Côté profession

56 départements au sein des 21 régions métropolitaines sont équipés de multiplexes

Chiffres et statistiques

Fin 2001, 56 départements possédaient au moins un multiplexe, contre 47 en 2000, 38 en 1999, 26 en 1998, 23 en 1997 et 8 en 1996. Pour 34 de ces départements, notamment les plus récemment équipés, la fréquentation a évolué plus favorablement que la fréquentation nationale. Toutes régions françaises (exceptée la Corse) étaient ainsi dotées d’au moins un multiplexe à la fin de l’année 2001.

André Delvaux
par Charlie van Damme

André Delvaux

André Delvaux participait le 4 octobre dernier à une rencontre internationale centrée sur le thème de la "responsabilité civique des Arts". Il eut juste le temps d’y apporter sa contribution avant de tomber, terrassé par une crise cardiaque.

C’est autant l’auteur que l’homme de combat que je veux saluer ici, et surtout un ami précieux à qui je dois d’avoir pu réaliser les images qui comptent parmi les plus audacieuses et les plus abouties que j’ai pu faire jusqu’à présent.

Communes équipées de salles de cinéma

Chiffres et statistiques

Les salles sont surtout implantées dans les communes urbaines. Les centres des grandes villes sont généralement mieux dotés en salles que leurs banlieues. Mais, l’implantation de multiplexes à la périphérie des plus grandes communes françaises compense progressivement ce déséquilibre depuis quelques années. 73 % des entrées sont réalisées dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. L’indice de fréquentation augmente avec la taille de la commune, et avoisine ou dépasse les 5 entrées par habitant et par an dans les unités urbaines de plus de 100 (...)

Augmentation contrastée de la fréquentation

Chiffres et statistiques

En 2001, la fréquentation a progressé de 12,2 % en France par rapport à 2000. La hausse de la fréquentation touche davantage les petites communes rurales que les grandes agglomérations. Les unités urbaines de plus de 100 000 habitants enregistrent les plus faibles progressions d’entrées entre 2000 et 2001.

Paris, capitale du cinéma

Chiffres et statistiques

Paris dispose d’un patrimoine de salles de cinéma unique au monde. En 2001, 373 salles regroupées dans 94 établissements étaient en activité. Les salles parisiennes ont réalisé plus de 31 millions d’entrées en 2001, soit 16,8 % de la fréquentation nationale et 8 % de plus qu’en 2000. Avec la réouverture de la Pagode, tous les arrondissements de Paris sont désormais équipés. Au total, plus de la moitié des salles sont concentrées dans 5 arrondissements qui accueillent plus de 55 % des spectateurs de la capitale. En 2002, selon le nouveau mode d’attribution (...)

Cartographie du cinéma
Le tiers des salles dans treize départements

Chiffres et statistiques

En 2001, 5 241 salles, regroupées dans 2 186 établissements, étaient en activité. Elles comprenaient un peu plus d’un million de fauteuils, soit quelque 12 000 de plus qu’en 2000. Treize départements rassemblaient le tiers des salles, vingt-trois en rassemblaient la moitié. Les départements les mieux équipés en salles de cinéma ne sont pas seulement ceux dans lesquels sont localisés les principaux pôles d’activité et de population du territoire. Parmi eux se trouvent aussi des départements dont l’équipement cinématographique est dimensionné de manière à (...)

La moitié des entrées dans quatorze départements

Chiffres et statistiques

Paris arrive largement en tête avec 31,3 millions d’entrées. Le Nord et le Rhône dépassent les sept millions d’entrées. Les Bouches-du-Rhône totalisent 6,7 millions d’entrées. Dans quatorze autres départements très urbanisés, le nombre d’entrées est supérieur à trois millions en 2001. A l’autre extrême, le nombre d’entrées est très faible dans des départements ruraux : moins de 120 000 en Lozère, 179 000 en Corse-du-Sud, 182 000 en Haute-Corse et 185 000 dans la (...)

Près de 30 % du parc Art et Essai sont concentrés sur deux régions

Chiffres et statistiques

873 établissements de cinéma bénéficient, à ce jour, du classement Art et Essai portant sur leur activité 2000-2001. Les régions les plus urbanisées sont les mieux dotées en établissements Art et Essai : l’Ile-de-France et la région Rhône-Alpes en rassemblent plus de 27 %. Le Nord-Pas-de-Calais fait exception puisque, pour une population de près de 4 millions d’habitants, la région compte seulement 20 établissements classés. En revanche, la Bretagne recense 73 établissements Art et Essai malgré un équipement en salles majoritairement rural. Pour en savoir (...)

Budget 2003
Le CNC donne un coup de pouce à l’avance sur recettes.

Chiffres et statistiques

Le directeur général du CNC, David Kessler, a présenté le 23 octobre un budget 2003 marqué par la stabilité. A la différence des autres directions dépendant du ministère de la culture, financées sur fonds publics, 94 % des sommes que gère le CNC proviennent de prélèvements alimentant le "compte de soutien".
Celui-ci permet les aides, automatiques ou sélectives au cinéma, à la production audiovisuelle, à l’édition vidéo et au multimédia.

Salles obscures sous toutes les coutures en France...
où, quand, comment, pour qui... grâce à une récente étude du CNC

Chiffres et statistiques

La géographie du cinéma
En 2001, 1 654 communes sont équipées d’au moins une salle de cinéma en activité, soit seulement 4,5 % des communes françaises. Les grandes villes sont les plus fréquemment équipées : la quasi-totalité des communes de plus de 50 000 habitants est dans ce cas, contre 2,9 % des communes de moins de 10 000 habitants. (...)

Maintien du régime d’assurance-chômage
Journée nationale d’actions et de manifestations, le 21 octobre

Intermittence, Convention collective, Assurance-chômage

Sous l’effet de la mobilisation des artistes et techniciens du spectacle, le ministre de la Culture a été amené à confirmer le 19 septembre que le gouvernement veillera au maintien du régime d’assurance-chômage des salariés intermittents dans le cadre de la solidarité interprofessionnelle, c’est-à-dire au sein de l’UNEDIC.

La CST en crise
Communiqué de presse du 18 septembre 2002

Vie des associations, sociétés et fédérations

Une crise grave secoue la Commission Supérieure Technique de l’Image et du Son.
Pierre-William Glenn, élu Président de la CST le 3 juillet 2002, s’est trouvé mis en minorité lors d’un Comité d’Administration qui s’est tenu le lundi 16 septembre.
En conséquence, Pierre-William Glenn a été reçu, ce jour, par David Kessler, Directeur Général du CNC, pour lui faire part de sa décision de démissionner de ses fonctions.