Exposition "La Saga des inventions"

Au royaume de la recherche industrielle et scientifique, les inventeurs et l’humour sont rois

La Lettre AFC n°300

Dans le cadre des Rencontres de la photographie (Arles, jusqu’au 22 septembre 2019), le CNRS présente "La Saga des inventions", une exposition de photographies tirées de ses archives. Ces images, sorte d’inventaire à la Prévert d’objets plus hétéroclites et improbables les uns que les autres, reflètent la politique de soutien que l’État a menée entre 1915 et 1938 envers les inventeurs et la recherche industrielle et scientifique.

Luce Lebart, commissaire de l’exposition, précise le thème abordé par cette exposition, coup de projecteur sur les archives visuelles du CNRS :

« Des milliers de photographies et de films furent produits en France, entre 1915 et 1938, dans le cadre d’une politique nationale d’encouragement à la recherche scientifique et industrielle. Ces images méconnues sont les témoins visuels de vingt années de recherches et d’inventions qui, d’abord ancrées dans la guerre et la défense nationale, s’orientent ensuite vers la vie civile et domestique. Ces archives argentiques dessinent les contours d’une histoire de l’innovation. Traversée par le design, cette histoire est à la croisée des sciences, des techniques et de l’industrie.
Ces photographies nous racontent aussi les débuts de l’institutionnalisation de la recherche. Dès l’origine, une politique systématique de constitution d’archive est mise en place. L’institution est le producteur massif de ces images administratives dont la force esthétique laisse pantois. Mais derrière elle se cachent des visionnaires et des pionniers qui utilisèrent et jouèrent des pouvoirs de l’image fixe et animée, pouvoir démonstratif, archivistique, pédagogique, esthétique et communicationnel. »

Il se trouve que, derrière ces clichés, se cachent deux réalisateurs phares des débuts du cinéma, Alfred Machin et Jean Comandon, opérant respectivement de 1917 à 1919 puis à partir de 1920. Leurs imaginaires cinématographiques modèlent l’archive des inventions, alternant gros plans, vues en plongée et mises en scène burlesques. L’archive visuelle frappe par sa fantaisie, ses touches d’humour et sa liberté à déjouer les codes de l’objectivité photographique. Le comique est d’autant plus inattendu que le contexte est militaire et scientifique. Comme au cinéma, les mises en scènes photographiques nous racontent des histoires… (Pour la science, juillet 2019)

"La saga des inventions. Du masque à gaz à la machine à laver, les archives du CNRS"
Jusqu’au 22 septembre de 10h à 19h30
Espace Croisière
65, boulevard Émile Combes - Arles

Inventions (1915-1938), de Luce Lebart, coédition CNRS/RVB Books, 2019.

https://youtu.be/3i43QuILX68
https://youtu.be/mnmp3F8fKy8

Dans le portfolio ci-dessous, quelques spécimens des inventions proposées. Sur la photo "Théâtre de prises de vues", on remarquera, posée sur son trépied, une caméra Pathé type Professionnel, construite par Pierre Victor Continsouza vers 1908, et trois bacs d’éclairage, qu’on suppose à arc étant donné les lunettes portées par les deux protagonistes.