Daniel Auteuil

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Films (117)

Articles (100)

Instantanés du jour
saisis par l’AFC

Lundi 16 mai

Quel est donc l’évènement qui mobilise l’attention de tous ces photographes ? Serait-ce le nouvel enregistreur de la Viper FilmStream que l’on aperçoit à droite, fièrement installé au sommet de cette caméra ?
Pour tout savoir cliquez sur le lien ci-dessous

The AFC present at the IDIFF 2005
by Jean-Noël Ferragut (with the help of Gérard de Battista, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

No need, for once, to rush up the steps of the Cannes Festival Palais, dressed like a penguin and adjusting one’s bow tie, in order to attend the 3rd edition of the IDIFF (International Digital Film Forum) which took place from the 2d to the 4th of February, 2005. All that was needed was an interest, however small, in anything that borders on what has come to be known as « digital cinema ». For this is what IDIFF is about.

Camerimage 2014 vu par...
Entretien avec Thomas Hardmeier, AFC

Les entretiens à Camerimage

Thomas Hardmeier, AFC, a bien commencé l’année 2014 avec l’obtention du César de la meilleure photo pour L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet. Depuis, sont sortis sur les écrans Yves St Laurent, de Jalil Lespert, De guerre lasse, d’Olivier Panchot, et La Prochaine fois je viserai le cœur, de Cédric Anger (actuellement en salles). Un des rares opérateurs francophone invité à Camerimage (il était membre du jury de la compétition des premiers films), il en revient également auréolé d’un nouveau prix pour le film de Jean-Pierre Jeunet (meilleur long métrage en prise de vues relief). Retour sur une semaine à Bydgoszcz en sa compagnie... (FR)

Dans la presse Les acteurs français sont trop payés !
Par Vincent Maraval

Revue de presse

Le Monde, 28 décembre 2012
L’année du cinéma français est un désastre. Pendant que Gérard Depardieu fait l’actualité et que les ministres rivalisent d’esprit pour en faire le scandale du moment et dénoncer son exil fiscal à 2 kilomètres de la frontière d’un pays dont il ne se sent " plus faire partie ", personne ne parle du cinéma français. Or tous les films français de 2012 dits importants se sont " plantés ", perdant des millions d’euros : Les Seigneurs, Astérix, Pamela Rose, Le Marsupilami, Stars 80, Bowling, Populaire, La Vérité si je mens 3, etc.

Micro Salon 2014, two intense and multifaceted days
By Jean-Noël Ferragut, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

2014

Now that the pages of the 14th Micro Salon have been turned, we take this time to reflect upon this event, which went by at the speed of light. We would like to mention the new discoveries and meetings with familiar friends, the lovely combination of the latest innovations and blasts from the past, and especially the friendly ambience that the AFC’s Directors of Photography attempted to maintain against all odds.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Grace de Monaco", d’Olivier Dahan

Les entretiens au Festival de Cannes

Les collaborations régulières d’Eric Gautier avec de nombreux metteurs en scène français – Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Léos Carax, Patrice Chéreau, Alain Resnais – font de lui un directeur de la photo à la fois reconnu et estimé. Il s’est exporté aux Etats-Unis à l’occasion de son travail sur les films de Walter Salles, Carnet de voyage puis On the Road. Son expérience à l’étranger s’est poursuivie avec Into the Wild, de Sean Penn, et Hotel Woodstock, d’Ang Lee. Après plus d’une quarantaine de longs métrages et de collaborations très fidèles, Eric Gautier cherche toujours à renouveler ses expériences. Il travaille pour la première fois avec Olivier Dahan sur Grace de Monaco, le film d’ouverture du 67e Festival de Cannes.

Un sucre ou deux ?
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Il y a trois mois environ, dans un billet de la Lettre de février, Agnès Godard interrogeait la cantonade sur l’éventualité de me proposer de " m’occuper " de la Lettre plutôt que d’engager pour cela une personne " spécialisée ". « Au moins », écrivais-tu Agnès, « me demander si cela me conviendrait »...

Interview with Didier Diaz, President of The Studios de Paris
By Eric Guichard, AFC, Jean-Noël Ferragut, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

Les Entretiens AFC

Because of the importance to us as cinematographers of the opening of a new place where cinema is made, without further ado, on the eve of The Studios de Paris’ inauguration in September, we went to meet with Didier Diaz, who is their current director. After giving us a tour of the Cité du Cinéma and the studios themselves, Didier sat down to converse with us.

