Sommaire de La Lettre de l'AFC Nº 144

2005-06

Films (6)

Carnet d’adresses

Véronique Cayla à la tête du CNC

Véronique Cayla, directrice générale du Festival de Cannes, a été nommée mercredi directrice générale du Centre national de la cinématographie (CNC) et présidente, par intérim, de l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (La fémis), a annoncé l’Elysée dans un communiqué à l’issue du Conseil des ministres. (...)

Actualités AFC

Channa Deshapriya, directeur de la photographie sri lankais
s’entretient avec Eric Guichard et Tommaso Vergallo

Lors d’une visite au bureau de l’AFC, Channa Deshapriya, directeur de la photographie de Sulanga enu pinisa (La Terre abandonnée, prix ex-æquo de la Caméra d’Or cette année à Cannes) de Vimukthi Jayasundara, s’est entretenu avec Tommaso Vergallo, directeur des productions cinéma numérique chez Digimage, et Eric Guichard.
Asoka Handagama, réalisateur de A Letter of Fire, a effectué les traductions.

Sur les écrans

En feuilletant l’album souvenir
des paparazzi de l’AFC

On a pu compter pas loin d’une quinzaine de directeurs de la photographie membres de l’AFC pendant la durée du festival de Cannes.
A l’instar de Romain Winding nous livrant ses " impressions cannoises ", certains d’entre eux, munis d’un appareil photo, ont immortalisé quelques moments de notre présence festivalière.
Nous vous proposons de découvrir les meilleurs de ces instantanés.

Kodak, Retour de Cannes 2005

  • Retour de Cannes 2005 !
  • Kodak soutient le documentaire au 16e Sunny Side of the Doc à Marseille du 29 juin au 2 juillet 2005

Palmarès du 3e festival del Ciné Pobre de Gibara

Prix du meilleur court métrage international : Utopia (Cuba) d’Arturo Infante.
Prix de l’Ecole Internationale de Cinéma et de Télévision : meilleur réalisateur de court métrage : Paulo Alcantara (Brésil) pour Lotacoa.
Mention spéciale au long métrage de fiction : Maargam, el Camino (Inde) de Rajiv Vijay Raghavan.
Mention spéciale au long métrage de fiction : Frutas en el café d’Humberto Padron (Cuba)
Prix de la meilleure actrice : Louise Szpindel (Suisse) pour Les Hommes solides
Prix du meilleur acteur : Nedumudi Venu (Inde) pour Maargam, el camino
Prix de la meilleur photographie : Jacques Loiseleux pour Mulher policia (Portugal - France)
Prix spécial du Jury pour Abouna (Tchad) de Mahamat-Saleh Haroun
Grand Prix du Jury pour Paloma de papel (Pérou) de Fabricio Aguilar

Bilan du festival de Cannes 2005
par Eric Guichard

Avec la venue de 15 directeurs de la photo, la participation au jury de la Caméra d’Or de Romain Winding, une présence auprès de nos membres associés, la mise en ligne quotidienne d’un " Cannes au jour le jour " sur le site Internet de l’AFC et les rencontres avec d’autres directeurs de la photo étrangers et français, un premier bilan plutôt positif apparaît.

Course cannoise
par Rémy Chevrin

Malgré les deux jours très courts de mon séjour, les rencontres cannoises ont été plutôt très positives. Course car avant tout de nombreux membres associés de l’AFC à rencontrer, mais aussi une présence auprès des différents directeurs de la photographie AFC présentant des œuvres en compétition.

La Caméra d’Or
par Romain Winding

Dès les premières minutes, l’ambiance du festival vous happe et ne vous lâche plus. En serrant la main de Kusturica, John Woo et Fatih Akin, on devient midinette, groupie ou tout simplement festivalier.

Sur la plage, un tapis bleu
par Patrick Duroux

Le directeur de la photo Patrick Duroux était, avec Laurent Dailland, l’un des deux invités d’honneur que notre membre associé fondateur Fuji avait conviés deux jours durant au festivités de Cannes.
Il nous a fait parvenir ce billet.

Yorgos Arvanitis récompensé au Festival international de Mar del Plata

Yorgos Arvanitis a reçu le prix de la meilleure photographie pour L’Enfant endormi de Yasmine Kassari, au 20e Festival international de Mar del Plata, qui s’est tenu à Mar del Plata (Argentine) du 10 au 20 mars dernier.
Ce film a été présenté à Cannes dans la programmation " Tous les cinémas du monde " pour la journée du Maroc.

Festival International del Cine Pobre
par Jacques Loiseleux

La 3e édition du Festival International del Cine Pobre de Gibara à Cuba s’est déroulée du 16 au 26 avril.
Inventé par le réalisateur cubain Humberto Solas (Un hombre de exito, Lucia, Gente de pueblo), ce festival est une vraie fête cubaine du cinématographe, plus proche de Lussas que de Cannes.

Les marches du palais
par Diane Baratier

Les codes du savoir-faire du festival de Cannes sont condensés dans la montée des marches.
C’était la première fois que je me rendais dans la capitale du cinéma et je m’y suis retrouvée le premier soir dans le rôle de la provinciale. Etant parisienne, cela m’a beaucoup plu. Je n’avais pas les bonnes chaussures. J’étais gauche. Je ne comprenais rien. Mais j’étais là.

