Jeanne Balibar

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (103)

Articles (91)

Cinematographer Christophe Beaucarne, AFC, SBC, discusses his work on "Barbara", by Mathieu Amalric

Les entretiens au Festival de Cannes

Barbara, which isn’t a biopic on “La Dame en noir”, releases in theaters for the twentieth anniversary of the singer’s death. Mathieu Almaric shoots his sixth long feature film and comes back on la Croisette, where he won the “Prix de la mise en scène” in 2010 for Tournée. Christophe Beaucarne, AFC, SBC, Almaric’s Director of Photography for all his films, signs a glamorous photography and tries to transcend the image of the mythical singer, played by Jeanne Balibar. Barbara opens the Un Certain Regard for this seventieth Festival de Cannes. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Barbara", de Mathieu Amalric

Les entretiens au Festival de Cannes

Barbara, qui n’est pas un biopic sur la "Dame en noir", sort sur les écrans pour les 20 ans de la disparition de la chanteuse. Mathieu Amalric signe ici son 6e long métrage et revient sur la Croisette où il avait remporté le Prix de la mise en scène en 2010 pour Tournée. Christophe Beaucarne, AFC, SBC, fidèle compagnon de lumière sur tous ses longs métrages, propose ici une photographie glamour et tente de transcender l’image de la mythique chanteuse portée par Jeanne Balibar. Barbara fait l’ouverture d’Un certain regard, lors de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Le Festival de Venise annonce la sélection officielle
de sa 63e édition

Films AFC dans les festivals

Plusieurs films français ou en co-production et photographiés par des membres de l’AFC se trouvent dans cette sélection :

  • L’Intouchable de Benoît Jacquot, photographié par Caroline Champetier, avec Isild Le Besco, Bérangère Bonvoisin, Marc Barbé
  • Private Fears in Public Places (Petites peurs partagées) d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, avec Lambert Wilson, Sabine Azema, André Dussollier, Laura Morante, Pierre Arditi, Isabelle Carré (France, Italie)
  • Nuovomondo (The Golden Door) d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Godard, avec Charlotte Gainsbourg, Vincenzo Amato, Francesco Casisa (Italie, France)

Et hors-compétition :

  • Quelques jours en septembre de Santiago Amigorena, photographié par Christophe Beaucarne, avec Juliette Binoche, John Turturro, Sara Forestier, Nick Nolte (France, Italie).

Rencontre AFSI – AFC
par Rémy Chevrin

Vie des associations, sociétés et fédérations

La nouvelle association AFSI (Association Française du Son à l’Image) vient de voir le jour il y a de cela quelques semaines : elle regroupe les différents acteurs de la création sonore associée à l’image et de la prise de son cinématographique et audiovisuelle. Accueillant ingénieurs du son, perchistes, mixeurs, monteurs son, elle est composée de 130 membres et veut s’impliquer dans les débats divers reliant l’ensemble des associations de techniciens du cinéma et des problématiques spécifiques au son et à l’image.

Tom Stern à l’AFC
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

C’est à l’occasion d’une soirée à Cannes que j’ai eu le plaisir et l’honneur de rencontrer Tom Stern : il était alors le président du jury du prix Vulcain de l’Artiste Technicien décerné par la CST et il m’avait consacré quelques heures pour parler de notre métier et des responsabilités qu’il engendrait.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Grace de Monaco", d’Olivier Dahan

Les entretiens au Festival de Cannes

Les collaborations régulières d’Eric Gautier avec de nombreux metteurs en scène français – Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Léos Carax, Patrice Chéreau, Alain Resnais – font de lui un directeur de la photo à la fois reconnu et estimé. Il s’est exporté aux Etats-Unis à l’occasion de son travail sur les films de Walter Salles, Carnet de voyage puis On the Road. Son expérience à l’étranger s’est poursuivie avec Into the Wild, de Sean Penn, et Hotel Woodstock, d’Ang Lee. Après plus d’une quarantaine de longs métrages et de collaborations très fidèles, Eric Gautier cherche toujours à renouveler ses expériences. Il travaille pour la première fois avec Olivier Dahan sur Grace de Monaco, le film d’ouverture du 67e Festival de Cannes.

A Françoise Eléfantis...
par Rémy Chevrin

Françoise Eléfantis

A Françoise Eléfantis, figure emblématique du monde de la pellicule, dans les années 1980-1990, pour une génération d’opérateurs qu’elle aimait tant couver de ses délicates et chaleureuses attentions.

