Étienne Chatiliez

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (3)

"La star, c’est le scénar !"
Par Charles Gassot, producteur

Revue de presse

Le Figaro, 4 février 2014
Mortelle randonnée, de Claude Miller, c’est lui, les comédies d’Étienne Chatiliez, aussi. Suite à la publication du rapport Bonnell et ses 50 mesures pour le financement du cinéma français, le producteur à la retraite a écrit au Figaro. En colère, il dénonce le mépris actuel pour le scénario.

Tournages en Epic chez Panavison Alga

Caméras numériques

La nouvelle caméra numérique Epic de Red est actuellement en tournage sur L’Oncle Charles d’Etienne Chatiliez photographié par Yves Angelo et Holly Motors de Leos Carax photographié par Caroline Champetier, AFC, deux longs métrages servis par Panavision Alga. Le tournage de Un goût de rouille et d’os de Jacques Audiard photographié par Stéphane Fontaine, AFC, va lui aussi partir en Epic la semaine prochaine. Panavision est très heureux d’avoir travaillé sur ces films.

Grèves à répétition des techniciens du cinéma
par Nicole Vulser

Revue de presse

Le Monde, 30 juin 2007

La gare du Nord à Paris devait se transformer, début juillet, en plateau de tournage : près de 250 danseurs et figurants devaient s’y produire nuitamment, pour le tournage du prochain film d’Etienne Chatiliez. En raison d’un préavis de grève déposé, du 3 au 6 juillet, par les techniciens du cinéma, le tournage a été reporté à la fin du mois. Seules les répétitions de cette grosse comédie musicale produite par Charles Gassot ont eu lieu, dans la nuit du 28 au 29 juin.

Articles (30)

Retour sur Camerimage 2022 et l’atelier Angénieux
Par Etienne Mommessin, étudiant en quatrième année Image à La Fémis

Camerimage 2022

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution suivante, Etienne Mommessin, étudiant en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager ses impressions sur le festival en général, et sur l’atelier proposé par Angénieux en particulier.

Rapport du séjour à Camerimage 2022 du département Image de La Fémis
Par Oriane Trably, étudiante à La Fémis, promotion Image 2023

Camerimage 2022

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution qui suit, Oriane Trably, étudiante en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager, dans un tour d’horizon non exhaustif, la façon dont elle a vécu le festival.

Mise en ligne de la captation de l’Appel à des États généraux du cinéma 2022, en formats courts ou longs

Actualités AFC

Vendredi 6 octobre 2022, des professionnels du cinéma, des organisations et des associations du secteur se sont réunies pour lancer un "Appel à des États généraux du cinéma", faisant suite à une tribune publiée en mai dernier dans Le Monde et intitulée "Les choix politiques de nos institutions fragilisent gravement le cinéma". Plus de 1 500 personnes ont suivi les débats à l’Institut du monde arabe et sur la plateforme YouTube. Ces échanges sont maintenant accessibles ici sous forme de trois modules de plus ou moins 40 minutes reprenant les thématiques de la journée, précédés de 24 "capsules" de quelques minutes reprenant les points forts des interventions.

Bruno Delbonnel - Profession : Chef opérateur

Propos et entretiens

Entretien avec Bruno Delbonnel, AFC, ASC, chef opérateur / directeur de la photographie. Réalisé en février 2021 par Fabian Jestin, Etienne Foucault, Antoine Delsaux, Nathan Bedu et Simon Dufour, dans le cadre d’un cours de L3 Cinéma à Paris 1 Panthéon Sorbonne. Bruno y parle de peinture et évoque, entre autres, sa façon de concevoir le cinéma, en particulier son travail de collaboration avec les réalisateurs dont il a croisé le chemin.

