Poster un message

En réponse à :

Citation du mois

Depuis sa rencontre au café avec l’Archiviste Lindhorst, Anselm, confiné dans une demi-conscience morose, était resté étranger à tout contact extérieur. Il éprouvait au fond de lui-même cette ardente soif d’inconnu, cette douloureuse jouissance que donne la nostalgie confiante d’un au-delà transcendant.

Hoffmann, Contes – Fantaisies à la manière de Callot, "Le Vase d’or – Quatrième veillée", 1813

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?