Accueil de l'AFC > Lire, voir, entendre > Regard sur la photographie > Exposition "Hervé Guibert - Le rêve du cinéma"

Exposition "Hervé Guibert - Le rêve du cinéma"

mercredi 14 décembre 2016 - Modifié le 14/12

La Galerie Cinema, animée par la productrice Anne-Dominique Toussaint Voir Anne-Dominique Toussaint dans l’index , présente, jusqu’au 14 janvier 2017, "Le rêve du cinéma", une exposition des photographies d’Hervé Guibert. Décédé en 1991 et souvent caractérisé comme "écrivain du corps", l’auteur a placé la maladie au centre de son œuvre, oscillant sans cesse entre réalité et fiction.

Porté par la volonté constante de raconter sa vie et le monde qui l’entoure, Hervé Guibert se lança très jeune dans la photographie, qu’il concevait comme un moyen d’exprimer « quelque chose que l’écriture avait vocation de parachever ». Soutenu très tôt par la galeriste Agathe Gaillard, qui permit de révéler son travail en lui offrant une place centrale dans le milieu de la photographie, considéré à l’époque comme un art nouveau, Hervé Guibert fut chroniqueur de photographie et de cinéma au journal Le Monde de 1977 à 1985. Une rétrospective de son travail a été présenté à la Maison Européenne de la photographie en 2011.

Anne-Dominique Toussaint
Voir Anne-Dominique Toussaint dans l’index

, avec la complicité de Christine Guibert et Agathe Gaillard, souhaite mettre aujourd’hui en lumière une partie intégrante de la création d’Hervé Guibert, sa passion et son "rêve du cinéma". En 1983, il obtient le César du meilleur scénario pour sa collaboration avec Patrice Chéreau
Voir Patrice Chéreau dans l’index

sur L’Homme blessé. Le cinéma étant sa première vocation, l’artiste a toute sa vie souhaité réaliser son propre film. Il faudra pourtant attendre la médiatisation de sa maladie et de sa mort pour découvrir son premier long métrage, La Pudeur et l’impudeur, diffusé à titre posthume en 1992.

L’exposition parle de cette obsession du cinéma à travers des images intimes, scénario de la vie d’Hervé Guibert, et est constituée de tirages d’époque et parfois uniques : autoportraits, objets fétiches, amours photographiés et aussi portraits comme ceux de son ami Thierry Jouno, Mathieu Lindon, Henri Cartier-Bresson, Peter Handke, Orson Welles. On découvre aussi une inconnue d’alors, Isabelle Adjani, grande amie de l’écrivain, radieuse sous l’objectif du photographe qui fantasmait un film où elle serait l’héroïne. Hervé Guibert marque l’empreinte d’une époque où l’autofiction traverse les arts, littérature, photographie, cinéma.

Dans la salle de projection, des extraits du documentaire Guibert cinéma, réalisé par Anthony Doncque, viennent prolonger la réflexion autour du désir de cinéma.

"Le rêve du cinéma", exposition d’Hervé Guibert
Jusqu’au 14 janvier 2017
Du mardi au samedi, de 11h à 19h
Galerie Cinema
26, rue Saint-Claude – Paris 3e

Dans le portfolio ci-dessous, quelques photographies à voir dans l’exposition d’Hervé Guibert.

Portfolio


Tout l'univers AFC