Xavier Durringer

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (114)

L’éditorial de décembre
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

1983. J’habite dans la Loire, à Feurs, une petite ville de 7 000 habitants, entre Saint-Etienne et Roanne... Il y a deux cinémas... Deux écrans... L’un s’appelle "Le Ciné Théâtre" et l’autre "Le Familia"... Un jour, je dérobe une grande affiche collée sur un des murs du "Familia", je me rends compte que c’est tout une partie d’un mur que j’embarque avec moi ! Non seulement une dizaines d’autres affiches de films s’étaient agglutinées derrière mais en plus, le mur sur lesquelles elles avaient été collées s’effritait. Le film s’appelait La Ballade de Narayama...

L’éditorial de juin
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

J’avais 20 ans… Le volcan colombien Nevado del Ruiz, situé à plus de 5 300 mètres d’altitude, entre en éruption après 140 ans de sommeil… La neige et la glace fondent sous l’effet de la chaleur... Des milliers de tonnes de boue et de cendres dévalent la pente et ensevelissent la ville d’Armero Guayabal... Omayra Sanchez, 13 ans, a les jambes coincées sous la boue, dans la structure en ciment du toit de sa maison… Je me souviens de ce qu’elle dit à un secouriste : « Je voudrais pouvoir sortir… J’ai déjà manqué l’école… Je vais perdre mon année… » L’agonie d’Omayra Sanchez dure 60 heures… Ces images font le tour du monde et bouleversent celles et ceux qui les découvrent…

Gilles Porte, face-à-face
Par Ariane Damain Vergallo pour Ernst Leitz Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1995, Gilles Porte et son frère jumeau ont tous les deux trente ans. Ils fêtent Noël en province, dans la maison familiale. Leur père, un éminent cardiologue, et leur mère, médecin du travail, ainsi que leur sœur, sont présents ce soir-là. Les propos échangés sont si violents, si amers, qu’ils quittent la maison sans se retourner tandis que leur père les regarde froidement s’éloigner. Un adieu définitif pour son frère jumeau.

L’éditorial de mai
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Cela fait donc plus d’un mois et demi que nous sommes confinés chacun d’un côté… Nous - ma fille, son chat et moi - avions débarqué au milieu de cerisiers en fleurs, dans une vieille maison familiale, au cœur d’un petit village agricole du sud de la France… Nous venons aujourd’hui de manger nos premières cerises… Ces simples constats n’auraient sans doute pas accompagné mon édito si le contexte avait été différent mais la situation imposée a déplacé mon regard et tous mes sens.

La Master Class de Pierre-William Glenn au Festival du film français de Richmond est en ligne

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

En 2019, la 27e édition du Festival du film français de Richmond (Etats-Unis) s’est déroulée du 28 au 31 mars, accueillant films et cinéastes français et francophones tout en proposant des Master Classes de certains de ses invités. Gilles Porte, AFC, ayant été l’un d’entre eux, présente ici une vidéo de la rencontre avec Pierre-William Glenn, AFC, autre invité de marque du festival.

L’éditorial d’avril
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« L’ombre est noire toujours même tombant des cygnes. » (Victor Hugo, La Fin de Satan, 1886)
Étrange de constater que le retour officiel de l’AFC à IMAGO*, début mars, coïncide avec la fermeture de frontières d’un grand nombre de pays… Eric Gautier - représentant de l’AFC pour les questions internationales - et moi-même, présents à l’Assemblée générale annuelle d’Imago, à Bruxelles, nous nous doutions que l’AFC allait être désignée comme un vilain petit canard par quelques-uns pour avoir claqué la porte d’Imago en 2013…

A propos des César 2020
Billets d’humeur de DoP de l’AFC

Billets d’humeur

A la suite de la 45e cérémonie des César, et en raison de la pluralité des réactions et des ressentis des DoP qui composent l’AFC, le conseil d’administration, réuni ce lundi 2 mars 2020, et moi-même avons décidé de ne pas faire "l’édito du président" à propos de cet événement mais de nous exprimer personnellement et librement dans la rubrique "billets d’humeur". (Gilles Porte, président de l’AFC)

Editorial de la Lettre d’octobre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lors de notre dernier conseil d’administration – alors que certains d’entre nous imaginent une soirée hommage en l’honneur de Pierre Lhomme, disparu cet été – nous décidons d’élire un nouveau président d’honneur à l’AFC, conscients que les notions de "repères" et de "filiations" demeurent primordiales au sein de notre association. Plutôt que de choisir un seul individu, nous en désignons deux, à l’unanimité : Monsieur Pierre-William Glenn et Monsieur Ricardo Aronovich, membres faisant partie des fondateurs de l’AFC.

