Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu est une comédie familiale sur le racisme et ses clichés. La mise en scène de Philippe de Chauveron est simple, en quête d’efficacité.

C’est une comédie qui met souvent en scène de nombreux personnages en même temps. Nous avons souvent tourné à deux caméras pour offrir plus de matière au montage.
J’ai choisi de tourner ce film en Red Epic. La caméra est compacte, sensible, je connais bien ses qualités, ses limites et ses défauts… Le 4K a permis de recadrer quelques plans pour une meilleure insertion au montage, sans perdre de définition en postproduction 2K.

En grande partie, le film de déroule en été. Cependant, quelques scènes se passent pendant les vacances de Noël. Nous avons tourné l’été dernier. Pour recréer une ambiance hivernale et suggérer une lumière d’hiver froide et faible, nous avons traité les intérieurs jour de façon particulière. Des voilages fins cachent la nature estivale des découvertes et le soleil n’entre jamais dans les pièces. Grâce à des gélatines neutres placées sur les fenêtres, la lumière du jour est toujours balancée par la lumière artificielle des lampes allumées dans le décor. Quelques plans larges tournés en hiver et joliment enneigés par l’équipe d’Eclair numérique (Thierry Delobel) permettent de rendre l’ensemble parfaitement crédible.

Pour des raisons pratiques, tous les plans " intérieur voiture " ont été tournés sur fond vert ou noir (séquence rase campagne de nuit).
Les plus complexes sont ceux de nuit avec des pelures tournées à Abidjan. La scène montre la famille Koffi qui se rend à la messe de minuit en voiture. Il faut trouver le rapport juste entre l’éclairement du fond vert et celui de l’intérieur. Il s’agit d’éviter trop de retour vert, notamment sur les peaux noires, tout en restant bien dense dans l’ensemble. Quelques effets de lampadaires sodium en mouvement, qui rappellent ceux que l’on aperçoit dans les découvertes, rendent assez naturels ces plans truqués avec justesse.

Nous avons utilisé la grue Akela (Loumasystems) pour le plan de fin. J’apprécie particulièrement cette grue de 25 m qui permet des mouvements quasi aériens !

La grue Akela de Loumasystems sur le tournage de "Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?"
DR


Le film a été étalonné par Natacha Louis chez Technicolor. Le film est globalement assez brillant, chaud et saturé, en accord avec le propos.

En optant pour des installations relativement légères et simples, qui permettent de tourner vite, j’ai respecté la devise de Philippe de Chauveron : « Priorité à la comédie ! » Le résultat est un film généreux. Le ton parfois décalé donne un charme particulier à cette farce qui s’adresse à un large public.

Les films du 24 productions
Producteur : Romain Rojtman
Producteur exécutif : Benjamin Hess
Directrice de production : Nathalie Duran
Réalisateur : Philippe de Chauveron
Chef décorateur : François Emmanuelli

Équipe

Cadreur : Etienne Saldes
1er assistants caméra : Lise Drévillon, Hervé Jamois, Julien Bureau
Chef électricien : Cafer Ilhan
Chef machiniste : Thierry Ramanana

Technique

Matériel caméra : Transpacam
Matériel machinerie : Transpagrip
Matériel lumière : Transpalux
Grue Akela : Loumasystems
Effets spéciaux numériques : Eclair Numérique (Thierry Delobel)
Laboratoire : Technicolor (étalonnage : Natacha Louis)