L’Age atomique

Un film d’une heure et sept minutes, tourné en neuf jours… Avec un Canon 1D.
Ainsi qu’un 2e 1D tenu par un ami réalisateur d’Helena, qui filmait les scènes sous un autre angle, plutôt en version longue focale – avec comme seule contrainte, de respecter les axes lumières.
"L’Age atomique", d’Helena Klotz, photographié par Hélène Louvart
Photo Kidam

Helena souhaitait un film coloré où la lumière est aussi vive que l’esprit des protagonistes. Et quitte à tourner avec un 1D, autant " s’amuser avec son rendu ". Des lampadaires au sodium et donc une lumière d’entrée de boite de nuit en mauve violet, des couleurs qui changent en cours de plan, comme par exemple sur la fille au bar, afin que la vision que le personnage a d’elle soit en mouvement constamment, et surtout des visages qui étaient suffisamment jeunes pour qu’ils puissent accepter toutes sortes de lumières.
Et dans la forêt, par manque de moyens et d’effectifs, pas de nacelles, pas de projecteurs qui montent haut, mais une lumière basse, très frontale, non justifiée mais assumée, dans les bleus verts, pour se sortir des lumières sodium de la ville.
Le film a reçu un accueil étonnant un peu partout. Festival entre autres de Londres, Montréal, Copenhague, Mexique, 1er Prix du festival à Angers, Prix de la critique internationale section " Panorama " au festival de Berlin, Prix Louis Delluc,…
Bravo Helena…

Production : Kidam
Prix de la critique internationale, Panorama, festival de Berlin 2012
Prix Jean Vigo 2012

Équipe

Assistante opératrice : Aurélie Blin
2e caméra : Julien Samani
Chef électricienne : Marianne Lamour
Chef machiniste : Ahmed Zaoui

Technique

Matériel caméra et électricité : TSF Caméra & Grip