C’est la rentrée !
Editorial de la Lettre de septembre 2019, par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Bien que nous ne soyons plus écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants, ces quatre mots continuent de rythmer nos années malgré des tournages peu souvent en adéquation avec "les grandes vacances"… Ce qui vaut pour un(e) directeur(trice) de la photographie vaut évidemment pour tout autre technicien de cinéma qui s’engage sur un film entre juin et juillet, autant dire pour la plupart d’entre nous. Pour des impératifs de tournage estivaux, combien sommes-nous à avoir raté les premiers pas de nos enfants, leurs premiers mots et leurs premiers tours de manivelle… à bicyclette ?

Parler cinéma aux Cinégraphies Arles 2019
Par Nathalie Durand, AFC

Actualités AFC

A Arles l’été, l’image photographique est présente dans tous les lieux qui peuvent se prêter à l’exposer. Jusque sur les murs de la ville, les photos s’affichent, les expos s’annoncent. C’est un plaisir de déambuler dans la ville, loin des voitures, aller d’un lieu à l’autre, croisant touristes et amateurs de photo d’art (les deux se combinant parfois), entrer dans une boutique au détour d’une rue pour y découvrir les travaux d’un(e) artiste.

Editorial de la Lettre de juin 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Il y a un an, jour pour jour, je déplorais, lors d’un édito adressé à Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, l’absence de techniciens au Festival de Cannes [1]. Cependant, alors que la 72e édition vient de fermer ses portes, saluons l’initiative de deux autres festivals, en France, qui viennent d’enrichir leur programmation d’une présence qui honore l’association que je représente.

Editorial de la Lettre de février 2019
"Mais qui a viré la cale sif’ qui tenait la lourde de La Fémis ?", par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lorsque j’ai été admis à être l’un des membres de l’AFC, je me souviens avoir été interpellé par une affiche sur un des murs de l’association… Cette affiche annonçait la deuxième édition du Micro Salon. Si je n’ignorais rien de cette manifestation publique que l’AFC organisait, une fois par an, pour présenter les derniers outils de tournage dans le domaine de l’image (caméras, objectifs, lumière, machinerie, etc.), je me demandais quel directeur ou directrice de la photographie avait eu la géniale idée de mettre à l’honneur de cette deuxième édition du Micro Salon une cale sifflet !

Un nouveau membre associé accueilli à l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Lors de sa dernière réunion, le CA de l’AFC a décidé d’admettre en tant que membre associé la société Sous-Exposition, spécialisée dans les prises de vues sous-marines. Gilles Porte, AFC, l’un de ses parrains avec Philippe Ros, AFC, et Laurent Tangy, AFC, présente ci-après ce nouvel arrivant à qui nous souhaitons dès maintenant, ainsi qu’à son équipe, une chaleureuse bienvenue !

Editorial de la Lettre de janvier 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Un soleil est une lumière que faute de mieux je ne puis appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle, or… C’est si beau le jaune ! » [1]
Au début de son œuvre picturale, Vincent Van Gogh cherche à capter les clairs-obscurs dans le paysage. La petite note jaune n’est encore que le rayon horizontal du soleil couchant. Puis il éclaircit sa palette. La lumière vibre au sein des autres couleurs. Il suit la route du soleil et s’installe à Arles.

