Yves Saint-Laurent

Elégance et glamour. Ces deux mots étaient l’idée visuelle pour YSL. C’était une évidence ! En revanche ni le budget ni le temps de tournage nous ont beaucoup aidés à accomplir notre vision. Comme disait : « C’était à laisser ou à faire ». Donc on a essayé au mieux !

Le film retrace la vie de Yves Saint Laurent et Pierre Bergé de 1958 à 1976 et leur histoire d’amour avec une parenthèse en 2009 avec la vente aux enchères de leur collection d’art.
Au début de nos discussions, Jalil avait l’idée de commencer en noir et blanc et faire arriver la couleur progressivement sur toute la durée du film. C’était une belle idée mais difficile à faire et qui, surtout, n’aurait pas aidé le spectateur à se repérer dans les différentes époques. Après réflexion, visionnement des divers archives photo et films sur YSL et de nombreux essais, mon idée était de faire évoluer l’image comme suit :

- 1958 : peu de mouvements, découpage très classique, montage plus tôt lent, sans amorce, image très désaturée, avec une qualité d’images pas trop parfaite, pas trop définie et des aberrations (série anamorphique Hawk Vintage 74)
- Années 1960 : plus découpé, avec des amorces et filmer à travers des premiers plans, flares, plus de plan séquence, couleurs mal restituées, désaturées.
- Années 1970 : plus fluide, image plus moderne et plus piquée (2 x zooms V-Plus : 45-90 mm et 80-180 mm - front anamorphique) avec des exceptions car j’ai quand même utilisé la série anamorphique Hawk Vintage 74, la " pleine saturation des couleurs ", plus contrasté.

Avec l’étalonneur Lionel Kopp on a joué avec diverses LUTs pour restituer ces différentes périodes. Et comme l’image numérique manque de texture, Lionel m’a suggéré de rajouter du grain, du " glow ", etc., sur son Nucoda.

Inspirations


Willy Ronis avec son livre Paris-Couleurs, Peter Cornelius, Pierre Boulat, Jean-Loup Sieff, Richard Avedon, Guy Bourdin, Irving Penn, Paolo Roversi, Nick Knight, Patrick Swirc, Ann Deniau, Erwin Olaf.

Merci

A
 Alexandre Bscheidl de la société Vantage pour sa sincère collaboration, et énorme aide, et pour leur merveilleux objectifs anamorphiques Vintage 74 et leurs deux zooms V-Plus Front Anamorphic
Aline Bonetto pour sa collaboration précieuse

Madeline Fontaine pour ses costumes

Alain Carsoux – Compagnie Générale des Effets Visuels

Valentin Monge (Yes papa !)

Lionel Kopp
Et toute ma fidèle équipe, sans elle je n’aurais pas pu faire ces images – tout simplement !

Chef décorateur : Aline Bonetto
Costumes : Madeline Fonataine
Montage : François Gedigier
Maquillage : Dominique Colladant
Coiffure : Ghislaine Tortereau

Portfolio

Équipe

Cadreur caméra B et Steadicam : Valentin Monge
1re assistante caméra : Maud Lemaistre, assisté par Agathe Corniquet et Ada Detraz
Chef électricien : Laurent Héritier
Chef machiniste : Jean-Pierre Deschamps

Technique

Matériel caméra : 
 Vantage Paris (Alexa Plus 4:3 et Studio 4:3 – ProRes 2K – anamorphique – optiques 
Hawk série Vintage 74 anamorphique et 
deux zooms V-Plus Front Anamorphic
 45-90 mm et 80-180 mm – Vantage Bluevision by Vantage Bethke Filter by Vantage
Matériel d’éclairage et de machinerie : Transpalux et Transpagrip
Laboratoire numérique : Film Factory Paris

Etalonnage des rushes : Lionel Kopp et Elie Akoka

Etalonneur : Lionel Kopp sur Nucoda