Accueil de l'AFC > Lire, voir, entendre > Expositions et Musées > "L’imaginaire au pouvoir", exposition Gustave Doré

"L’imaginaire au pouvoir", exposition Gustave Doré

vendredi 7 mars 2014 - Modifié le 21/05

Le musée d’Orsay présente, du 18 février au 11 mai 2014, une exposition réunissant l’œuvre de ce visionnaire, peintre et graveur, particulièrement prolifique qu’était Gustave Doré (1832-1883). Organisé autour de l’exposition, un festival propose de rendre hommage à l’influence de son œuvre sur le cinéma. En projetant quatorze long métrages et cinq court métrages, ce festival est une invitation à découvrir les frontières entre le naturel et l’artificiel, le réel et l’imaginaire.

Gustave Doré est sans doute l’un des plus prodigieux artistes du XIXe siècle. A quinze ans à peine, il entame une carrière de caricaturiste puis d’illustrateur professionnel – qui lui vaudra une célébrité internationale – avant d’embrasser tous les domaines de la création : dessin, peinture, aquarelle, gravure, sculpture.
L’immense talent de Doré s’investit aussi dans les différents genres, de la satire à l’histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques...
En tant qu’illustrateur, Doré s’est mesuré aux plus grands textes (La Bible, Dante, Rabelais, Perrault, Cervantes, Milton, Shakespeare, Hugo, Balzac, Poe), faisant de lui un véritable passeur de la culture européenne. Il occupe ainsi une place cruciale dans l’imaginaire contemporain, de Van Gogh à Terry Gilliam, sans compter son influence certaine sur la bande dessinée ; autant d’aspects que cette première rétrospective depuis trente ans souhaite explorer.

A découvrir également autour de l’exposition
- Le documentaire produit par Arte de Pascale Bouhenic, De l’illustrateur à l’artiste, portrait de Gustave Doré. Construit sans aucun commentaire, ce film s’appuie sur les témoignages de spécialistes et d’admirateurs de Doré, avec le regard, entre autres, de Tomi Ungerer, Philippe Druillet et Agnès Godard
Voir Agnès Godard dans l’index

, AFC.
- Un festival intitulé " Il était une fois Gustave Doré
 (de Méliès à Tim Burton
Voir Tim Burton dans l’index

) ", organisé autour de l’exposition Gustave Doré se proposant de rendre hommage à l’influence de l’œuvre de Gustave Doré sur le cinéma, des origines (Georges Méliès, Albert Capellani) jusqu’à nos jours (Tim Burton
Voir Tim Burton dans l’index

, Terry Gilliam). 

En quatorze longs métrages et cinq courts métrages, ce cycle propose également une réflexion sur les rapports entre l’image cinématographique et la gravure, à travers l’utilisation du noir et blanc, des contrastes, de la lumière. Jusqu’au 23 mars 2014.

Exposition Gustave Doré
" L’imaginaire au pouvoir "
Jusqu’au 11 mai 2014
Musée d’Orsay
1, rue de la Légion d’Honneur - Paris VIIe

- Informations complémentaires sur le site Internet du musée d’Orsay

- Voir toute l’iconographie concernant l’exposition.


Tout l'univers AFC