Les appels à la profession

Soutien au cinéaste kurde iranien Keywan Karimi

Emue par le sort réservé au réalisateur Keywan Karimi, Kurde iranien de 31 ans, la communauté internationale du cinéma se mobilise. Mardi 13 décembre 2016, le Cinéma des cinéastes accueillait une soirée de soutien au cinéaste lors de laquelle était projeté Writing on the City (Ecrire sur la ville), documentaire qui lui valut d’être condamné à un an de prison et 223 coups de fouet et d’être emprisonné le 23 novembre à Téhéran.

"Consternés et en colère", une tribune de la SRF

La Société des réalisateurs de films (SRF) à publié, le 21 mars 2016, une tribune adressée à Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, et Frédérique Bredin, présidente du CNC, pour les alerter de nouveau sur le dysfonctionnement qu’elle constate dans l’exploitation des films en salles. Nous reproduisons ici cette tribune et relatons un article du Monde consacré en partie à cette question.

Appel à remplir le stock de MIAA avant la braderie automnale

Depuis 2008, l’association Miaa propose, sur la base exclusive du bénévolat, un geste de solidarité simple : 
préparer et distribuer une centaine de repas complets par jour à destination des plus démunis. C’est pourquoi, afin de pouvoir organiser la légendaire et réjouissante braderie d’automne qui aura lieu dans les prochaines semaines, Miaa lance un grand appel à tous et en particulier aux productions et équipes déco/costumes.

L’AFC soutient l’appel de l’ADC pour la sauvegarde des studios de Bry-sur-Marne

En juin 2013, nous relations ici une information passée inaperçue annonçant la vente, par le groupe Euro Media France, des terrains sur lesquels s’élève le site des Studios de Bry-sur-Marne (lire l’article). L’ADC (Association des chefs Décorateurs de Cinéma) s’en émeut aujourd’hui et appelle à signer une pétition pour la défense d’un outil de travail dont les activités devraient cesser en novembre 2014. Comme d’autres associations, l’AFC soutient l’ADC dans sa démarche.

L’exception cultutelle n’est pas négociable !
Une pétition à signer

A l’heure où se négocient les accords commerciaux entre l’Union européenne et les Etats-Unis, il est bon de rappeler que de nombreuses personnalités du cinéma en appellent solennellement, depuis plusieurs mois, aux chefs d’États européens pour qu’ils se prononcent en faveur de l’exclusion des services audiovisuels et cinématographiques desdites négociations.

Communiqué de l’AFC

Nous apprenons avec stupéfaction le départ brutal de Christian Lurin qui occupait le poste de directeur de l’exploitation chez Eclair Group.
Il n’est pas ici le lieu de rentrer dans des considérations qu’il ne nous appartient pas de juger, d’autant que nous portons un grand attachement au seul laboratoire de cinéma historique qui soit encore en activité
.

Une pétition à signer Les cinéastes français se mobilisent pour la sauvegarde de Cinecittà

Claude Lelouch, Costa-Gavras, Michel Hazanavicius, Cédric Klapisch et Coline Serreau sont les premiers signataires d’une pétition lancée en France en faveur de la protection des mythiques studios de cinéma de Rome, menacés par des projets immobiliers.

L’association MIAA cherche un local

Chers amis de Miaa,
Merci à tous ceux qui nous soutiennent, aux bénévoles qui continuent à proposer leur aide, à ceux qui dans leur quartier ou près de leur lieu de travail donnent un peu d’attention et de contact humain aux sans-abri qu’ils côtoient quotidiennement, à ceux qui distribuent des boissons chaudes, des vêtements et couvertures directement dans la rue, et enfin à ceux qui organisent des évènements dont les profits nous sont reversés.

"Journée du patrimoine" aux Laboratoires LTC
Jeudi 15 décembre 2011 à partir de 10h

Les salariés des Laboratoires LTC vous invitent à une journée patrimoine le jeudi 15 décembre à partir de 10 heures au 14, boulevard Sénard - 92210 Saint-Cloud.
Nous invitons l’ensemble de la profession à venir nous soutenir sur le site de LTC.
Votre passage même bref est pour nous très précieux. Il témoigne de votre attachement à ce lieu historique et nous encourage à ne pas baisser les bras...

"Les Intouchables"

Dimanche 11 décembre, fine et triste bruine, Paris est vide, les quais de St-Cloud encore plus vides, deux camions de CRS devant l’énorme siège des entreprises Dassault, je me demande si Dassault City est gardée chaque week-end ou si cette douzaine de tortues ninja est embusquée pour l’occupation de LTC par les salariés.
Après des mois de mensonges et de faux semblants, la direction du site LTC, qui feignait de signer un plan social avec les salariés jeudi 8 décembre, a été démise de ses pouvoirs par un administrateur judiciaire qui découvre les malversations de cette même direction et n’a d’autre solution que de prononcer la liquidation. Donc mise sous séquestre des machines, fermeture du site, licenciement de 114 salariés, étalonneurs, chimistes, attachés de clientèle, vérificateurs, magasiniers, livreurs.

Manifestons notre soutien aux cinéastes iraniens emprisonnés
Un pétition peut être signée

Les dernières informations en provenance d’Iran sont très alarmantes, elles concernent la situation des cinq cinéastes iraniens emprisonnés depuis le 18 septembre.
Rappelons leurs noms : Mojtaba Mirtahmasb, Nasser Saffarian, Hadi Afarideh, Mohsen Shahrnazdar, Marzieh Vafamehr, tous réalisateurs, ainsi que Katayoun Shahabi, productrice de films.

Le cinéma iranien visé par la condamnation de l’un des siens

Lundi 20 décembre, le réalisateur iranien Jafar­ ­Panahi a été condamné à six ans de prison, ainsi qu’à vingt années d’interdiction de quitter le territoire et de réaliser des films. Une pétition a été signée par de nombreux professionnels (pour la signer, voir ci-après).
Extrait du manifeste : « Nous apprenons avec colère et inquiétude le jugement du Tribunal de la République islamique à Téhéran, condamnant très lourdement le cinéaste iranien Jafar Panahi. [...] »

La Ficam publiera en septembre son "livre blanc" sur le cinéma numérique

Dans un communiqué, la Fédération des Industries Techniques du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia (Ficam), prend position sur les conséquences prévisibles du passage au tout-numérique : « La commission Levrier a permis de mieux définir les rapports économiques entre distributeurs et exploitants et d’évaluer l’impact économique lié au basculement inévitable vers un mode de projection numérique dans les salles de cinéma. Le CNC déclare prendre en compte ces évaluations pour mieux définir son périmètre d’intervention et exercer sa mission de régulateur afin de préserver un juste équilibre entre chacune des filières cinématographiques concernées. »

0 | 18