Films AFC dans les festivals

Ann Sirot et Raphaël Balboni, réalisateurs, Jorge Piquer Rodriguez, directeur de la photo, parlent de leur travail en commun sur "Le Syndrome des amours passées"
"Premier téton - Premier jump cut", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Rares sont les comédies à postulat fantastique ou loufoques dans le cinéma européen. C’est le cas du Syndrome des amours passées, une trépidante étude de couple signée Ann Sirot et Raphaël Balboni. Beaucoup d’humour, de tendresse et d’audace dans ce film belge qui va faire parler de lui à la Semaine de la Critique. Jorge Piquer Rodriguez, le directeur de la photographie, et les deux réalisateurs viennent nous parler de rythme, de mise en scène et de chambre à air géante. (FR)

Amine Berrada parle de ses choix artistiques & techniques sur "Banel et Adama", de Ramata-Toulaye Sy
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Tous deux sortis de La Fémis il y a une dizaine d’années, Ramata-Toulaye Sy tourne son premier film, Banel et Adama, avec Amine Berrada qui signe son quatrième long métrage comme directeur de la photographie. La jeune réalisatrice franco-sénégalaise originaire du peuple Peul dans la région du Fouta-Toro, au nord du Sénégal, témoigne de la difficulté de sortir des conventions de la communauté et de ses traditions à travers une histoire qui emprunte les codes du conte, du film catastrophe et de l’art romantique. Amine Berrada nous parle de ses choix artistiques pour accompagner ce film atypique, entre la rudesse du réel et l’évocation du mythe. Banel et Adama est en Compétition officielle et concourt également pour la Caméra d’or. (BB)

Projection au Festival de Cannes d’un film court contre la déportation massive d’enfants ukrainiens

Festival de Cannes 2023

Depuis le 22 avril 2023, Anne Sinclair, Boris Cyrulnik et Charlotte Gainsbourg [de gauche à droite sur l’image] se sont mobilisés à travers la diffusion de clips sur presque toutes les chaînes de télévision afin de dénoncer la déportation massive d’enfants ukrainiens, enlevés à leurs familles et envoyés en Russie pour être "russifiés". Leurs trois interventions sont aujourd’hui réunies en un seul film court projeté au Festival de Cannes en ouverture d’Un Certain Regard et de Cannes Classics.

Pierre Milon, AFC, revient sur le tournage en pleine mer de “Flo", de Géraldine Danon
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Géraldine Danon signe la réalisation de son premier film avec un biopic rendant hommage à la navigatrice Florence Arthaud. Elle fait appel à Pierre Milon, AFC, pour mettre en image ce film aux décors magnifiques, dont le plus magique : la pleine mer. Pierre Milon rend de son côté hommage à cette beauté en signant une lumière et un cadre naturellement puissants, comme les flots affrontés par la navigatrice… Le film est projeté au Cinéma de la Plage au Festival de Cannes 2023, un bel hommage aussi puisque la sépulture de Florence Arthaud se trouve sur l’île Sainte -Marguerite, juste en face de la Croisette… (BB)

L’ENS Louis-Lumière et La Fémis au 76e Festival de Cannes

Festival de Cannes 2023

Parmi plus d’une cinquantaine d’anciennes et anciens étudiants de l’ENS Louis-Lumière ayant participé à une trentaine des films sélectionnés à Cannes pour l’édition 2023, on en compte une trentaine issus de la spécialité Cinéma que l’on retrouve surtout à l’image. Quant à La Fémis, sur plus de cent-vingt diplômés au générique de quarante-cinq films sélectionnés, treize sont issus du département Image.

Manu Dacosse, SBC, se souvient du tournage de “Vincent doit mourir”, de Stephan Castang
Le regard qui tue, par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

Sélectionné hors compétition à la Semaine de la critique, le premier film de Stephan Castang est une histoire fantastique où le protagoniste se trouve subitement confronté à une violence inexplicable. Pour mettre en image cette fable qui oscille entre film paranoïaque et film d’épidémie, Manu Dacosse, BSC est venu faire équipe avec ce comédien de théâtre déjà très expérimenté. C’est Karim Leklou qui prête ses traits à Vincent, apportant avec talent à la fois la fragilité et la force qui caractérise le personnage. (FR)

David Ungaro, AFC, parle de son travail sur "Black Flies", de Jean-Stéphane Sauvaire
"To Live and Die in Brooklyn", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Jean-Stéphane Sauvaire et David Ungaro, AFC, refont équipe sur Black Flies, une plongée très réaliste et désespérée dans le monde des urgentistes américains. Tourné principalement de nuit à Brooklyn, ce film réunit pour la première fois à l’écran le duo de comédiens Sean Penn et Tye Sheridan. David vient nous parler, en anglais, de la ville comme personnage du film, du tournage dans un camion de premier secours et de sa façon d’aborder la lumière à l’échelle de la scène.

