Infinity, nouvelle création d’Airstar

par Jean-Jacques Bouhon
Vendredi 25 juin, Airstar présentait Infinity dans les locaux de Lumex.
Nous n’étions malheureusement pas très nombreux à y assister, sans doute en raison du quart de finale de la Coupe d’Europe, dans lequel l’équipe de France s’est illustrée comme l’on sait... Dommage, le spectacle était, à mon avis, bien plus intéressant à Chatenay-Malabry que sur la pelouse portugaise...

Infinity se présente comme un concept modulable, permettant des montages différents selon l’utilisation.
Le module de base se présente comme un " tube triangulaire ", gonflable à l’air ou à l’hélium, de 2,5 m de diamètre et d’un volume de 4,8 m3. Un système d’accroche par des fermetures Eclair tout autour du module permet le montage (voir le schéma ci-contre).
On peut équiper chaque module soit d’une unité Lunix 200 (4 kW halogène) ou d’une unité mixte, composée d’une lampe 1 200 W HMI et d’une autre de 2 kW halogène, permettant un réglage fin de la température de couleur grâce à un système de gradation électronique DMX.

Le montage présenté chez Lumex se composait de 24 modules assemblés en deux hexagones concentriques (celui de l’intérieur comportant 6 modules et celui de l’extérieur 18).
L’ensemble donnait une lumière sans ombres, de style grande boîte à lumière, idéale, par exemple, pour éclairer des voitures ou pour servir de base de lumière pour de grandes surfaces.

Ajoutons que l’on peut parfaitement donner une inclinaison au montage afin d’obtenir une direction de lumière plus marquée.
On peut, bien sûr, imaginer des structures plus complexes ou plus grandes suivant les décors, les désirs du directeur de la photo et les finances de la production.
L’accrochage se fait par un système de haubans autour de la structure et non plus en dessous comme pour les ballons.

Le transport est facilité par la séparation des modules qui peuvent rester gonflés, avantage non négligeable dans le cas d’emploi d’hélium dispendieux...
Tout un système d’accessoires est prévu, dont des pendrillons, fixés par des fermetures Eclair eux aussi, des réflecteurs, des câbles multipaires, etc...
Dans le cas d’unités gonflées à l’hélium, on peut ajouter des modules sans système d’éclairage afin de permettre une meilleure sustentation de l’ensemble.
Un nouvel outil à tester pour nos membres.

Montage de 24 éléments d’Infinity