Françoise Eléfantis, qui a été pendant vingt-deux ans directrice de ventes long métrage chez Kodak-Pathé, nous a quittés le samedi 8 décembre 2007. Elle venait d’avoir soixante-six ans.

Le directeur de la photographie Matthieu Poirot-Delpech, AFC, parle de son travail sur "Hors les murs" de David Lambert

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Matthieu Poirot-Delpech, AFC, a travaillé avec Mathieu Amalric, Laurent Cantet, Dominik Moll, Philippe Harel et le tandem Olivier Ducastel - Jacques Martineau. Parmi ses derniers films, on peut citer L’Arbre et la forêt et L’Œil de l’astronome... Aujourd’hui Hors les murs, un premier film belge de David Lambert, est en sélection à la Semaine de la Critique.

Editorial de la Lettre de janvier 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

L’année se termine avec ses hauts et ses bas : je ne ferai pas de rétrospective sur les différents événements qui se sont déroulés, mais il est un point sur lequel je voudrais m’étendre, c’est le coup de tonnerre qui vient de se passer dans le domaine des laboratoires cinématographiques français. Quinta Industries a racheté la totalité des parts d’Eclair qui lui manquait. La nouvelle est tombée, il y a quelques jours et je ne crois pas me tromper en affirmant qu’elle plonge l’ensemble des directeurs de la photographie dans une certaine perplexité. Et l’AFC n’est probablement pas la seule instance à se poser des questions aussi bien sur l’avenir de notre travail que sur la qualité des services offerts. Car, à travers cette reprise, quand parle-t-on cinéma et image ?

Editorial de la Lettre de novembre 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Internationalisation de notre profession, mixité culturelle des équipes de tournage ainsi que délocalisation multiples, les films ne se fabriquent plus de la même manière. Pour suivre cette évolution, les rencontres et les échanges des acteurs de la fabrication des films est indispensable.

Editorial de la Lettre de mai 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

A chaque année, ses nouveautés : après l’expérience enrichissante d’une première présence l’année dernière à Cannes en partageant le stand de la CST, nous serons de nouveau à Cannes du 14 au 25 mai au Village International Pantiero mais dans un stand indépendant " Le Pavillon de l’Image AFC ". Un stand couvert de 25 m2 et une terrasse de la même surface permettront d’accueillir les directeurs de la photographie présents pendant le festival, mais aussi des producteurs et des réalisateurs.

Tom Stern, ASC, at the AFC
by Remy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

It was during an evening in Cannes that I had the pleasure and the honor to meet Tom Stern : he was the president of the jury for the Vulcan prize for Technical Artist awarded by the CST, and I was able to spend a few hours talking with him about the business and the responsibilities it engenders.

Christophe Beaucarne, beyond the extreme
By Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

When director Jaco Van Dormael gives 18-year-old Christophe Beaucarne the oral exam prior to his graduating from the INSAS (the famous Belgian film school), neither can imagine that twenty years later, they will be brothers-in-cinema, partners-in-crime on such films as Mr Nobody (2009) and The Brand New Testament (2015).

Christophe Beaucarne, extrêmement
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand le réalisateur Jaco Van Dormael fait passer à Christophe Beaucarne, tout juste âgé de 18 ans, l’oral du concours d’entrée à l’INSAS, célèbre école de cinéma belge, ni l’un ni l’autre ne peuvent alors imaginer qu’ils vont devenir 20 ans plus tard des partenaires, des complices, des frères en cinéma sur Mister Nobody, en 2009, et Le Tout Nouveau Testament, en 2015.

La directrice de la photographie Claire Mathon, AFC, parle de son travail sur "Rester vertical", d’Alain Guiraudie

Les entretiens au Festival de Cannes

Filmer la nature et le rapport de l’homme avec elle est l’un des socles des films d’Alain Guiraudie. Après L’Inconnu du lac, qui remporte le prix de la mise en scène à Un certain regard en 2013, le réalisateur tourne son cinquième long métrage entre la Lozère, le Marais poitevin et Brest. Rester vertical, un film de loup, de paternité et de déchéance, concourt pour la Palme d’or de ce 69e festival de Cannes.

