur les César techniques
dans "Le Film français" du 20-02-2009

Les César

A lire, Lumières sur les César techniques, un article paru dans Le Film français du 20 février 2009 dans lequel Anne-Laure Bell évoque la façon dont une quarantaine de techniciens nommés pour les César 2009, Laurent Brunet, AFC, Agnès Godard, AFC, et Tom Stern, AFC, ASC, entres autres, se sont prêtés au jeu de la pose instantanée pour l’appareil photographique des élèves de la section Photo de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière.

Agenda du jeudi 17 mai

Agendas

  • Compétition officielle
    Vous pouvez télécharger le programme de la Sélection officielle.
  • Sélection Un certain regard
  • Naissance des pieuvres de Céline Sciamma, photographié pr notre consoeur Chrystel Fournier projection à 1430 et 22h30
  • Projection spéciale
    Sélection Quinzaine des Réalisateurs
    Thérèse d’Alain Cavalier, photographié par Philippe Rousselot, AFC, ASC

    16h Salle Hotel Hilton / Théâtre Croisette

  • Vous pouvez aussi télecharger le programme de la Quinzaine des Réalisateurs.
  • Semaine de la Critique
    En ouverture, Héros de Bruno Merle, photographié par notre confrère George Diane
  • Vous pouvez aussi télecharger le programme de la Semaine de la Critique.
  • Contact AFC : +33 6 03 50 09 28

Le Prix Vulcain vu par Monique Koudrine

festival de Cannes 2007

Deux mots pour vous faire part de cette expérience nouvelle pour moi : la participation au jury technique de la CST qui attribue le prix Vulcain à un technicien ayant travaillé sur un des films en compétition de la Sélection Officielle du Festival de Cannes.

Agenda du vendredi 18 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
    Sélection officielle, en compétition
    Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, photographié par Rémy Chevrin
    Lire l’article que Rémy a écrit au sujet de son travail sur Les Chansons d’amour.

Sélection Un Certain regard
L’Avocat de la terrreur de Barbet Shroeder, photographié par Caroline Champetier
Lire l’article dans lequel Caroline parle de son travail sur L’Avocat de la terreur.

  • Les films non AFC du jour...
    Quinzaine des réalisateurs
    Un homme perdu de Danielle Arbid, photographié par notre consœur Céline Bozon.
    Lire l’entretien que Céline a accordé à François Reumont à propos de son travail sur La France et Un homme perdu.
    La Question humaine de Nicolas Klotz, photographié par notre consœur Josée Deshaies
    Lire l’entretien que Josée Deshaies a accordé à François Reumont à propos de son travail sur La Question Humaine et Avant que j’oublie.
  • Vous pouvez aussi télécharger le programme de la Quinzaine des Réalisateurs.
  • Contact AFC : +33 (0)6 03 50 09 28

Ricardo Aronovich, l’Éclaireur
Par Fabien Gaffez, directeur artistique du Festival d’Amiens

Caméflex 2012

Un festival de cinéma, c’est une histoire qui s’écrit au passé et se conjugue au futur. Depuis toujours (ce " toujours " des riches souvenirs) le Festival international du film d’Amiens, sous l’impulsion de Jean-Pierre Garcia, a mis en avant un métier essentiel du cinéma, celui de directeur de la photographie — sans lequel on n’y verrait rien.

Le Prix Vulcain vu par Alain Coiffier

festival de Cannes 2007

Le jury du prix de la CST était présidé cette année par Tom Stern.
Tom participait depuis longtemps aux tournages de Clint Eastwood en qualité de " gaffer " quand il reçut un coup de fil de Clint lui disant : « Ce film-là, ce sera toi le chef op… »
Et Tom éclaira Mystic River, puis les suivants, Million Dollar Baby, Flags of Our Fathers, Letters from Iwo Jima…

Le prix Vulcain 2007 de l’Artiste Technicien, décerné au directeur de la photographie Janusz Kaminski

festival de Cannes 2007

Cette année, c’est Janusz Kaminski qui a remporté le prix Vulcain pour son travail de direction de la photo sur Le Scaphandre et le papillon de Julian Schnabel, présenté en compétition officielle du dernier Festival de Cannes.

Le prix Vulcain de l’Artiste Technicien est décerné chaque année à la fin du Festival de Cannes et remis en septembre à Paris, lors d’une cérémonie organisée par la CST (Commission supérieure technique).

Rencontre conservation et valorisation des contenus audiovisuels et photographiques
Ou que sommes-nous venus faire à Chalon-sur-Saône ? Compte rendu très subjectif... mais réaliste par Willy Kurant

Technique

A la demande du CA, j’ai donc représenté l’AFC à Chalon afin d’intervenir dans une table ronde " Restauration et conservation argentique & numérique " et d’essayer de défendre le point de vue suivant : le directeur de la photo doit être contacté (s’il est vivant) en cas de restauration d’un film dont il avait assumé les fonctions de chef opérateur (terme de l’époque).

Troisième billet de – bonne – humeur
par Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Si j’avais été catastrophé du prix du cocktail de la soirée Un secret à l’espace Cardin où une association comme la notre se révèle incapable de mobiliser 3 ou 4 de ses membres pour aller acheter du bon champagne dans un hyper marché puis servir leurs collègues dans la convivialité... Et si j’avais été très ennuyé des superpositions de dates pour des évènements nous concernant...

A propos d’"un mauvais rêve" de Claude Garnier et de l’"effarement" de Bruno Delbonnel, collègues et amis de l’AFC qui décrivent ces états dans la dernière lettre de novembre de notre association
par Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Je reste désespérément optimiste quant à l’avenir de l’AFC et ne veux surtout pas apparaître comme un " anti-ambiance " alors que j’essaie au contraire de faire vivre la convivialité par la discussion. Je crois qu’il faut ouvrir le débat sur qui dit quoi, et pourquoi, pour faire progresser l’AFC et la qualité de la vie associative.