Micro Salon 2006 et BSC Show 2006

par Marc Galerne (K5600)

par K5600 Lighting La Lettre AFC n°153

Difficile de ne pas évoquer l’un sans l’autre. D’une part du fait de la proximité des dates (une semaine d’intervalle) et d’autre part du fait de la similitude des opérations.

Micro Salon : Si cela pouvait être ainsi tous les ans ! D’abord d’un point de vue " exposant ", le constat d’une mécanique bien huilée. On sent que l’Habitude a réellement engendré l’Expérience. Bravo aux irréductibles. Point de vue fréquentation, quand la qualité s’ajoute à la quantité, on est au paradis.Pour la première fois depuis que nous participons au Micro Salon, je n’ai pas pu discuter plus de 20 minutes au total avec les autres exposants. Pas le temps non plus de s’asseoir.
Non seulement les chefs opérateurs étaient présents, mais nous avons pu converser avec un grand nombre. Il faut dire qu’avec un 18 kW en pleine face, nous avons réussi à en faire parler quelques-uns...
Enfin de véritables échanges se font à une plus grande échelle. Intéressant aussi d’avoir des directeurs de production avec qui discuter. A développer...
Je pense également que cette année, les visiteurs ont joué le jeu en descendant au niveau - 1 également. Il est vrai que les différents " open bars " ont bien fonctionné et créé une attraction réelle : celui du groupe TPX avec leurs " serveuses " sexy en tablier (pour faire regretter ceux qui n’étaient pas présents) et le coin dégustation de RVZ avec l’animation " portrait de stars "...
La seule petite ombre, histoire d’en trouver une, est le buffet qui ne se renouvelle pas vraiment d’année en année.
En conclusion : « Ça ne pouvait pas être mieux ».

BSC Show : Difficile de faire un véritable comparatif entre les deux événements. L’un convivial (Micro Salon) et l’autre prétentieux qui tente de recréer un véritable salon, perdant au passage le côté " démerde bricolo ". Imaginez un Satis avec de vrais stands, de la moquette par terre dans un plateau de 800 m2. Si on n’a pas de moquette et de la structure de stands au Micro Salon, cela n’empêche pas les professionnels de venir et de faire la part des choses. Personnellement, je préfère un beau cadeau dans un emballage modeste qu’un beau paquet cadeau avec rien dedans. Ne nous mettons pas à dos nos amis anglais, je pense simplement que l’argent est mieux dépensé sur le Micro Salon.
Nous avons regretté le manque de chefs électros et électros qui semble-t-il n’étaient pas invités, manque de dialogue avec les chefs op’s BSC (thank you Mr Brian Tufano for your time).
Pas mal de participants se plaignaient de la distance éloignée de Londres des studios Elstree où se tenait la manifestation. C’est un peu comme si nous faisions la prochaine édition du Micro Salon aux studios d’Arpajon. Il semblerait que la gentillesse et l’implication de Joe Dunton dans l’Association et le Show retiennent l’évènement sur ce site où sa société a ses bureaux. C’est bien dommage si c’est au détriment de la participation. Manque de chance aussi : le samedi 18 mars était une grande journée Rugby qui a vu la victoire de...
Le grand moment a été les 3 tonneaux de Guiness offert par Panavision Irlande à l’occasion de la Saint Patrick, ce qui a largement participé à la désertion soudaine des stands (y compris par les exposants) une heure et demie avant la fin de la première journée. On n’avait déjà pas vu grand monde... !
C’est vraiment dommage, car les gens du BSC sont réellement gentils et font ce qu’ils peuvent mais malheureusement ce n’est pas ce qu’il faut.
Il faudrait probablement envisager d’inviter des représentants des autres membres d’Imago.
En conclusion : « Ça peut être largement mieux ».