Jeudi 19 mai
L’AFC à Cannes au jour le jour

Jeudi 19 mai

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle
    • Peindre ou faire l’amour d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu,
      photographié par Christophe Beaucarne
      Projection à 8 h 30 au Théâtre Claude Debussy_ Avec Sabine Azéma, Daniel Auteuil, Amira Casar, Sergi Lopez
    • Free Zone d’Amos Gitaï, photographié par Renato Berta et Laurent Brunet
      Projections à 11 h 15 et 22 h au Grand Théâtre Lumière
  • Semaine internationale de la critique
    • Imposture de Patrick Bouchitey, photographié par Antoine Roch
      Projection à minuit à l’Espace Miramar
  • Membres de l’AFC présents à Cannes
    Diane Baratier, Pierre-William Glenn, Eric Guichard, Jean-Michel Humeau, Willy Kurant, Antoine Roch, Denis Rouden, Romain Winding et toujours, bien sûr, Nathalie d’Outreligne

Pour lire toutes les informations, cliquez sur l’icône ci-dessous

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos du film "Tournée" de Mathieu Amalric
En compétition au Festival de Cannes 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Christophe Beaucarne enchaîne les tournages depuis une vingtaine d’années et collabore avec de nombreux réalisateurs, dont Bruno Podalydès, Cédric Klapisch, Arnaud et Jean-Marie Larrieu, Jaco Van Dormael… Pour preuve, il signe l’image de deux films à Cannes cette année, Hors la loi de Rachid Bouchareb et Tournée de Mathieu Amalric.

Pari gagné pour l’édition 2009 du Micro Salon de l’AFC ?
par Jean-Noël Ferragut, Rémy Chevrin et Eric Guichard

2009

Il aura fallu qu’elle ait eu à se jouer de l’indisponibilité surprise, pour raison pédagogique, des plateaux de La fémis à la période " habituelle " du début du mois de mars pour que l’AFC prenne une décision que d’aucuns ont jugé ferme mais que l’avenir, entre autres, dira si elle est définitive…
En l’occurrence, le Micro Salon se déroulerait cette année début février, il durerait deux jours, dont l’un d’eux bousculerait les sacro-saintes habitudes du week-end… Audacieux, pour un pari de taille !

Entretien avec le directeur de la photographie Benoît Delhomme, AFC, à propos de son travail sur "The Theory of Everything", de James Marsh
The Theory of Everything : un "biopic" entre Douglas Sirk et Kristof Kieslowski

Les entretiens à Camerimage

Après un film de gangsters écrit par Nick Cave, un film biblique d’après Oscar Wilde et un film d’espionnage d’après John le Carré, Benoît Delhomme, AFC, met en images le " biopic " consacré au chercheur Stephen Hawking, et à sa romance avec sa première femme, Jane. Un film de James Marsh, réalisateur britannique de documentaires qui a notamment reçu l’Oscar en 2007 pour Man on Wire (Le Funambule). (FR)

Director of photography Benoît Delhomme, AFC, discusses his work on James Marsh’s "The Theory of Everything"
The Theory of Everything : a "biopic" between Douglas Sirk and Kristof Kieslowski

Les entretiens à Camerimage

After working on a gangster movie written by Nick Cave, a biblical movie based on a story by Oscar Wilde, and a spy movie based on a story by John le Carré, Benoît Delhomme, AFC, just filmed the biopic dedicated to the life of Stephen Hawking and his romance with his first wife, Jane. A film by James Marsh, a British director of documentaries who received an Oscar in 2007 for Man on Wire. (F.R.)

Retour sur la formation des métiers de l’image
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Ironie dont le sort a parfois le secret, à l’heure où vous preniez connaissance dans la dernière Lettre du bilan d’un peu moins d’une année passée à la direction du département Image de La fémis établi par Pierre-William Glenn et Jean-Jacques Bouhon et à la veille de présenter notre Charte de l’Image, nous était adressé un document émanant des étudiants sortis en juin de l’ENS Louis-Lumière et dressant un constat pour le moins contrasté de trois années passées en son sein.

Travailler avec Julian Schnabel sur "At Eternity’s Gate"
Par Benoît Delhomme, AFC

Les entretiens de Camerimage

Je me souviens de la première fois où j’ai rencontré Julian. C’était il y a douze ans, à Los Angeles, alors que je tournais Salomé, que mettait en scène Al Pacino. Un film indépendant très expérimental, et comme Al jouait et mettait en scène tout à la fois, je me retrouvais souvent très seul à décider des plans et des angles de caméra.

Overview of the 2017-2018 Season of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque Française
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

For the second year in a row, Laurent Mannoni invited the AFC to attend the last meeting of the 2017-2018 season of the Scientific Council of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française. The meeting took place in the storage rooms at Bercy, and there, the eleven “extra-mural” members in attendance were told about the current season’s conferences, recent acquisitions and gifts to the collection, and the schedule of upcoming conferences.

