Accueil de l'AFC > Evénements AFC > Micro Salon > 2009 > Pari gagné pour l’édition 2009 du Micro Salon de l’AFC ?

Pari gagné pour l’édition 2009 du Micro Salon de l’AFC ?

par Jean-Noël Ferragut, Rémy Chevrin et Eric Guichard

mardi 3 mars 2009 - Modifié le 31/08

Il aura fallu qu’elle ait eu à se jouer de l’indisponibilité surprise, pour raison pédagogique, des plateaux de La fémis à la période " habituelle " du début du mois de mars pour que l’AFC prenne une décision que d’aucuns ont jugé ferme mais que l’avenir, entre autres, dira si elle est définitive…
En l’occurrence, le Micro Salon se déroulerait cette année début février, il durerait deux jours, dont l’un d’eux bousculerait les sacro-saintes habitudes du week-end… Audacieux, pour un pari de taille !

Il faut dire que les partisans du pour pesaient dans la balance tout autant que ses détracteurs. On entendait bien ici ou là, depuis les tous premiers Micro Salons, les sirènes du « Et pourquoi pas sur deux jours ? » nous chanter ses bienfaits.
Mais celles-ci avaient haussé la voix ces dernières années, prétextant que la quantité accrue des choses à voir et des gens à rencontrer en une journée obligeait certains visiteurs indélicats à regarder leur montre au nez et à la barbe de nos amis exposants, arguant qu’il leur fallait hâter le pas d’un stand à l’autre s’ils voulaient ne pas perdre la moindre miette de ce qu’il leur était offert ! Reproche dont nous aurions eu le tort, soit dit en passant et sans rougir pour un sou, de ne pas prendre comme un sérieux compliment…

Les opposants, quant à eux, voyaient l’affaire d’un mauvais œil, s’inquiétant de devoir mordre à pleines dents sur deux jours de repos tant mérités, d’avoir à convaincre leurs collaborateurs de venir faire quelques extras ou de craindre une augmentation conséquente de leur participation aux frais…
Abondant dans leur sens mais pour une raison qui nous semblait essentielle, nous étions quelques-uns à être persuadés, et M. de La Palisse ne nous aurait certainement pas contredits, que les visiteurs avaient logiquement deux fois plus de chance de se rencontrer lors du Micro Salon si celui-ci se déroulait sur un seul jour contrairement à deux !

Ce préambule énoncé, venons-en à la question que l’on retrouve sur toutes les lèvres : « Alors, cette année, combien de visiteurs ? » Partant du principe que quand on aime, on ne compte pas !, on avancera tout de même le chiffre de quelques 2 222 visiteurs et demi – précision d’importance lorsque l’on sait que la journée du samedi a vu quantité d’enfants accompagner par la main leurs parents visiteurs…
Si ce nombre, sur les deux jours qu’a duré le Micro Salon, n’a pas mathématiquement été multiplié par deux par rapport aux précédents, les premiers échos qui nous sont parvenus soulignent la qualité des échanges qui ont eu lieu entre participants de tous bords, ayant enfin le temps de se parler tranquillement, et de revenir le lendemain pour assister aux projections, ou vice-versa. Et on a pu compter une bonne cinquantaine de DP de l’AFC présents au long de ces deux jours. Un record !

La cour d'entrée de la fémis et l'accueil du Micro Salon
La cour d’entrée de la fémis et l’accueil du Micro Salon
© Photo Lubomir Bakchev - AFC

Bravant la froidure saisonnière et quelques bourrasques neigeuses, lesdits visiteurs ont franchi l’accueil à l’abri des larges alvéoles d’une " Louver Story " proposée par Maluna
Voir Maluna Lucioles dans l’index

et sous le moelleux d’un matelas volant installé dans les airs par Airstar
Voir Airstar dans l’index

, tel un nuage réfléchissant.
Une quarantaine de nos membres associés ont suivi l’AFC dans cette aventure inédite, présentant les dernières de leurs nouveautés. Un " bidouilleur maison ", invité par l’AFC, les avait rejoints pour faire découvrir l’éventail assez large de son inventivité.

Si l’agencement habituel des étages et les activités de base proposées par le Micro Salon sont restées quasiment identiques à ceux des précédentes années, par contre, sa durée étalée sur deux jours nous a permis de rectifier deux ou trois tirs (tout à fait conscients que certains réglages devront encore s’affiner), mais surtout d’innover en apportant une bonne dose de sang neuf.
Dans un premier temps, en réduisant la plage horaire d’ouverture pour apaiser l’agacement exacerbé des voisins les plus proches de notre hôte La fémis quant aux sorties tardives et un peu trop bruyantes. Et en proposant par ailleurs deux rencontres avec des invités de l’AFC dans la matinée du samedi.

