Two Pictures a Day in Amman

Semaine 9

par Gilles Porte La Lettre AFC n°245

[English] [français]

Gilles Porte, AFC, et Samuel Lahu, son assistant opérateur, ont passé neuf semaines en Jordanie pour le tournage du film de Mai Masri, 3000 Nights. Ils s’étaient accordés pour nous envoyer chaque jour deux extraits du journal en images qu’ils ont tenu quotidiennement. Au terme de leur séjour, découvrez les images qu’ils ont prises lors de leur neuvième et dernière semaine en Jordanie.
Ext. Prison gates / Building - Night
3. Ext. Prison gates / Building - Night
The jeep comes to a halt in front of a large gate surrounded by watchtowers and barbed wire. Armed soldiers open the gate, one of them is holding a miltary dog. The soldiers separate Layal from the other prisoners, taking Ayman and the male prisoners to one entrance and taking Layal to the other. Rain beats down on her, soaking her to the skin.

Le soldat qui traîne par les cheveux Laylal en prison n’est autre que Kloob, un des assistants réalisateurs... Il aura fallu plusieurs prises pour que Kloob malmène réellement Maisa qu’il n’a eu de cesse de protéger lors du tournage de 3000 Nights... Photogramme (Gilles, mercredi 23 juillet)
Zarqollywood
Zarqa. Ce soir, notre plateau a des allures de film hollywoodien. (Samuel, mercredi 23 juillet)
Hamada prisonnier...
En dehors d’être un excellent " costume designer ", Hamada a toujours été auprès de Mai un référent artistique et historique précieux... Lorsque je souhaite le photographier au milieu des tenues bleues des prisonnières palestiniennes, il revêt la tenue marron des prisonniers palestiniens avec Alla, " wardrobe supervisor "... (Gilles, jeudi 24 juillet)
Banlieue de Zarqa
Plan d’aube dans un quartier désert. Tous les bâtiments sont vides, on se croirait dans un Fritz Lang. Fantôme de colonies israéliennes. (Samuel, jeudi 24 juillet)
A chacun son doudou...
Désert de Wadi Rum... Une dernière fois avant de quitter la Jordanie... (Gilles, vendredi 25 juillet)
Bitch, le chat de Bill
Amman, demi-jour off (en réalité le plan d’aube d’hier, a eu lieu ce matin). On est tous exténués aujourd’hui. Notez que Bitch, le chat de Bill, est borgne. (Samuel, vendredi 25 juillet)
Avant que la pluie ne tombe...
Tout finit toujours par un tas à la fin d’un film... Un tas plus ou moins compact... Un tas qui se désagrégera dans quelques heures sans que chacun ne sache s’il se retrouvera ou pas... Ici, une quinzaine de membres manquent à l’appel pour des raisons diverses... Pensées particulières pour Hélène L., Anton D., Rami Y., K.K., Rami A., Alaa M., Raja D... (Gilles, samedi 26 juillet)
Maïssa à Zarqa
Zarqa, journée de " retake ". On refait la scène de pluie dans la cour de la prison. Maïssa semble supporter les grilles sur la photo. Elle a porté le film pendant six semaines en réalité… (Samuel, samedi 26 juillet)
Shadi : 71 kilos. Issam : 88 kilos... Nouveau groupe électrogène : 4 kilos...
A priori rien ne réunit ces 2 photos et pourtant elles sont étroitement liées... J’avais prévu de brancher un projecteur (575 W HMI) à l’aide d’un convertisseur sur la batterie de la voiture de Layal... Mais le projecteur n’a jamais voulu démarrer... Alors un petit groupe électrogène, non insonorisé, a fait son apparition pour s’engouffrer dans le coffre, là où Shadi (l’ingénieur du son) avait prévu initialement de prendre place mais le petit groupe électrogène rendra l’âme avant même de tourner une prise... Shadi retrouvera donc sa place dans le coffre... Entre temps le soleil était descendu et permettait à Layla de conduire en étant naturellement éclairée tandis qu’Issam (le groupiste) repartait, plus à l’aise au volant d’un camion de 100 kW qu’à cheval sur un groupe de 4 kW ! (Gilles, dimanche 27 juillet)
