Two Pictures a Day in Siberia (10)

Dixième semaine : du 29 mars au 4 avril 2015

par Gilles Porte La Lettre AFC n°253

Suite du journal en images que nous envoie chaque jour Gilles Porte, AFC, actuellement en tournage du film Dans les forêts de Sibérie, de Safy Nebbou. En parallèle, Gilles demande à d’autres membres de l’équipe de lui fournir une nouvelle photo chaque jour, dont il signe lui-même la légende. Découvrez en images leur dizième semaine de travail.
Le dernier dimanche pour traverser sur la glace !
Ptitluc quitte l’île d’Olkhron avec sa BMW spécialement aménagée pour glisser sur le lac gelé… Cela fait maintenant plusieurs jours que des écriteaux rouges et blancs, en cyrillique, déconseillent à tous de s’aventurer sur la glace. Arnaud délègue un de ses meilleurs chauffeurs pour guider Ptitluc… Conscients qu’il s’agit d’une des dernières traversées dans ces conditions, nous sommes plusieurs (Cyril, Myriam, Raphaël, Clara et moi) à accompagner Ptiluc en quad… Au retour, nous apercevrons un loup qui erre sur le lac… (Gilles Porte, dimanche 29 mars)


Perte d’équilibre
Les esprits chamaniques réussissent des choses incroyables ici, sur notre île… Sans doute est-ce une raison qui a poussé Sylvain Tesson et Safy à mettre à l’épreuve leurs centres de gravité ! (Photo Cyril Gomez-Mathieu, chef décorateur, dimanche 29 mars)


J’ai vu l’ours !
En contre-jour, il est très difficile de résister à l’envie de tirer sur les oreilles de Micha, 250 kilos… (Gilles Porte, lundi 30 mars)


Micha n’est pas une peluche !
Une très grosse chaîne, des câbles en acier tirés en long et en large et six personnes qui n’ont pour but que de surveiller un ours – dont l’une d’entre elles est armée d’un fusil de très gros calibre – rappellent à tous que tourner avec Micha n’est pas sans comporter certains risques… (Photo Raphaël Personnaz, comédien, lundi 30 mars)


C’est le printemps !
C’est la première fois que nous sommes plusieurs à déjeuner à l’extérieur de notre tente qui nous sert de cantine. Le poêle et le feutre intérieur qui sert d’isolant nous auront été d’un grand recours. (Gilles Porte, mardi 31 mars)


Ce n’est qu’un au revoir...
Alors que la glace du lac Baïkal commence à noircir et n’est plus du tout la même que celle que nous avons trouvée à notre arrivée, nous abandonnons le side de Teddy au bord d’une faille et laissons le printemps s’installer un peu plus en Sibérie pour mieux y revenir car c’est fois, c’est certain : NOUS RENTRONS UNE SEMAINE À PARIS ! (Photo Louna Morard, 1e assistante réalisatrice, mardi 31 mars)


Dernier rayon sur le lac Baïkal gelé…
Nous quittons le lac Baïkal pour tourner deux jours dans des forêts de bouleaux avant de regagner Paris. Quand nous reviendrons ici, les réflecteurs auront alors beaucoup plus de mal pour rester en position verticale. (Gilles Porte, mercredi 1er avril)


Toundra
Combien de fois avons-nous emprunté ces pistes qui nous conduisaient pendant 45’ ou 1h sur le décor principal… Bientôt le périph’, ses embouteillages, sa pollution, ses radars… Encore un petit sas avant de rentrer à Paris : nous nous dirigeons aujourd’hui vers de grandes forêts de boulots avant de décoller samedi ! (Photo Raphaël Personnaz, comédien, mercredi 1er avril)


Que c’est beau parfois le blanc au cinéma !
Tourner dans une forêt de bouleaux en Sibérie par beau temps est extraordinaire ! La luminosité qui se dégage d’un tel endroit est féérique… Ce n’est pas vrai que les directeurs de la photographie détestent toujours filmer du blanc ! (Gilles Porte, jeudi 2 avril)


Drôle de drone...
Nous avons fait quelques plans de drone sur la glace et sur la terre pour accueillir Teddy en Sibérie… Ce diptyque de Lisa me parait être une parfaite transition pour guider une équipe sur la terre ferme après avoir passé plus de deux mois sur une île… (Photo Lisa Kravchenko, assistante mise en scène, jeudi 2 avril)


Raphaël prend le cadre…
41e jour de tournage… Fin de la première partie de tournage en Sibérie… Raphaël s’empare de la caméra pendant que Safy guette un cerf… (Gilles Porte, vendredi 3 avril)


Paysage pour un prince charmant
Raphaël aime les panoramiques, les bois de boulots et les tous petits nuages blancs beaucoup plus photogéniques qu’un grand ciel bleu ou qu’un ciel gris ou blanc ! Moi aussi ! (Photo Raphaël Personnaz, comédien, vendredi 3 avril)


Si le lac Baïkal était en France…
Dans l’avion, je regarde le paysage de la Sibérie défiler et je repense à mon petit Hexagone et à une image vue sur Internet qui comparait la superficie de la France avec celle du lac Baïkal… (Gilles Porte, samedi 4 avril)


Décollage de Sibérie…
Quelques membres de l’équipe, en bas d’un des avions qui nous mènent à Paris… Que c’est agréable de rentrer en sachant que l’on va revenir dans une semaine, avec un nouveau visa qui nous offrira du temps en Russie ! Nous laissons en bas des escaliers trois personnes afin d’assurer des plans supplémentaires et la débâcle, si jamais celle-ci venait à survenir : Frédéric Sauvagnac, qui devient officiellement "réalisateur 2e équipe"… Anne-Angèle, qui sera première assistante caméra… Et Sylvain, chef machiniste, qui reste ici avec le privilège de n’avoir lui aucun souci de passeport puisque son arrivée tardive parmi nous lui permet de n’avoir aucun stress à ce sujet… Une question pour entretenir le suspens : le passeport de Frédéric Sauvagnac expire le 26 avril…, assistera-t-il à la débâcle avec nous ? (Photo Cyril Girard, chef électricien, samedi 4 avril)