L’une dédiée à la démarche technique et artistique de membres de l’équipe de prise de vues du film Océans réalisé par Jacques Cluzaud
Voir Jacques Cluzaud dans l’index

et Jacques Perrin
Voir Jacques Perrin dans l’index

, prolongeant ainsi une présentation de matériel au foyer Jean-Renoir.
L’autre dans le but d’ouvrir le Micro Salon à l’Europe en donnant carte blanche, pour une première, à nos confrères de l’association belge des directeurs de la photographie (quinze membres de la SBC ont fait le déplacement de Belgique, sous la houlette de Willy Stassen, leur président). Nous avons d’autre part convié Sue Gibson, présidente de la BSC (venue en éclaireuse, accompagnée de Joe Dunton et de Dick Pope), dans la ferme intention d’inviter nos confrères britanniques au prochain Micro Salon.

L’après-midi du samedi nous a permis d’ajouter une séance supplémentaire de projections. Signalons que La fémis a profité de l’occasion qui lui était offerte pour tester, sans filet et devant un public trié sur le volet, sa toute nouvelle projection numérique 2K.
Au rez-de-chaussée, l’AFC a présenté son Ciné Dico consultable sur Internet et le site des forums d’échanges et de discussions www.cinematographie.info, en association avec l’association de ses modérateurs, l’ADAMSI-MAC. Pascal Le Moal a présenté quant à lui la nouvelle version de son lexique cinéma-vidéo français-anglais à paraître prochainement. Nous avons réservé, à ce même RdC, un espace à l’association Miaa, Mouvement d’intermittents d’aide aux autres, et à ses responsables dont notre ami Dominique Bouilleret
Voir Dominique Bouilleret dans l’index

est l’un piliers.

Nous avons également convié les associations de techniciens du cinéma et de l’audiovisuel à se regrouper sur un espace au foyer Jean-Renoir. Un noyau dur de représentants de l’AFAR, l’AFCF, l’AFCS, l’AFR, l’AFSI, LMA et LSA y accueillait chaleureusement leurs collègues visiteurs.
Gardant à l’esprit, par expérience, qu’il ne faut en aucun cas se laisser abattre ni laisser quiconque mourir de soif, mais plutôt combler les petits creux à l’estomac, trois bars, dont deux buffets, sont restés ouverts au fil de la journée et au gré des différents étages. Au sous-sol, le " Bar des studios " proposait à qui le désirait un moment de détente, agrémenté le vendredi du cocktail de 18 heures offert par les patrons...

Avant de conclure plus sérieusement et de parler du futur, nous ne terminerons pas ces lignes sans avoir une pensée particulière pour tous ceux qui nous ont aidés et qui ont permis que ce Micro Salon soit une fois encore à la hauteur des nombreuses attentes qu’il suscite, que ses participants soient membres actifs ou membres associés de l’AFC, ou encore, ou surtout devrait-on dire, visiteurs.
La liste pourrait paraître fastidieuse s’il fallait citer toutes les personnes à remercier personnellement. Vous la trouverez, sauf oubli ou omission, déroulée tel un générique de fin dans les colonnes de côté de cette Lettre.

Néanmoins, nous tenons spécialement à souligner ici le soutien sans faille, année après année, de tous nos membres associés exposants, du CNC
Voir CNC dans l’index

, de Madame Véronique Cayla
Voir Véronique Cayla dans l’index

, directrice générale, et Guillaume Blanchot
Voir Guillaume Blanchot dans l’index

, directeur du multimédia et des industries techniques, de notre hôte La fémis, et notamment, pour ne pas les nommer, de Marc Nicolas, directeur général, de Roger Rozencwajg, directeur technique (dont c’était, au sein de l’Ecole, le dernier Micro Salon…) et de l’ensemble de leurs collaborateurs administratifs, techniques et pédagogiques.
Dans un mot qu’il nous a adressé depuis l’étranger où il se trouvait, Marc Nicolas souhaite que nous réfléchissions ensemble à la manière de rendre la prochaine édition plus internationale encore. Cela tombe tout simplement à pic, pour parler familièrement, puisque nous fêterons, en 2010, le dixième anniversaire du Micro Salon de l’AFC…

- En complément de cet article, voir le reportage photographique de Nelly Flores.


Tout l'univers AFC