FilmLight révèle les premiers lauréats du Color Award en direct d’EnergaCamerimage

par FilmLight Contre-Champ AFC n°326

Après un long et minutieux processus d’évaluation, les honneurs ont été attribués : les lauréats des tout premiers FilmLight Color Awards ont été annoncés lors d’une cérémonie spéciale dans le cadre d’EnergaCamerimage le 14 novembre. La cérémonie comprenait une table ronde avec plusieurs des lauréats présents et d’autres participant en ligne, dans une présentation hybride regardée en direct dans le monde entier.

Le prix pour l’étalonnage d’un long métrage sorti en salles est allé à Eric Weidt, qui a travaillé avec le DoP Erik Messerschmidt, ASC, sur Mank. Tourné avec une caméra 8K RED, le film frappe par son look hollywoodien des années 1930 combiné à une résolution cristalline.

Les deux meilleures propositions de la catégorie séries télévisées/épisodes ne pouvaient pas être départagées, et chacune a donc reçu un trophée.
L’épisode de "Fargo : Est/Ouest" est un hommage au film classique Le Magicien d’Oz. Le coloriste Tony D’Amore, de Picture Shop, a utilisé au plus profond les outils disponibles pour tracker les mattes afin de mélanger le monochrome et la couleur, avec de magnifiques séquences tournées par le DoP Dana Gonzales, ASC.
Aux côtés de "Fargo" se trouvait le travail de Damien Vandercruyssen, chez Harbor, sur la série "Lisey’s Story", épisode "Lisey’s Story : Bool Hunt", tourné par le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC. Le scénario mélangeait rêves et réalité, et l’étalonnage met l’accent sur les différents environnements, y compris des visages marbrés surprenants.

Tim Masick, en visioconférence
Tim Masick, en visioconférence
Photo Agnieszka Kaczorowska / Camerimage

Tim Masick, de Company 3, a remporté le prix du meilleur étalonnage dans une publicité, avec un superbe spot pour la collection Dior printemps-été 2021, photographié par le directeur de la photographie Benoît Delhomme, AFC. La publicité frappante utilise le clair-obscur, mettant de forts tons chair en contraste avec une ambiance morose, dans le style du Caravage.

Il y avait aussi un quatrième prix, pour l’utilisation la plus innovante de Baselight comme plateforme d’étalonnage. Gilles Granier, Fabien Napoli et Arnaud Caréo, du Labo Paris, ont travaillé en partenariat sur Miss pour établir le look très particulier du film, et ensemble, ils ont développé leur propre outil de travail du gamut au sein de Baselight.

Arnaud Caréo, entre Fabien Napoli, à gauche, et Gilles Granier, du Labo Paris
Arnaud Caréo, entre Fabien Napoli, à gauche, et Gilles Granier, du Labo Paris
Photo Filip Tuchowski / Camerimage

Eric Weidt et l’équipe du Labo Paris étaient présents pour la présentation à EnergaCamerimage, tandis que les autres lauréats participaient depuis leur pays respectif. Il y eut également une apparition en ligne du DoP Benoît Delhomme, AFC, pour discuter de son incroyable photographie de la collection Dior printemps-été 2021 et de sa collaboration avec le coloriste Tim Masick ; et du DoP Dana Gonzales pour parler de son travail avec le coloriste Tony D’Amore sur Fargo.

« Nous tous, à FilmLight, sommes vraiment enthousiasmés par l’accueil que l’industrie a réservé aux Color Awards et par le travail extraordinaire présenté par les finalistes et les lauréats », a déclaré Jacqueline Loran, directrice de FilmLight. « Nous sommes très reconnaissants envers nos organismes partenaires, et bien sûr envers le jury, mais nous sommes encore plus honorés par la réponse que nous avons reçue des coloristes du monde entier. »

« C’était les premiers FilmLight Color Awards », a-t-elle ajouté. « Nous pouvons déjà voir que l’état d’esprit est au rendez-vous pour célébrer l’art incroyable des coloristes à tous les égards, et nous avons des idées pour rendre l’édition 2022 encore plus excitante. »

Les prix ont été organisés en collaboration avec EnergaCamerimage, l’ASC (American Society of Cinematographers), Imago (Fédération internationale des directeurs de la photographie) et CSI (Colorist Society International). Ils ont été jugés par un panel international de réalisateurs, de DoP et de coloristes de renom.

En vignette de cet article, le panel de discussion lors de la remise des "FilmLight Colour Awards" - Photo Filip Tuchowski / Camerimage