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Director of photography Benoît Delhomme, AFC, discusses his work on James Marsh’s "The Theory of Everything"
The Theory of Everything : a "biopic" between Douglas Sirk and Kristof Kieslowski

Les entretiens à Camerimage

After working on a gangster movie written by Nick Cave, a biblical movie based on a story by Oscar Wilde, and a spy movie based on a story by John le Carré, Benoît Delhomme, AFC, just filmed the biopic dedicated to the life of Stephen Hawking and his romance with his first wife, Jane. A film by James Marsh, a British director of documentaries who received an Oscar in 2007 for Man on Wire. (F.R.)

Entretien avec le directeur de la photographie Benoît Delhomme, AFC, à propos de son travail sur "The Theory of Everything", de James Marsh
The Theory of Everything : un "biopic" entre Douglas Sirk et Kristof Kieslowski

Les entretiens à Camerimage

Après un film de gangsters écrit par Nick Cave, un film biblique d’après Oscar Wilde et un film d’espionnage d’après John le Carré, Benoît Delhomme, AFC, met en images le " biopic " consacré au chercheur Stephen Hawking, et à sa romance avec sa première femme, Jane. Un film de James Marsh, réalisateur britannique de documentaires qui a notamment reçu l’Oscar en 2007 pour Man on Wire (Le Funambule). (FR)

Editorial de la Lettre de juillet-août 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

L’été arrive avec ses nombreux tournages et des vacances pour certains.
Dans quelques jours, l’avant-première de juillet avant de se retrouver à la rentrée pour celle de septembre. Justement cette rentrée qui inaugurera une nouvelle activité " Les Déjeuners de l’AFC ", rendez-vous trimestriel ou nous pourrons nous rencontrer de manière plus approfondie entre opérateurs et associés. Nous vous en reparlerons dès le retour des vacances en vous proposant le planning de ces rencontres.

Editorial de la Lettre d’octobre 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Après une première projection de septembre toute pleine de charme et de surprise (le très beau film d’Olivier Panchot éclairé par notre collègue Pierre Milon), nous retrouverons dans la continuité de l’énergie de cette rentrée le nouveau film de Jean-Jacques Annaud éclairé par Jean-Marie Dreujou. Ce rendez-vous mensuel reste, bien sûr, l’occasion de se retrouver et de découvrir le travail de nos membres mais aussi de continuer à faire vivre l’AFC par les échanges et les propositions de chacun.

Sparx*, un nouveau membre associé
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

Un petit mot pour introduire un nouveau membre associé : Sparx*.
Sparx* est une jeune société d’effets spéciaux numériques et d’images 3D, orientée vers le travail photographique publicitaire et le long métrage et qui se diversifie sous l’impact de jeunes graphistes et d’autres truquistes plus aguerris.

Une mise à l’épreuve
par Rémy Chevrin

Billets d’humeur

Au mois de juin, quatre opérateurs de l’AFC (Denys Clerval, Bruno Delbonnel, Carlo Varini et moi-même) ont été conviés à former le jury d’examen de fin d’étude de la section image de l’ENS Louis-Lumière.

Etalonnage numérique de "Sueurs"
Michel Abramowicz, "Actions" N° 18, été 2002

Propos et entretiens

« Nous avons commencé par déterminer une direction de lumière qui allait dans le sens du film, à savoir dans la direction des couleurs du désert. A partir de là, nous avons considéré que chaque réglage important valait pour tout le film : il y avait par conséquent un réglage pour les extérieurs jour, un autre pour les intérieurs jour, un autre encore pour les extérieurs nuit. [...] Avec le système numérique, l’image est arrêtée et nous pouvons intervenir à peu près partout en termes de couleurs ou de contrastes. C’est presque comme donner une seconde chance (...)

Maarek Hob ou Dans les champs de bataille
de Danielle Arbid, photographié par Hélène Louvart

Quinzaine des réalisateurs

Film tourné en super 16mm, sur Kodak 7218 et 7274, avec une série Zeiss Grande Ouverture.

Un film tourné à Beyrouth, dans un quartier non reconstruit, évoquant l’époque de la guerre civile à la fin des années 70. Un film où la guerre se voit par les fenêtres d’une famille bourgeoise chrétienne, une évocation vue par une fillette de 11 ans.

Un nouvel associé : Propulsion
par Michel Abramowicz

Nouveaux venus à l’AFC

Nous recevons ce mois-ci en tant que nouveau membre associé Propulsion.

J’ai travaillé avec l’équipe de Propulsion sur Michel Vaillant.
C’est une bonne équipe. Agréable dans le travail.
Des gens qui ne comptent pas leur temps et leur peine tout en restant toujours d’humeur égale.