J’ai aimé... la remise de l’Hommage Pierre Angénieux 2021

Par Gilles Porte, AFC
Gilles Porte, AFC, dresse, dans les lignes qui suivent, un inventaire à la Prévert des souvenirs de tout ce qu’il a aimé lors de la remise de l’Hommage Pierre Angénieux rendu à Agnès Godard, AFC.

J’ai aimé prendre un train à grande vitesse et gagner le Sud en prenant mon temps avec Jean-Marie...
J’ai aimé me retrouver nez à nez, dès mon arrivée à Cannes, avec une affiche de l’ACID et me dire qu’Agnès ne ressemblait pas vraiment à une major...
J’ai aimé que François me montre, dans l’ appartement AFC, quelques images qu’il venait de tourner et de monter...
J’ai aimé retrouver Patrick, en photo, au-dessus de la tête de Jean-Noël...
J’ai aimé faire la queue, au stand de la CST, pour attendre mon tour et échanger quelques mots avec Pierre-William...
J’ai aimé photographier Claude dans son costume à paillettes, face à la mer et en haut d’un grand hôtel...
J’ai aimé la position statique de Michel quand il s’est fait faire son nœud papillon par Jean-Marie...
J’ai aimé leur confier que si le nœud pap’ était obligatoire sur les marches, rien ne stipulait qu’il faille l’attacher...
J’ai aimé nos fous rires dans la grosse limousine qui roulait au pas pour parcourir 50 mètres...

Champ : Laurent D., Jean-Marie D., Michel A.
Champ : Laurent D., Jean-Marie D., Michel A.
Photo Gilles P.

J’ai aimé la main d’Emmanuelle B. dans le dos d’Agnès G...
J’ai aimé qu’Agnès ait désiré être entourée de certains d’entre nous lors de sa montée des marches...
J’ai aimé qu’elle ajoute qu’avec un chef électro et un chef machino sa montée aurait été encore plus belle...
J’ai aimé que Severine me propose de porter tous les parapluies afin qu’aucune ombre ne vienne troubler la photo...
J’ai aimé l’image choisie par l’équipe d’Angénieux pour accompagner la couverture du petit guide qui annonçait l’événement...
J’ai aimé me demander si Agnès ressemblait plus à un cow-boy ou à une Indienne sur cette image...
J’ai aimé les mots de Thierry qui nous a dit qu’à Cannes, cette année, soufflait une émotion particulière en raison d’une trop longue privation de grands écrans...
J’ai aimé le discours de Nathalie...
J’ai aimé qu’Agnès déclare que quand elle « fait l’image d’un film », elle est « comme une interprète qui se nourrit d’un scénario, de mots, et de lieux choisis »...
J’ai aimé que Claire Denis fasse le déplacement...
J’ai aimé confondre l’accent suisse de Danys avec l’accent québécois...
J’ai aimé les confidences de Jean-Yves à la fin d’un repas arrosé de champagne...
J’ai aimé confier à Dominique que « cadrer avec un Angénieux, c’était comme conduire avec une Ferrari, le bruit en moins »...
J’ai aimé que Laurent délaisse le jury d’une Caméra d’or pour se joindre à la complicité de notre petit groupe...
J’ai aimé écouter les chinoiseries d’Aymerick...
J’ai aimé qu’Agnès n’arrive pas à se coucher malgré le fait qu’il était 4 heures du mat...
J’ai aimé qu’elle me confie, en chuchotant, qu’Angénieux s’était certainement trompé mais qu’il ne fallait pas trop l’ébruiter...
J’ai aimé quand Agnès a regardé à l’intérieur de son Optimo 28-76 pour vérifier si son diaph. fermait bien en pensant à sa fille qui ferait bientôt le point dessus...
J’ai aimé que Pascale vienne nous retrouver, tard, après ses délibérations, et que cela nous permette de prolonger tous les deux quand tout le monde était parti...
J’ai aimé retrouver Jean-Baptiste dans le Grand Théâtre Lumière pour donner mon avis, avec Laurent et Jean-Marie, sur la projection laser...
J’ai aimé voir à quel point l’AFC est belle quand elle est à ce point "collective" !...

Contre-champ : Nathalie D., Claude G., Gilles P.
Contre-champ : Nathalie D., Claude G., Gilles P.
Photo Jean-Marie D.

En vignette de cet article, la main d’Emmanuelle Béart dans le dos d’Agnès Godard - Photo Gilles Porte

Voir d’autres photos de Gilles Porte, parmi diverses images de la remise de l’Hommage, dans le portfolio cannois du 17 juillet.