Amine Berrada revient sur le tournage nocturne du film de Kamal Lazraq, "Les Meutes"
"Au cœur de la nuit", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est sur les bancs de La Fémis (mais avec deux promos d’écart) qu’Amine Berrada et Kamal Lazraq se rencontrent. Même si les deux natifs de Casablanca ne se connaissent pas d’avant, ils ont alors l’occasion de travailler ensemble sur le film de fin d’étude du jeune réalisateur en 2010 (Amine en tant qu’assistant caméra). En ce 76e Festival de Cannes, la section Un Certain Regard accueille leur premier long métrage en commun, Les Meutes, qui se déroule en une nuit dans leur ville natale. (FR)

Vidéo en ligne du CanneS Technique avec Jeanne Lapoirie, AFC

Festival de Cannes 2023

Suite au succès de la première édition de son rendez-vous CanneS Technique, la CST (Commission supérieure technique de l’image et du son) proposait une nouvelle série de ses Master Class d’experts et défricheurs du 7e art partageant les enjeux de leurs métiers et/ou les nouvelles technologies qui les accompagnent. C’est la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, qui en faisait l’ouverture, mercredi 17 mai, retraçant 30 ans de sa carrière. La vidéo de son CanneS Technique est en ligne.

Le regard d’Angelo Cosimano sur les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle

Festival de Cannes 2023

Dans un article paru dans Écran total Cannes 2023 n° 1, Damien Choppin s’entretient avec Angelo Cosimano, président de la CST (Commission supérieure technique de l’image et du son). Après des sujets abordés tels que, entre autres, les formations et labels maison, les prix remis à Cannes, le tout dernier questionne son "regard sur l’arrivée de technologies comme l’intelligence artificielle".

Evgenia Alexandrova, AFC, parle de son travail sur le documentaire "Machtat", de Sonia Ben Slama
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Machtat, de la Franco-Tunisienne Sonia Ben Slama, est un documentaire intimiste entrecoupé de scènes de mariages traditionnels très démonstratifs. Un premier long métrage documentaire qu’Evgenia Alexandrova, AFC, a accompagné seule avec sa caméra. Le film est présenté par l’ACID, une section parallèle du Festival de Cannes 2023. (BB)

Entretien avec Kanamé Onoyama AFC, à propos de "Inchallah un fils", d’Amjad Al Rasheed
Par Hélène de Roux, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Amman, en Jordanie. Un matin, le mari de Nawal ne se réveille pas. Désormais veuve et mère d’une petite fille, elle se retrouve peu à peu acculée par son beau-frère, qui ne lui veut pas de mal, certes, mais ne lui veut pas de bien non plus. Il veut juste récupérer l’appartement où elles habitent. D’ailleurs il récupèrerait bien sa fille aussi, puisque Nawal travaille toute la journée – c’est pour le bien de l’enfant, allons. Ah, si elle avait eu un fils, ou si elle était enceinte… Son beau-frère, son propre frère, sa patronne, les juges, tout le monde la laisserait tranquille. Inchallah un fils est le premier long métrage de son réalisateur, et est sélectionné à la Semaine de la Critique. (HdR)

Jeanne Lapoirie, AFC, parle de ses choix sur "Le Retour", de Catherine Corsini
"Les Mauresques", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Avec Le Retour, la réalisatrice Catherine Corsini revient elle-même sur ses terres d’origines (s’inspirant également de son passé) et propose un film qui mêle beaucoup de personnages autour d’une mère de famille d’origine sénégalaise et ses deux filles adolescentes. Secret de famille, rivalités entre sœurs, découverte de la sexualité se télescopent dans cette histoire ciselée. Le film met également en scène l’Île de beauté et ses habitants sous un angle sensible, loin des caricatures monolithiques. C’est Jeanne Lapoirie, AFC, qui en prend les commandes à l’image après La Fracture (également en compétition cannoise en 2021). (FR)