Les coûts de production des films en 2017, une étude du CNC

La Lettre AFC n°286

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) publie sur son site Internet une étude des coûts de production des 217 films d’initiative française en 2017 - 186 films de fiction, 28 documentaires, 3 films d’animation. Elle souligne, parmi les évolutions observées depuis dix ans, la progression des parts des dépenses de tournage et des rémunérations mais aussi la diminution de celle des dépenses techniques.

Pour la quinzième année, le CNC a réalisé une étude sur la structure des coûts de production des films d’initiative française ayant reçu un agrément de production. Cette étude est réalisée à partir des coûts définitifs des films, c’est-à-dire une fois le tournage du film achevé. L’analyse donne un éclairage sur la répartition des dépenses de fabrication d’un film en fonction de son coût total et sur la localisation des dépenses en France et à l’étranger.

En 2017, 217 films d’initiative française ont obtenu un agrément de production, soit 15 films de plus qu’en 2016 et le niveau le plus élevé depuis la mise en place de l’étude en 2003. Ces films cumulent 1 001,24 M€ de dépenses de production, soit une progression de 4,8 % par rapport à 2016.
Il convient de rappeler que le périmètre de cette étude est différent de celui du bilan annuel de la production cinématographique qui s’attache à l’année d’agrément des investissements et non à celle de l’agrément de production. Or, il se passe en moyenne 18 mois entre les deux agréments. Ainsi, seuls 5,3 % des films ayant reçu l’agrément de production en 2017 ont obtenu un agrément des investissements préalable la même année, 40,6 % d’entre eux l’ont reçu en 2016, 43 % en 2015 et 11,1 % avant 2015.

Extraits de la synthèse de l’étude
Hausse des coûts de production de la fiction
Le coût moyen des films de fiction progresse sensiblement en 2017 (+12,1 %) à 5,20 M€, principalement en raison du doublement du nombre de films de fiction à plus de 15 M€. En revanche leur coût médian est stable à 3,59 M€ (3,61 M€ en 2016).

Baisse des coûts de production du documentaire et de l’animation
En 2017, le coût moyen des documentaires diminue fortement, pour s’établir à 0,65 M€ soit une diminution de 61,1 % par rapport à 2016. Cette baisse est le contrecoup de la présence, en 2016, du documentaire Les Saisons, au coût exceptionnellement élevé (30,59 M€). [...]

Structure globale des coûts toujours stable
En 2017, le poids des principaux postes de coût est relativement stable par rapport à 2016. Les dépenses de rémunération (droits artistiques, frais de personnel, rémunérations des producteurs, dépenses d’interprétation et charges sociales) composent 57,8 % du coût total d’un film (58,4 % en 2016). Au sein de cet ensemble, les principaux coûts de fabrication sont : le personnel (21 % du coût total en 2017), les charges sociales (12,3 %) et l’interprétation (10,4 %). En 2017, la part des dépenses allouées aux rôles principaux est de 6,1 % soit le niveau le plus bas de la décennie. A l’inverse, la part des dépenses d’écritures est à son plus haut niveau avec 4,4 % des dépenses totales. La part des dépenses de tournage représente 31,7 % des coûts de production des films de fiction en 2017 (30,7 % en 2016) et celle des dépenses techniques 10,5 % (contre 10,9 % en 2016).

Stabilité des dépenses à l’étranger
En 2017, 220,68 M€ de dépenses ont été réalisées à l’étranger, tous genres confondus, soit une montant stable par rapport à 2016 (+0,2 %). La part des dépenses effectuées hors de France diminue très légèrement en 2017, elle s’élève à 22 % du total des dépenses des films agrées, contre 23 % en 2016. [...]

91 % de dépenses en France pour les films bénéficiaires du crédit d’impôt en 2017
Entre 2008 et 2017, les films avec CI ont généré 5 424,11 M€ de dépenses totales, dont 93,9 % se situent en France, soit 5 093,80 M€. En 2017, les films bénéficiant du crédit d’impôt réalisent 90,8 % de leurs dépenses en France, contre 49,3 % pour les films sans crédit d’impôt. L’effet relocalisant du crédit d’impôt est encore plus marqué sur certaines dépenses. [...]

529,43 M€ de crédit d’impôt mobilisés par les films de fiction en dix ans
Sur l’ensemble de la période 2008-2017, le montant total de crédit d’impôt atteint 529,43 M€, soit 20,2 % des dépenses totales éligibles et 9,8 % du coût total des films de fiction. En 2017, le montant total du crédit d’impôt s’élève à 89,27 M€, soit un montant moyen de 770 000 € par film bénéficiaire.

Présentation Les coûts de production des films d’initiative française en 2017
Présentation Les coûts de production des films d’initiative française en 2017

(Source CNC)