Xavier Dolléans, AFC, discusses the shoot of six episodes of David Hourrègue’s "Germinal"
Sooty blacks

Les entretiens de Camerimage

Cinematographer Xavier Dolléans, AFC, partnership with director David Hourrègue is long-standing, and the two have worked together on several series, such as "Cut" (France Ô) and "Skam" (France TV Slash). The duo has built a certain reputation on the back of the success of these programmes, and they attacked their first big-budget project with the same production crew. This project is a new, six-episode adaptation of Zola’s novel Germinal, shot with a 12-million-Euro budget. This series will be broadcast on public television by France Télévisions and is expected to be one of the public service broadcaster’s main attractions of October 2021. This is also a major event for Xavier, who has been selected in competition at Toruń for Best Television Series Image. (FR)

Xavier Dolléans, AFC, évoque le tournage des six épisodes de "Germinal", de David Hourrègue
Des noirs bien charbonneux

Les entretiens de Camerimage

Partenaire de longue date du réalisateur David Hourrègue, le directeur de la photographie Xavier Dolléans, AFC, l’a déjà suivi sur plusieurs séries comme "Cut" (France Ô) ou "Skam" (France TV Slash). Le duo s’étant bâti une certaine réputation grâce au succès de ces programmes, c’est avec la même équipe de production qu’ils se sont lancés sur leur première "grosse machine". En l’occurrence une nouvelle adaptation en six épisodes du roman "Germinal", tournés pour 12 millions d’euros. Une série diffusée en clair par France Télévisions qui est un des événements d’octobre 2021 pour la chaîne du service public. C’est aussi un événement pour Xavier, puisqu’il est pour la première fois en compétition à Toruń pour la meilleure image de pilote TV. (FR)

Retour sur "La Nuit américaine", en l’honneur de Pierre-William Glenn, son directeur de la photographie

Actualités AFC

Accompagné d’étudiants de l’ENSLL, j’ai filmé la soirée du 8 septembre 2021 où l’AFC rendait hommage à Pierre-William Glenn en projetant, sur grand écran et en plein air, La Nuit américaine, de François Truffaut, qu’il a photographié. Cette vidéo de six minutes vient à la suite, dans cet article et en tant que mémoire visuelle, d’un texte où Gilles Porte, l’un des initiateurs de la soirée, fait l’historique et le récit détaillé de cette nuit qualifiée de « magique ». (Dominique Gentil)

"Enfin le cinéma ! Arts, images et spectacles en France (1833-1907)"
Exposition au musée d’Orsay

Expositions et Musées

Organisée par le musée d’Orsay et le musée de l’Orangerie, au côté du Los Angeles County Museum of Art, l’exposition "Enfin le cinéma ! Arts, images et spectacles en France 1833-1907", présentée du 28 septembre 2021 au 16 janvier 2022, est l’occasion de rappeler, grâce à la réunion de quelque 400 œuvres, que le cinéma est la suite naturelle du cinématographe des frères Lumière, dont les "photographies animées" sont le fruit d’une succession de dispositifs visuels et d’attractions, et que les premiers films sont les héritiers de multiples pratiques, artistiques ou scientifiques, érudites ou populaires.

Articles (3)

"La star, c’est le scénar !"
Par Charles Gassot, producteur

Revue de presse

Le Figaro, 4 février 2014
Mortelle randonnée, de Claude Miller, c’est lui, les comédies d’Étienne Chatiliez, aussi. Suite à la publication du rapport Bonnell et ses 50 mesures pour le financement du cinéma français, le producteur à la retraite a écrit au Figaro. En colère, il dénonce le mépris actuel pour le scénario.

Tournages en Epic chez Panavison Alga

Caméras numériques

La nouvelle caméra numérique Epic de Red est actuellement en tournage sur L’Oncle Charles d’Etienne Chatiliez photographié par Yves Angelo et Holly Motors de Leos Carax photographié par Caroline Champetier, AFC, deux longs métrages servis par Panavision Alga. Le tournage de Un goût de rouille et d’os de Jacques Audiard photographié par Stéphane Fontaine, AFC, va lui aussi partir en Epic la semaine prochaine. Panavision est très heureux d’avoir travaillé sur ces films.

Grèves à répétition des techniciens du cinéma
par Nicole Vulser

Revue de presse

Le Monde, 30 juin 2007

La gare du Nord à Paris devait se transformer, début juillet, en plateau de tournage : près de 250 danseurs et figurants devaient s’y produire nuitamment, pour le tournage du prochain film d’Etienne Chatiliez. En raison d’un préavis de grève déposé, du 3 au 6 juillet, par les techniciens du cinéma, le tournage a été reporté à la fin du mois. Seules les répétitions de cette grosse comédie musicale produite par Charles Gassot ont eu lieu, dans la nuit du 28 au 29 juin.

Films (1)