Volvo travelling
Zarqa. Dernier jour de tournage. On s’échappe (non sans quelques difficultés) à bord d’une vielle Volvo. (Samuel, dimanche 27 juillet)
Voyage en territoires occupés
Plutôt que de rentrer dans mon Hexagone, je choisis de poursuivre dans les territoires occupés, en dehors du balisage d’un plan de travail et de toute organisation officielle... Ce voyage sera très différent de celui réalisé 5 ans auparavant dans un énorme 4x4 blanc de l’ONU... (Voir blog de juin 2009)
Au pont Allenby (ou King Hussein Bridge), je mens aux soldats israéliens en leur disant que je vais visiter Jérusalem... Jamais je ne prononce le mot de " Palestine ", le nom d’une ville de la Cisjordanie, ou celui d’un de mes amis palestiniens... Je donne l’adresse d’un grand hôtel israélien où je ne passerai aucune nuit... J’avoue ne pas avoir réservé car je sais qu’ils vérifient en temps réel. Je sors le joker Maisa (qui bénéficie d’un passeport israélien) lorsque je m’aperçois que ça coince en leur disant qu’elle vient me chercher le lendemain pour aller chez elle, à Nazareth, et j’ai l’impression d’être libéré quand on me tend mon passeport pour accéder aux territoires occupés !
Je prends deux bus et un taxi jaune avant d’arriver à Ramallah, chez Majd, 3e assistant réalisateur de 3000 Nights... En 5 ans, la situation s’est très largement détériorée pour les Palestiniens... Les " check-points " se sont multipliés... Il n’y a pas de lumière sur les bords de route alors que les réverbères foisonnent en haut, sur les montagnes, là où les camps de colons sont parfois devenus de véritables villes... Au milieu de paysages désertiques de la vallée du Jourdain, combien de drapeaux israéliens flottent sur des puits entourés de barrière ? Je ne sais vraiment pas si je ressemble à un cow-boy avec ma sacoche en cuir mais les Palestiniens s’apparentent de plus en plus à des Indiens ! (Gilles, lundi 28 juillet)
Rangement
Amman, bureau de prod’, lendemain de la fête de fin de tournage. Maintenant, il faut tout vider, nettoyer, " désétiqueter ", ranger, peser. Ô joie ! (Samuel, lundi 28 juillet)
Tulkerem - Palestine (5 ans après)...
Dana (voir une vidéo de 5 ans en arrière sur TV5Monde) me confie, en me montrant des croquis de robes très sexy, qu’elle souhaite devenir " costume designer international "... Razan, elle, veut être avocate internationale et Rahaf ingénieure agronome « pour faire pousser des plantes au milieu du désert »... Je ne remarque pas, en les photographiant, qu’elles arborent toutes les trois les mêmes couleurs qu’elles avaient... 5 ans plus tôt ! (Gilles, mardi 29 juillet)
Embarquement immédiat
Aéroport Queen Alia. Tout le monde repart vers des horizons différents, une fois de plus. Une partie de l’équipe regagne la Palestine réelle, qui est ensanglantée ces jours-ci. Une fois de plus, une immense fatigue me gagne, alors que je rentre à Paris. (Samuel, lundi 28 juillet)


  • Lire un texteGilles Porte conclut ce journal de bord de 3000 Nights et fait part du plaisir qu’il a éprouvé en le tenant
  • Voir ou revoir la précédente série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la septième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la sixième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la cinquième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la quatrième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la troisième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la deuxième série d’images prises par Gilles et Samuel
  • Voir ou revoir la première série d’images prises par Gilles et Samuel