Francesco Rosi

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (9)

Michel Abramowicz : "Ensemble, c’est tout"
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1973, Michel Abramowicz est un jeune parachutiste des commandos de l’armée israélienne Tsahal qui vient de terminer un très long service militaire de trois ans. Aussitôt après, il a repris des études à l’université d’Haïfa et tente de goûter enfin aux délices de la vie civile. Nul ne peut se douter qu’en ce jour sacré de Yom Kippour et en plein mois de ramadan, le pays subisse une attaque éclair de son ennemi immémorial, l’Égypte.

L’actualité mensuelle d’Arri

Technique

Dans l’actualité d’Arri, l’Oscar Technique décerné à l’Arri Alexa, les nominations aux ASC Awards 2017, les nominations aux Oscars, , le Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand et la mise en ligne des vidéos de la conférence du Conservatoire de la Cinémathèque française du 13 janvier.

Darius Khondji, l’ange illuminateur caché derrière les tableaux de "The Immigrant"
Par Franck Nouchi

Revue de presse

Le Monde, 27 novembre 2013
Les réalisateurs et les producteurs se l’arrachent, mais personne ou presque ne le connaît hors du cercle des cinéphiles. Son nom, Darius Khondji, ne vous dit peut-être rien. Mais ces titres de films sans doute un peu plus : La Cité des enfants perdus, de Caro et Jeunet ; Seven, de David Fincher ; Beauté volée, de Bernardo Bertolucci ; Evita, d’Alan Parker ; L’Interprète, de Sydney Pollack ; Midnight in Paris, de Woody Allen ; Amour, de Michael Haneke…

"Positif", une référence sur l’histoire du cinéma
par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 17 juillet 2011

Depuis sa création en 1952, l’un des signes particuliers de la revue Positif, lieu majeur, avec les Cahiers du cinéma, de la cinéphilie en France, a été l’entretien. Ce genre journalistique est devenu et reste l’une des qualités majeures d’une revue qui, par le travail investi dans la préparation des interviews, la qualité des questions, la volonté de se donner de l’espace, et le choix toujours pertinent de ses interlocuteurs, sachant dénicher les talents sans suivre les modes, a su rapidement s’imposer comme une référence pour les historiens du cinéma.

"Esterno giorno – Vita e cinema di Gianni di Venanzo operatore" de Dimitri Bosi
Un conseil de lecture de Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Livres et revues

Trop tôt disparu à l’âge de 46 ans, Gianni di Venanzo a malheureusement laissé bien peu de témoignages directs et cet ouvrage de 170 pages, rédigé sous la direction de Dimitri Bosi, vient à point nommé pour retracer la carrière fulgurante de ce génie de la photographie de cinéma (presque 50 films en 15 ans seulement).