Le bonheur est dans les champs...
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Il existe toutes sortes de jurys, des plus prestigieux aux plus humbles. Ceux qui décernent des prix en or, en forme de palme ou de caméra, ou encore ceux qui honorent un artiste maîtrisant mieux que quiconque sa technique...
A mille lieues du feu des projecteurs braqués ces derniers temps sur la Croisette, quoi de plus réjouissant que de faire connaissance, en une trentaine de minutes au sein de l’un des trois jurys d’oral, de quelques-uns des meilleurs candidats du concours d’entrée à l’ENS Louis-Lumière.

Tonino Delli Colli
par François Catonné

Tonino Delli Colli

La première rencontre avec un grand chef opérateur, c’est un moment essentiel dans la vie d’un assistant opérateur. Pour moi ça a été Tonino Delli Colli pour Lacombe Lucien de Louis Malle. Il en imposait tout de suite, mais en même temps pour tout le monde, c’était Tonino. Aucune distance avec ses assistants, et immédiatement une bonne relation avec tout le monde. Un personnage.

Retour sur la saison 2017-2018 du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

Pour la deuxième année, Laurent Mannoni avait convié l’AFC à la clôture de la saison 2017-2018 du Conseil scientifique du Conservatoires des techniques de la Cinémathèque française. Réunis dans les réserves de Bercy, ses onze membres "hors-les-murs" présents ont pu prendre connaissance du bilan des conférences, des récents dons et acquisitions venant enrichir les collections et du calendrier des conférences à venir.

Micro Salon 007, une Opération du Tonnerre…
par Jean-Noël Ferragut

2007

Quand on aime, on ne compte pas ! Nul besoin d’avoir été agent secret pour estimer à environ 2 400 le nombre de personnes qui ont franchi cette année les grilles de La fémis à l’occasion de notre Micro Salon, y compris les quelques 500 représentants des entreprises membres associés de l’AFC.
Les visiteurs proprement dits ont été chaleureusement accueillis par 42 de nos associés qui ont montré matériel et savoir-faire tout au long de cette journée.

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Barbara", de Mathieu Amalric

Les entretiens au Festival de Cannes

Barbara, qui n’est pas un biopic sur la "Dame en noir", sort sur les écrans pour les 20 ans de la disparition de la chanteuse. Mathieu Amalric signe ici son 6e long métrage et revient sur la Croisette où il avait remporté le Prix de la mise en scène en 2010 pour Tournée. Christophe Beaucarne, AFC, SBC, fidèle compagnon de lumière sur tous ses longs métrages, propose ici une photographie glamour et tente de transcender l’image de la mythique chanteuse portée par Jeanne Balibar. Barbara fait l’ouverture d’Un certain regard, lors de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Entretien avec Evelyne Madaoui : RVZ, de nouvelles dimensions

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Depuis le 29 mars 2016, le siège de RVZ est installé dans un nouveau site à Ivry-sur-Seine. Profitant de l’occasion quelques jours avant le déménagement des locaux de Malakoff, nous avons demandé à Eveline Madaoui de nous présenter sa maison de location d’une part et la réorganisation de chacun des services fournis selon les espaces tels qu’ils ont été aménagés d’autre part. (ND et JNF)

Mercredi 18 mai
L’AFC à Cannes au jour le jour

Mercredi 18 mai

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle
    • Peindre ou faire l’amour d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu,
      photographié par Christophe Beaucarne
      Projections à 14 h 30 et 19 h au Grand Théâtre Lumière
      Avec Sabine Azéma, Daniel Auteuil, Amira Casar, Sergi Lopez
  • Semaine internationale de la critique
    • Collection Canal+ « 10 minutes pour refaire le monde »
      Un des 9 courts métrages, Le Temps des cerises de Jean-Julien Chervier, a été photographié par Jean-Jacques Bouhon
      Projection à 20 h à l’Espace Miramar
  • Membres de l’AFC présents à Cannes
    Yorgos Arvanitis, Christophe Beaucarne, Laurent Dailland, Pierre-William Glenn, Eric Guichard, Jean-Michel Humeau, Willy Kurant, Antoine Roch, Denis Rouden, Romain Winding et toujours, bien sûr, Nathalie d’Outreligne

Pour lire toutes les informations, cliquez sur l’icône ci-dessous

L’AFC présente à l’IDIFF 2005
par Jean-Noël Ferragut (avec la complicité de Gérard de Battisa, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

Nul besoin, pour une fois, d’escalader quatre à quatre les marches du Palais du Festival de Cannes en ajustant son nœud papillon, habillé en queue-de-pie, pour assister à la 3e édition de l’IDIFF (International Digital Film Forum) qui s’est tenue du 2 au 4 février 2005. Il suffisait de s’intéresser, un tant soit peu, à tout ce qui a trait de près ou de loin avec ce que l’on appelle désormais le " cinéma numérique ". En effet, l’IDIFF se veut le reflet du développement de ses technologies.