Recours à la procédure de redressement judiciaire pour Aaton

Communiqué de Jean-Pierre Beauviala, fondadeur et PDG d’Aaton

La Lettre AFC n°231

[English] [français]

Par son ergonomie parfaite, la brillance de sa visée reflex, son faible bruit acoustique, et avant tout par sa finesse chromatique et le rendu des tons chairs jamais encore observé sur des images numériques, la caméra Penelope Delta a montré qu’elle était la digne descendante de Penelope film.

Hélas, la fabrication en série s’est heurtée aux défauts du contrôleur de capteur Dalsa, puis aux performances inégales des capteurs eux-mêmes dont la qualité n’était pas à hauteur de celle des prototypes.

Dans l’impossibilité de livrer les nombreuses caméras commandées et déjà fabriquées, Aaton s’est trouvé à court de liquidités et a dû recourir à la procédure de redressement judiciaire pour permettre son rachat par un repreneur.

Le futur Aaton offrira deux nouveaux instruments de cinéma : le successeur de l’enregistreur Cantar et une caméra " documentaire " numérique à visée reflex de type A-Minima.