Technique

5 caméras sur un même décor, projection
le 17 juin 2005 à l’Arlequin

La CST organise une projection numérique en 2K d’une sélection d’éléments issus de séquences tournées avec les 5 caméras numériques présentes au salon Idiff (Cannes, février 2005) et enregistrés sur HDCam SR (caméras Arriflex D20, Panavision Genesis, Sony F950 4:4:4, Panasonic Varicam, Thomson Viper FilmStream).

Le 17 juin 2005 de 10h à 12h,
au Cinéma Arlequin,
76, rue de Rennes - Paris 6e

Avis de première expérience de l’utilisation du KLMS
par Eric Guichard

Les essais de Denis Lenoir sur le KLMS m’avaient donné envie d’expérimenter le système.
Rendez-vous pris avec Christian Lurin et mon Powerbook, installation et démonstration de base en 2 h 30 et me voilà parti.
Dans un premier temps, je ne voulais pas forcément envoyer mes images mais plutôt travailler à partir des photos prises sur le plateau.

Lire, voir, entendre

Cannes depuis ma fenêtre
par Hugo Boris, étudiant à l’ENS Louis Lumière

Petit-déjeuner au Majestic avec les membres du jury du Prix Vulcain. On met en avant qu’il faut bien veiller à récompenser un technicien et non un film, afin d’éviter toute confusion. Un peu plus tard, on évoque la difficulté à discriminer la part d’un technicien dans une œuvre.
(Hugo Boris, étudiant à l’ENS Louis Lumière, était l’un des membres du jury du Prix Vulcain décerné par la CST.)

Un directeur de la photo aux Molières 2005
André Diot à l’honneur

La 19e édition des Molières s’est tenue au Théâtre Mogador, le lundi 9 mai 2005.
André Diot s’est vu décerner le Molière du Meilleur créateur de lumière pour Le Jugement dernier d’Ödön von Horväth, dans une mise en scène d’André Engel.

Cinéaste-cinéphile
par Alain Corneau

Texte d’Alain Corneau lu en ouverture des 4es journées Répertoire-Patrimoine qui se sont tenues les 31 mars et 1er avril 2005 à La fémis.

Je suis de la race des " cinéastes-cinéphiles " ou, selon les moments, des " cinéphiles-cinéastes ". Je suis également d’une génération qui a grandi sous le soleil magique du faisceau des projecteurs, dans l’obscurité bénie d’une multitude de salles de cinéma qui, dans ma mémoire, n’enforme qu’une seule.

Mettons les paillettes de côté
Cannes 2005 vu par Laurent Dailland

Pour me rendre chez Fuji mes hôtes, une courte promenade sur la Croisette me replonge dans quelques souvenirs : mon premier passage au festival de Cannes... C’était en 1993. Comme beaucoup d’entre nous j’ai travaillé sur de nombreux films qui auraient dû " aller à Cannes " ! (Cela ne s’est d’ailleurs jamais présenté !). Accompagné de mon ami Pascal Gennesseaux et de deux caméras Panavision, nous étions là pour tourner les premières images de La Cité de la peur, le film des " Nuls ". Et c’est là que j’ai rencontré le comédien Alain Chabat, qui ne savait pas encore qu’il serait un jour réalisateur ! Je dois l’admettre : « On fait des rencontres, à Cannes. »

Côté profession

Les " CNC " européens et les politiques culturelles

Les 25 " CNC européens " s’unissent pour protéger et renforcer les politiques culturelles dans les pays de l’Union européenne, et proposer ainsi au public une plus grande diversité de films en permettant une meilleure circulation des œuvres en Europe. (...)

Visite à Louis-Lumière
par Pierre Lhomme

Dans le cadre de la carte blanche à l’AFC, j’ai eu le plaisir de présenter aux élèves la première bonne copie de L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville, superbement restaurée par les équipes d’Eclair.

Pierre Lhomme et les étudiants de Louis Lumière
par Sidonie Moulart et Charlie Lenormand, étudiants

Sidonie Moulart et Charlie Lenormand sont étudiants en Ciné 2 à l’ENS Louis Lumière.

Ce vendredi 13 fut incontestablement celui de la chance. Chance de découvrir une copie nouvellement restaurée de L’Armée des ombres mais aussi et surtout chance de pouvoir en débattre avec son opérateur. Ayant accepté de venir s’exiler une journée au bout de la ligne A, en gare de Noisy-Champs, Pierre Lhomme combla au mieux les attentes intéressées des étudiants friands que nous sommes.

Ismaël Merchant
par Pierre Lhomme

C’est un des couples le plus solide et le plus productif de la famille des cinéastes qui vient de se séparer ; depuis les années 1960, Ismaël Merchant et James Ivory ont produit et réalisé près de 50 films avec passion.
Ma pensée affectueuse va vers " Jim " avec qui, depuis Quartet et les années 1980, une collaboration et une profonde amitié se sont développées ; il devra terminer presque seul son dernier film The White Countess tourné à Shanghai.