Poster un message

En réponse à :

Cinéma : une condamnation pour contrefaçon de broderie
par Anne Salomon

Le Figaro, 7 avril 2007

Arrêt de l’exploitation d’un film et 30 000 euros de dommages et intérêts.
On ne se méfie jamais assez des accessoires. C’est ce que deux sociétés de production de films viennent d’apprendre à leurs dépens. Celles-ci, Sombrero et Mallia Films ont été condamnées pour... contrefaçon de broderies. Pour réaliser le film Brodeuses, sorti en 2004, ces deux sociétés ont engagé une professionnelle en tant que chef costumière brodeuse afin qu’elle apprenne les gestes aux actrices et qu’elle réalise les broderies du film.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?