Jean-Pierre Beauviala Honored by the ASC
"Like a heartbeat…", by Gilles Porte, President of the AFC

Actualités AFC

Jean-Pierre Beauviala, is an inventor amongst whose many creations are the Aaton cameras and Cantar recorders. He is also a consulting member of the AFC. In Paris, on Wednesday, 7 December 2018, he received a “Special Award” presented by Kees van Oostrum, President of the ASC, which honoured his exceptional contribution to the field of cinema. Accompanied by a few friends from the association, Gilles Porte, President of the AFC, addressed Jean-Pierre with the words in the following text.

Mon premier Camerimage
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Camerimage 2018

J’ai aimé le petit aéroport de Bydgoszcz… J’ai aimé l’immense affiche de Roma annoncer son passage sur grand écran… J’ai aimé lire sur un mur « Painting still alive »… J’ai aimé la direction d’acteurs de certains courts métrages étudiants… J’ai aimé entendre des applaudissements à l’apparition du nom de la directrice ou du directeur de la photographie dans le générique de films courts…

Editorial — June 2018 Newsletter
By Gilles Porte, AFC

Editoriaux de la Lettre

Dear Thierry Frémeaux, Dear Pierre Lescure, I wish to personally thank you for having made a little bit of room for me on the steps of your immense red carpet during a time of the year when Cannes becomes many peoples’ centre of gravity. Thierry, I hope that I didn’t ruffle your feathers when you mentioned Lyon’s football team to me at the top of the steps. Although I hail from Lyon, I have been a supporter of Saint-Etienne for years now and began supporting them even before I’d noticed that the colour of their jerseys was the same colour regularly used in the Seventh Art for chroma keying.

Editorial de la Lettre de juin 2018
Par Gilles Porte, AFC

Editoriaux de la Lettre

Cher Thierry Frémeaux et cher Pierre Lescure,
Je tiens à vous remercier personnellement pour m’avoir fait une petite place sur les marches de votre immense tapis rouge à une période de l’année où Cannes devient le centre de gravité pour beaucoup. J’espère, Thierry, ne pas t’avoir froissé, lorsque tu as évoqué avec moi l’équipe de l’OL en haut des marches. Bien que natif de Lyon, cela fait des années que je supporte Saint-Etienne et cela avant même d’avoir constaté que la couleur des maillots de l’ASSE servait régulièrement de fond d’incrustation pour le 7e art.

Laurent Machuel, Deserts
By Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic-Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In the dead of winter 2016-2017, Laurent Machuel is traveling across the north of the United States. One evening, he finds himself in the middle of a road stretching through the icy vastness of the plain. He sees the sun setting before him right in line with the road and, turning around, the moon rising at the other end in perfect symmetry.

Laurent Machuel, traverser le désert
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic-Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En ce début d’année 2017, en plein cœur de l’hiver, Laurent Machuel parcourt le nord des États-Unis. Un soir, il se retrouve au milieu d’une route dans l’immensité verglacée de la plaine. Il voit alors le soleil se coucher face à lui dans le prolongement exact de la route et, en se retournant, il voit aussi la lune se lever à l’autre extrémité en une symétrie parfaite.

Du son à l’image, par François Reumont pour l’AFC Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, parlent de "The State Against Nelson Mandela and the Others"

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une première tentative de reconstitution holographique par l’INA à l’église Saint-Eustache au mois de mars dans le cadre du Festival NewsImage, c’est au tour d’un documentaire de s’intéresser au procès fleuve de Rivonia (octobre 1963 à juin 1964). Proposition de cinéma rare mêlant à la fois le travail d’historien, de journaliste, de dessins et de composition musicale, L’Etat contre Nelson Mandela et les autres est construit uniquement à partir des enregistrements sonores du procès. Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, ont co-réalisé ce documentaire présenté en Séance Spéciale, Hors compétition. Ils nous en présentent la genèse et les enjeux de mise en scène.

Editorial de la Lettre de mai 2018
Par Gilles Porte, AFC

Editoriaux de la Lettre

Puisque mon premier édito coïncide avec l’ouverture du 71e Festival de Cannes, impossible de ne pas avoir une petite pensée envers l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion dont j’ai été co-président pendant cinq ans… Nous devions choisir une vingtaine de films par an - une dizaine pour chaque programmation cannoise - afin d’accompagner des cinéastes au sein d’un marché qui ne les réclamait pas…

Films (100)